Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 00:00

Décidément, rien ne vous sera épargné sur ces pages: après les chansons de Noël, voici le palmarès de fin d'année. Vous remarquerez que j'ai attendu le dernier moment pour vous en faire part. On ne sait jamais, des fois qu'un chef d'oeuvre sorte durant les tous derniers jours de 2005 ( je suis un incorrigible optimiste). Autre chose, j'ai délibérement laissé de côté les artistes Anglo-Saxons, ce qui vous évitera de retrouver une nouvelle fois Sufjan Stevens, Anthony and the Johnsons, Arcade Fire ( nia nia nia, 2004, je sais...) et Cie: dans cette catégorie, j'ai bien peur d'avoir été été très peu original. Alors voilà pour le reste:

1. THE ROBOCOP KRAUS (D): " They think they are The Robocop Kraus"

On aurait envie de renommer cet album " They think they are The Talking Heads" tellement l'influence du groupe de David Byrne est manifeste sur ce dernier album des bavarois. Mais bizarrement, ce mimétisme n'enlève rien au plaisir qu'on prend à l'écoute de ces chansons irrésistibles, dont ( presque) toutes auraient pu faire un excellent single. Un disque d'une efficacité rare. Et il paraît que le groupe est encore meilleur sur scène, ce que je me réjouis d'aller vérifier le mois prochain au festival Eurosonic

THE ROBOCOP KRAUS : " All the good men"

2. DIEFENBACH (DK): " Set and drift"

D'anciens post-rockers découvrent les joies du chant et des mélodies. Et ils font ça si bien qu'on se demande comment cette idée ne leur est pas venue plus tôt.

Ecoutez quatre extraits de cet album sur www.myspace.com/diefenbachmusic

3. DAVID FRIDLUND (S) : " Amaterasu"

Son disque est sorti peu avant Noël 2004, et il était matériellement impossible de le faire entrer dans les listes de l'année dernière. Donc, David Fridlund, le chanteur du groupe David & the Citizens - qu'on adore et dont on va reparler bientôt - se lance en solo ( en fait avec son frère et sa petite amie) et troque la guitare pour le piano sur un album inépuisable. Un an après sa sortie je le réécoute encore régulièrement, avec la même émotion qu'au premier jour. Intense.

DAVID FRIDLUND : " April and may"

4. ZITA SWOON (B) : " A song about a girls"

Un pari risqué pour Stef Camil Carlens: abandonner le rock indé pour la chanson, l'électricité pour la chaleur des instruments acoustiques, et parfois l'anglais pour le français. Même moi, je n'y croyais pas au début. Et pourtant, tout doucement, sans se presser, " A song about a girls" a fini par s'imposer comme l'un des disques les plus émouvants et touchés par la grâce de l'année 2005. Pari plus que gagné .

Quelques vidéos de Zita Swoon sur le site de 3 voor 12

5. TOCOTRONIC (D) : " Pure Vernunft darf niemals siegen"

Vous en connaissez beaucoup, vous, des groupes qui sortent leur meilleur album après 10 ans de carrière ? C'est pourtant l'exploit que vient de réaliser ce quatuor hambourgeois qui n'a cessé de s'améliorer depuis ses débuts. Avec " Pure vernunft...", Tocotronic réalisent enfin l'album parfait dont on les savait capables depuis longtemps.

TOCOTRONIC : " Mein prinz ( single edit) "

6. EMILIANA TORRINI (IS) : " Fisherman's woman"

C'est en rentrant à la maison après l'émission le soir où Junko Nishimura ( Mondialito) était venu y chanter, qu'en allumant la télé on est tombé sur Emiliana Torrini, interprètant " Sunnyroad" dans l'émission " Campus Musique". Quel joli moment: Emiliana Torrini s'y révélait aussi délicate, gracieuse et touchante que sa musique peut l'être, et de la voir ainsi a tellement ému la sensible Junko qu'elle en a versé quelques larmes. Tout l'album, acoustique et intimiste, est splendide. Et contrairement à certains, j'aime aussi beaucoup son disque précédent.

EMILIANA TORRINI : " Frank Mills" ( extrait de la comédie musicale " Hair" et chanté en Islandais: une bizarrerie qui n'a rien à voir avec le disque qui nous intéresse ici.)

7. REFREE (E) : " La matrona"

Encore un garçon ( Raül Fernandez) venu du rock indé et passé à la chanson. Si l'on sentait qu'il se cherchait encore sur ses albums précèdents ( " Quitamiedos", le premier était sorti en France), celui-ci est une réussite totale: mélodies, arrangements, textes ( en castillan) et cette voix chaude et prenante forment un tout indissociable qui révèle un peu plus ses richesses à chaque nouvelle écoute. La plus belle sortie du mythique label Acuarela en 2005.

