Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 23:29

Par où commencer pour inaugurer ce festival alors que tant de groupes se produisent en même temps ? J'hésite entre les italiens de Afterhours et les Néerlandais de Ghost Trucker. Allez, honneur à la spécialité locale, d'autant plus que cette réunion de musiciens venant de quelques uns des meilleurs groupes Néerlandais du moment ( Alamo Race Track, Caesar, Seesaw, Kopna Kopna) ne devrait normalement pas réserver de mauvaise surprise. Et effectivement, dans le vieux ballroom poussièreux et rococo de De Beurs, les Ghost Truckers sont tout à fait à leur place avec leur pop mélodique et douce-amère. Est-ce du au son des instruments vintage ? Il y a comme une sorte de nostalgie diffuse qui émane de ces morceaux dont aucun n'est pourtant vraiment triste. Un sentiment encore renforcé par la projection de vieux films couleur sépia derrière le groupe. Le concert est agréable, pourtant on a l'impression que Ghost Trucker reste en retrait, qu'ils ne délivrent pas encore tout ce dont ils sont capables. Rendez-vous lorsque sortira l'album, prévu chez Excelsior.

 
 ( photo: www.eurosonic.nl )

GHOST TRUCKER : " I got the strangest thoughts" ( extrait:1 mn 30)

 

Pas le temps de courir au Simplon, la seule salle un peu éloignée du centre pour écouter les Allemands de Napoli Is Not Nepal. Pas envie non plus de revoir le Suédois Thomas Denver Jonsson qui ne m'avait pas convaincu l'aprés-midi en showcase à Plato ( le meilleur disquaire rock de la ville). Du coup je zappe la tranche horaire, et ne connaissant rien de ce qui passe ensuite, je me dirige tranquillement vers la Muziekschool où vont se produire les Suisses de Marvin. Mauvaise pioche ! La Suisse nous réserve parfois d'excellentes surprises, mais pas avec ce groupe de pop passe-partout qui sonne comme un millier d'autres. Après avoir écouté deux morceaux ( le second vraiment par acquis de conscience) je fonce au Mutua Fides pour ne pas manquer les Danois de Spleen United. A la simple vue de l'empilement de Roland et de Korg qui déborde de la scène, on se doute bien qu'on n'est pas venu voir du Country & Western. Et effectivement, Spleen United excelle dans une musique synthétique venue en droite ligne du début des années 80, qui peut rappeller Depeche Mode dans son inspiration la plus sombre ou encore Ultravox période John Foxx. J'avais déjà vu jouer le groupe l'été dernier au Danemark, dans une salle trop grande, sur une scène trop grande, et j'en était ressorti avec une impression mitigée. Mais les quelques échos qui m'étaient parvenus entre temps de leur récente prestation Parisienne m'avaient donné très envie de tenter un deuxième essai. Bien m'en a pris ! Malgré leur air de n'avoir pas dormi depuis trois jours, les hommes en noir ont donné à Eurosonic un concert d'une puissance incroyable.  La musique de Spleen United en live est avant tout une expérience physique. Le groupe utilise toutes les possibilités des sons synthétiques pour faire naitre des fréquences qui vous traversent le corps, vous cueillent au plexus, brouillent les ondes de votre cerveau. Il y a quelque chose de chamanique dans cette manière de susciter la transe, renforcée encore par un des light-shows les plus agressifs qu'il m'ait jamais été donné de voir, à base d'éblouissants stroboscopes dirigés vers le public. Epileptiques s'abstenir. Mais avec ce concert coup de poing, Spleen United a mis le public dans sa poche. Premier gros succès du festival ! Il était onze heures, j'avais juste le temps d'aller boire un thé au B&B et de ressortir pour assister au concert d'Audiotransparent au Shadrak, juste à coté de l'endroit où je loge. Mais de tout ça, je reparlerai demain...

 
 ( Spleen United au Studenterhuset de Aalborg, photo: jint, www.jint.dk )

SPLEEN UNITED: " In peak fitness condition" ( vidéo)

 Achetez l'album de Spleen United.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Divers
commenter cet article

commentaires