Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 19:37

Ooops ! J'ai dormi un peu trop longtemps le samedi matin et c'est en retard que j'arrive sur le site du festival, ratant du même coup Jomi Massage version Grand Orchestre, Michael Moller - le chanteur de Moi Caprice - en solo, et les islandais de Hjaltalin (ce qui m'évite un choix cornélien) et aussi un rendez-vous que j'avais en début d'après-midi. J'ai quand même le temps d'attraper au vol quelques morceaux de One-Eyed Mule sous la tente du DUP. Auteur déjà de deux albums, One-Eyed Mule est un quintet de Copenhague qui pratique une americana assez musclée à prédominance acoustique. Rien de follement original, mais ça rocke sans complexe et on passe un très bon moment avec eux.

'One-Eyed Mule @ DUP tent, 07/06/08, photo: rockomondo)

ONE EYED MULE : "Where you don't belong" (extrait de "From the Beats to the Bible", 2008)

(Merci à / Thanks to Capac)

Visitez la page MySpace de One-Eyed Mule.

En allant jeter un cour d'oeil à Officerpladsen, je tombe sur Maya Saxell et Kim Oxlund, les deux artisans de Said The Shark qui jouent un peu plus tard dans l'après-midi à Voxhall. Ils sont tout à fait charmants et me présentent leurs nouveaux musiciens (Said The Shark est devenu à présent un vrai groupe), alors que je suis tout intimidé comme à chaque fois que je me retrouve devant des gens dont le talent m'impressionne. Et décidément, c'est le jour des rencontres car en me rendant au Musikhuset, je croise la route de Jim Holm. On ne se connait physiquement que depuis l'année dernière, mais il y a une bonne quinzaine d'années que nous sommes en contact. Au début des anées '90, Jim Holm dirigeait Cloudland, l'un des premiers labels indépendants danois qui lança des artistes comme Nikolaj Nørlund, 18th Dye ou les frères Olesen et dont l'influence allait être déterminante pour la suite des évènements. Aujourd'hui, toujours curieux et défricheur, il s'occupe du label Merger (Marybell Katastrophy) et de l'agence du même nom qui réunit des valeurs sûres du rock danois (18th Dye toujours, Speaker Bite Me...) aussi bien que des nouveaux venus (1 2 3 4, The Late Parade, Bodebrixen...). Conseil du jour de Jim Holm: aller voir Slarrafenland à Store Sal, ce qui tombe bien, c'est justement là où je me rendais ! Slarrafenland est un quintet de Copenhague signé sur Rumraket, le label créé par Efterklang. Au départ uniquement instrumental et très orienté jazz, le groupe a évolué de façon radicale sur son dernier album "Private Cinéma" avec des compositions labyrinthiques qui rappellent à présent beaucoup - en plus électrique - ce que fait Efterklang sur scène. Et c'est là le problême, car ces derniers ont été tellement exceptionnels la veille au soir que Slaraffenland souffre inévitablement de la comparaison. Musicalement pourtant, les musiciens tiennent toutes leurs promesses. Mais desservis par un look discutable (avec son serre-tête rouge le chanteur-flûtiste moustachu évoque malencontreusement les deux crétins de la pub "118-218" !), il ne parviennent pas à faire surgir cet élément mystérieux et inexplicable qui sépare les bons des grands concerts: la magie ! Alors voilà, tout est question de contexte. J'imagine que si j'avais vu Slaraffenland en d'autres circonstances, je les aurais trouvé totalement enthousiasmants. Mais dans l'environnement haut-de-gamme de Spot 2008, ils ne furent "que" très bons.
 
(Slaraffenland @ Store Sal, Musikhuset, 017/06/08, photo: rockomondo)

SLARAFFENLAND : "Polaroïds" (extrait de "Private Cinema", 2007)

SLARAFFENLAND : "Shuto-uchi" (extrait de "Jinkalawa", 2005)

SLARAFFENLAND : "Cockaigne" (extrait de "Jinkalawa", 2005)

Visitez la page MySpace de Slaraffenland.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Spot 2008
commenter cet article

commentaires

lyle 14/08/2008 10:54

Je serais très curieux de voir Slaraffenland live car en disque, c'est  vraiment bien, mais ca me parait difficile à rendre sur scène.

J.P. Moya 14/08/2008 20:46


Eh bien détrompe-toi, ils y arrivent très bien. Ce sont tous d'excellents musiciens, multi-instrumentistes pour la plupart, et ils parviennent parfaitement à recréer sur scène ce qu'ils font
sur disque, avec en plus la chaleur de la musique live qui rend tout ça encore meilleur. Ils ont une agence qui les représente en France donc j'imagine qu'on aura l'occasion de les voir sur scène
ici aussi.