Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 17:55

Mon ami Dominique est de bon conseil. Voilà bien longtemps que je ne l'avais pas vu, mais alors qu'il passait à la maison hier soir pour une visite express, il n'est pas venu les mains vides: il apporté avec lui l'album de The Rollo Treadway. Ne cherchez pas de traduction à ce nom bizarroïde: c'est celui que portait Buster Keaton dans son film "La croisière du Navigator" (1924). L'Homme-qui-ne-sourit-jamais est en effet l'un des héros de David Sandholm, figure de proue de The Rollo Treadway à qui il donna naissance en 2006 du côté de Brooklyn. A l'époque le groupe - aujourd'hui un quintet - consistait principalement en David Sandholm himself accompagné du batteur Blake Fleming (ex-Mars Volta). Et pourtant, bien malin qui pourrait deviner que c'est avec ce line-up minimal que The Rollo Treadway a enregistré son premier album. Voilà en effet un disque de pop baroque et psychédélique comme il ne s'en fait plus beaucoup de nos jours. David Sandholm avoue sans se faire prier qu'il doit sa première grande émotion musicale au "She's not there" des Zombies, et manifestement l'influence du groupe de Rod Argent et Colin Blunstone est évidente, tout comme celle d'une bonne partie de la scène psychédélique britannique de la fin des années '60. Car - et même si les Byrds et les Beach Boys sont aussi de la partie - c'est à une tradition anglaise, bien plus qu'américaine que se rattachent ces chansons un peu précieuses et discrètement excentriques, parfumées au thé, à la bergamotte et aux herbes qui font rire. Pour achever l'ancrage de cette musique dans les années 60, l'album de The Rollo Treadway est un... disque-concept, qui raconte l'histoire d'un rapt d'enfant vue selon ses différents protagonistes. Alors bon, tout n'est pas parfait sur cet album auquel on peut reprocher peut-être une certaine mollesse dans l'exécution et dans les vocaux due sans doute au fait que tout ait été fait en solo. Un défaut mineur qui devrait s'arranger très vite à présent que The Rollo Treadway est devenu un "vrai" groupe. On attend la suite avec impatience.


THE ROLLO TREADWAY : "Kidnapped" (chanson complête. Merci / Thanks to Eardrumsmusic ).

THE ROLLO TREADWAY : "Dear Mr. Doe" (extrait)

THE ROLLO TREADWAY : "All heads turn" (extrait)

Visitez la page MySpace de The Rollo Treadway.

Achetez l'album de The Rollo Treadway.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Etats-Unis
commenter cet article

commentaires