Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 16:16

Tiens, tiens, voyez vous ça... Qu'est-ce que je trouve dans ma boite e-mail ce matin ? Des liens "secrets" permettant d'accéder à deux chansons figurant sur un album prévu pour janvier 2007, le tout envoyé par un label britannique avec lequel je n'entretenais jusqu'à présent aucun rapport. Voilà bien la preuve - s'il en fallait une - que les professionnels de la musique comptent bien à présent sur la blogosphère (ça m'étonnerait fort que je sois le seul à avoir reçu ce message) pour promouvoir leurs artistes et créer le buzz autour d'eux. On flatte notre goût bien connu pour la nouveauté et l'exclusivité, on n'hésite pas à en remettre une couche ("A mon avis le meilleur disque jamais sorti sur notre label" affirme l'attaché de presse décidément très efficace), et hop, le tour est joué ! Hé bien non messieurs, ce serait trop simple ! C'est mal me connaître. Je ne mange pas de ce pain-là !.. Enfin normalement.... Disons que pour cette fois-ci, je veux bien faire une exception (Oooouuuh ! Traître ! Vendu !). Mais uniquement parce que le label (Memphis Industries, maison du Go! Team, des Pipettes et des Russian Futurists) est de bonne compagnie - et que le groupe (Field Music) me plait bien.

Il y a tout juste un an que ce trio de Sunderland (nord-est de l'Angleterre) a sorti son premier album accueilli par une avalanche (presque) unanime de critiques élogieuses (Les Inrocks, Foutraque, Blog Up). Et c'est vrai que leur musique pop aux références multiples (Beach Boys, XTC, Talking Heads, rien que des gens que j'aime...) ne manque pas de qualités. Mais aussi de quelques défauts. On peut lui reprocher par exemple son côté arty(ficiel), sa virtuosité sans objet qui suscite l'admiration mais rarement l'émotion. Il manque encore aux chansons de Field Music cette lumineuse évidence qui fait les grands classiques pop. Pas sûr d'ailleurs que ce soit après ça qu'il courent. Mais ça, on ne le saura qu'après la parution de l'album...

FIELD MUSIC : "Give it Lose it Take it" (extrait de "Tone of Town", janvier 2007)

FIELD MUSIC : "Sit Tight" (idem)

Petit rappel de l'album précédent:

FIELD MUSIC : "You're so pretty" (extrait de "Field Music", 2005)

FIELD MUSIC : "Shorter Shorter" (idem)

FIELD MUSIC : "You can decide" (idem)

FIELD MUSIC : "I'm tired" (idem)

Achetez le premier album de Field Music.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Grande-Bretagne
commenter cet article

commentaires