8. NACHO VEGAS (E) : " Desaparezca aqui" / REMATE (E) : " On Junk"

Le problême avec Nacho Vegas, c'est qu'il sort des disques à une telle cadence qu'on n'a même plus le temps de les apprécier à leur juste valeur. La preuve, cet album était à peine paru qu'apparaissait déjà un nouveau mini-album 6 titres ( long de 40 minutes, quand même !). Oumpf, laissez-nous un peu digérer. D'autant que les disques du Dylan castillan ne sont pas de ceux dont on peut se débarasser en quelques écoutes rapides ! Ils méritent mieux que ça. Remate, de son coté, réalisait un album de folk barré passionnant et, comme plusieurs autres artistes de cette sélection, achevait enfin ce qu'il avait déjà tenté sans parfaitement réussir sur ses précédentes productions.

REMATE : " Born with a stranger inside" ( vidéo)

9. SYDÄN, SYDÄN (FIN) : " Auto"

Les OVNIS du lot. Un groupe qui ne ressemble à rien, qui joue du hardcore sur des instruments acoustiques en y ajoutant de douces harmonies vocales, incorpore à sa musique des bribes d'airs folkloriques, de rock finlandais, d'expérimentations diverses, et commence ses morceaux d'une façon dont on peut être sûr qu'elle n'aura rien à voir avec la manière dont ils la termineront. On attendait que le rock finlandais donne enfin une descendance à son groupe culte des années 80, Sielun Veljet. La voici !

10. FIGURINES (DK) : " Skeleton"

Un chanteur à rouflaquettes dont la scène semble l'élément naturel, une brochette de chansons qui n'inventent rien sans doute mais ont retenu le meilleur du rock indé américain des années 90 ( écoutez seulement " Ambush" pour en avoir la preuve), une énergie qui semble décidément le point commun à bon nombre de groupes Danois actuels: les Figurines ne changeront sans doute pas la face du monde, mais ils auront toujours bien trusté les platines de Rockomondo cette année. Et à juste titre. On en reparle bientôt.

FIGURINES : " The wonder"

HORS CONCOURS parce que découverts en 2005 alors que leur album était sorti en 2004 :

- THE CONCRETES (S) : " The Concretes"

Le cas rare d'un groupe découvert en concert, où ils m'avaient déçu, et dont j'ai a-do-ré l'album par la suite. A mon humble avis, l'un des meilleurs groupes du moment. Mais je peux me tromper.

THE CONCRETES : " Foreign country" ( vidéo)

THE CONCRETES : " Say something new" ( vidéo)

- THE NATIONAL BANK (N) : " The National Bank"

On pouvait douter du succès de cette entreprise qui réunit des artistes aussi différents que Thomas Dybdahl ( au chant), les frères Hornveth de Jaga Jazzist ( composition), des musiciens de Big Bang et d'autres de Susanna & the Magic Orchestra. Erreur, ça fonctionne, et ça fonctionne même tellement bien que si je n'avais pas découvert cet album avec un an de retard, il aurait sans doute été, comme celui des Concretes, dans les premières places de la catégorie précédente.

THE NATIONAL BANK : " Tolerate" ( vidéo)

- THE SHEER (NL) : " The keyword is excitement"

Encore un chanteur-guitariste à rouflaquettes pour ce groupe de power-pop qui réussit l'exploit de ne pas sonner une seconde passéiste sur les 13 impeccables chansons de leur premier album " The keyword is excitement". The Sheer sont signés sur une major. Mais qu'est-ce qu'ils attendent donc pour en faire profiter le reste du monde ?

- TYS TYS (DK) : " Go get some"

J'allais oublier l'album qui m'a quand même le plus marqué cette année, celui de Maria Laurette Friis et de ses acolytes de Tys Tys. Jazz ? Pas jazz ? Sur scène, je dirai jazz, indéniablement. Sur disque, je serai plus nuancé. Mais quel fantastique album ! A noter que Maria Laurette fait une apparition sur le nouveau disque de Howe Gelb, sorti sous le nom d'Arizona Amp & Alternator.

Extraits de l'album ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article

commentaires

magnetique 31/12/2005 23:01

BONNE ANNEE...2006....ET BEAUCOUP de nouveaux albums...à plus

J.P. Moya 02/01/2006 09:46

Merci, et bonne année à toi aussi...