Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 09:22

Entre Lise Westzynthius et Rockomondo, c'est une vieille histoire commencée avec Luksus dans les années '90, poursuivie ensuite avec Rhonda Harris et enfin avec les 3 albums solo qu'elle a sorti sous son nom. Elle était même passée au studio, il y a longtemps de cela, pour une petite interview. 
Je ne sais pas très bien à quoi m'attendre en allant la voir sur la vaste scène du Ridehuset, trop grande sans doute pour le genre de musique intimiste pratiquée par la danoise. Je garde en plus le souvenir d'un concert raté à Eurosonic il y a 3 ans. Mal à l'aise, Lise Westzynthius y avait constamment forçé sa voix en s'obstinant à chanter plus haut que sa tessiture naturelle, brisant du même coup le charme cotonneux des chansons de son premier album. Mais du temps a passé depuis. Avec "Siberian Mission" (Auditorium, 2007), Lise Westzynthius nous a livré son disque le plus abouti et le plus varié avec des chansons ("Childlike curve", "Soldiers", "Long dark night of the soul") qui comptent déjà parmi ses meilleures et prouvent qu'elle ne risque plus rien aujourd'hui à quitter les ambiances trop éthérées de ses premiers albums. Forte de ce répertoire riche et nuancé, accompagnée par un groupe irréprochable (dans lequel on note la présence de Marie Højlund - Marybell Katastrophy - aux claviers), Lise Westzynthius démontre ce soir avec classe et aisance qu'elle a enfin trouvé sa voie (et sa voix !). Assise devant son piano ou debout au micro (ce qui nous dévoilera au passage un décolleté dorsal proprement vertigineux) elle est impériale, emmenant même son groupe vers des épisodes noisy qui auraient été encore impossible à imaginer il y a quelques années. Le final notamment restera mémorable avec l'apparition de Fredrik "A Kid Hereafter" Thaae venu faire du bruit avec sa guitare, une tâche à laquelle il se livrera avec une délectation manifeste sur "Captive", un des titres les plus rythmés du dernier album. Une façon grandiose de terminer ce concert qui ressemblait fort à un sacre.

 (Lise Westzynthius et Fredrik Thaae, Ridehuset, 06/06/08, photo: rockomondo)

Visitez la page MySpace de Lise Westzynthius.

Achetez les disques de Lise Westzynthius.

Ce sont des origines syriennes qui valent au suédois Salem Al Fakir son nom très peu scandinave. La musique, Salem Al Fakir la pratique depuis sa plus tendre enfance: musique classique tout d'abord avec le violon dont il commence l'apprentissage à seulement 4 ans. Huit années plus tard, il en est déjà à donner des tournées en Russie en tant que soliste avant de se tourner ensuite vers le jazz, qui reste toujours aujourd'hui sa musique de prédilection. Il arrive à la chanson sans vraiment l'avoir cherché, mais néanmoins bien décidé à jouer le jeu à fond. Et ça marche: son premier album "This is who I am" (2007) se place parmi les meilleures ventes en Suède et collectionne les récompenses. En ce qui me concerne, le passage de Selim Al Fakir ce soir sur la scène de la Rytmisk Sal est une véritable découverte. Je n'ai jamais entendu sa musique auparavant et ne me trouve là que sur la foi du programme qui annonce une pop sophistiquée et teintée de soul dans la lignée de Steely Dan, Hall & Oates, Stevie Wonder ou Billy Joel. Des influences comme celles-ci sont bien trop rares en 2008 pour qu'on se permette d'ignorer ceux qui s'en réclament. Accompagné d'un hétéroclite trio, Salem Al Fakir est assis sur le devant le la scène derrière son piano électrique et en quelques morceaux conquiert le public venu l'applaudir. Assurément, le jeune homme est doué, mélodiste convaincant, instrumentiste hors-pair (c'est lui seul qui joue tous les instruments de son album aux arrangements pourtant fouillés), et pourtant quelque chose empêche de s'enthousiasmer totalement. Contrairement à celle des artistes cités plus haut, sa musique ne va jamais plus loin que le vernis brillant de sa surface. Et l'on ne saura jamais ce qui se trouve dessous, pour peu qu'il s'y trouve réellement quelque chose. Cela restera ainsi jusqu'à je me décide à quitter la salle: un spectacle de pur entertainment auquel il manque ce petit plus indéfinissable, cette touche magique qui sépare les suiveurs doués des vrais créateurs. L'écoute a posteriori de l'album ne fera que renforcer cette impression. Rendez-nous Danny Wilson !
 

(Salem Al Fakir, Rytmisk Sal, Musikhuset, 06/06/08, photo: Rockomondo)

Visitez la page MySpace de Salem Al Fakir.

Achetez l'album de Salem Al Fakir.

Entre les concerts de Lise Westzynthius et de Salem Al Fakir, j'ai fait une très jolie découverte avec Tone. Mais de celà, je vous ai déjà parlé ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Spot 2008
commenter cet article

commentaires