Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 00:13

Je serais volontiers resté sur le formidable concert d'Oh No Ono, mais la soirée n'est pas encore finie. Retour à Shadrak histoire de choper quelques morceaux de Feverdream. Ce sera court de toute façon, car il ne reste plus beaucoup de temps avant le concert de Green Hornet à De Spieghel. Feverdream enregistre pour Coalition Records où l'on n'a pas l'habitude de traiter avec les pieds-tendres, et effectivement, ces trois Rotterdamois en no-look affiché ne donnent pas dans la berceuse. Leur rock nerveux et puissant évoque les grandes heures du hardcore américain (Fugazi, Shellac, l'écurie Touch & Go) et ils le délivrent avec une énergie et une force de conviction qui manquait cruellement aux The Je Ne Sais Quoi sur la même scène quelques heures plus tôt. De quoi donner envie de se pencher sérieusement sur leur dernier album en date, "You are happening".

 (Feverdream @Shadrak, 11.01.07, photo: rockomondo) 

Mais il faut déjà que je parte si je ne veux pas manquer le concert de Green Hornet, autre trio néerlandais à haute-énergie. Je n'ai pas loin à aller: De Spieghel est juste à coté de Shadrak (enfin presque... entre les deux il y a la porte qui conduit à ma chambre: c'est vous dire si je suis au coeur de l'action !). Il est déjà presqu'impossible d'entrer dans la salle tellement il y a de monde. A cette heure avancée de la soirée (il est 1h15), le public commence à être très chaud,  très gai, et à manquer quelque peu de stabilité en station debout. On est bousculé de toute part, on se fait baptiser à la bière et brûler aux cigarettes, le tout en foulant un tapis de verre pilé (incroyable: ici ils servent la bière dans de véritables verres !). Rock n' roll, baby ! Une ambiance tout à fait raccord avec ce qui se passe sur scène. Car Green Hornet sont de sérieux clients. Ce n'est pas pour rien s'ils ont été choisi par le vétéran André Williams ("Jailbait") comme backing-band de sa tournée européenne. Leur mélange de tradition (l'orgue vintage, prersque omniprésent) et de modernité (leur son compact et  déterminé, plus proche des Hives que des groupes sixties) allié à l'irresistible énergie dont ils font preuve fait monter encore une température déjà proche de l'ébullition. Les premiers rangs se mettent à tanguer furieusement, et ça va être coton pour prendre des photos (les pros, plus malins, sont arrivés très en avance et ont trusté les perchoirs). Sur la longueur pourtant - et cela vaut aussi pour le disque - on ne peut s'empêcher de ressentir une certaine lassitude le premier moment d'enthousiasme passé. L'inspiration du trio reste confinée dans un couloir bien trop étroit pour retenir l'attention plus de quelques morceaux. Et c'est dommage, car manifestement Green Hornet possède toutes les qualités pour devenir l'un des meilleurs groupes de rock n'roll du moment. Il leur manque peut-être le plus important: un répertoire qui soit à la hauteur de leurs capacités.

 (Green Hornet @ De Spieghel, 11.01.07, photo: rockomondo)

Bilan de cette première journée très contrastée: Vainqueurs haut la main: les danois Oh No Ono. Seconds incontestables: les suédois Johnossi. Troisièmes: Peter Bjorn & John en showcase à Plato, avec un regret amer: celui d'avoir choisi Islaja au lieu de retourner les voir le soir.

FEVERDREAM : "60 seconds" (extrait de "Future directions", 2003)

FEVERDREAM : "This big" (idem)

FEVERDREAM : "It's OK to hate me"

FEVERDREAM : "America"

Les morceaux de Green Hornet sont disponibles sur les pages publiées précédemment ici et .

Voyez aussi la page MySpace de Feverdream.

Achetez les disques de Feverdream.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Eurosonic
commenter cet article

commentaires