Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 10:54

Ridehuset, suite: un coup sur la scène de gauche (Murder), un coup sur la scène de droite (Love Is All). Et nous voilà de nouveau devant la scène de gauche pour les petits nouveaux Forest & Crispian. Originaire de Malmö, ce trio potache et chevelu m'avait charmé avec le vidéo-clip de leur single "Linda", mélange décontracté de XTC et de Talking Heads à la façon scandinave, et j'étais très impatient de les voir en concert. Sur scène, ils abandonnent le canotier et la canne en bambou de leurs photos de presse, mais arborent tous les trois un joli costume rouge orné de la rosette enrubannée qui leur sert de logo. "Linda" étant le seul morceau que je connais d'eux, c'est  là que je découvre pour la première fois les chansons de leur premier album "Modern sensation" (Capitol). Forest & Crispian pratiquent une pop décalée, très mélodique mais aussi truffée d'éléments bizarroîdes, d'appartés inattendus, de digressions foldingues. A priori tout ce que j'aime. Sauf que cette façon de procéder est à la fois leur force (leurs chansons sont toujours surprenantes et jamais ennuyeuses) et leur faiblesse (le côté systématique de ces brisures de rythme paraît souvent artificiel et on aimerait parfois profiter pleinement d'une mélodie sans qu'aucun détail incongru ne vienne l'interrompre). Péché de jeunesse: Forest & Crispian ne peuvent pas s'empêcher de faire les malins un peu plus qu'ils ne le devraient  (et l'écoute du disque confirme cette impression), mais leur inspiration bouillonnante et leurs dons mélodiques évidents devraient leur permettre d'évoluer rapidement dans la bonne direction. Rendez-vous au deuxième album: il est probable que d'ici là ils auront réussi à canaliser toutes ces bonnes idées.

 (Forest & Crispian @ Ridehuset, 02/06/07, photo: rockomondo)

Ecoutez Forest & Crispian sur leur page MySpace (où vous pourrez télécharger également le morceau "Panelhöns").

Revoyez le clip de "Linda" ici.

Aprés trois concerts enchainés dans la même salle, c'est bien agréable de ressortir un peu sur l'esplanade du Musikhuset. J'en profite pour aller voir les différents stands, dire bonjour aux connaissances, et acheter le nouveau single d'Oh No Ono où figure leur percutante (moins qu'en "live" cependant) version de "Subterranean homesick blues". Tout ça avant de retourner à la tente Enna Bella pour le showcase de Camilla Munck et Moogie Johnson. Ca doit faire combien ?... quatre ou cinq fois peut-être que je les vois sur scène, et à chaque fois c'est la même chose: je suis retourné, emporté par leur musique et par la voix de Camilla. Dernièrement, j'ai ré-écouté le premier album de Wynona, le précédent groupe de Munck et Johnson, et j'ai été stupéfait en constatant les progrès accomplis par la chanteuse depuis cette époque, combien sa voix a gagné en richesse, en nuance et en densité. Cette fois-ci, malgré un environnement peu propice à un art aussi intimiste et le bruit de fond persistant des concerts environnants, le duo donnera encore un concert magnifique, sensiblement plus tendu et nerveux qu'a l'accoutumée, Moogie Johnson grimacant convulsivement, à demi courbé sur sa mandoline, Camilla Munck, yeux mi-clos, ailleurs, perdue dans le monde parallèle de ses chansons. A la fin de chaque morceau, snap, c'est comme si d'autres personnages apparaissaient brusquement, espiègles et blagueurs, totalement différents de ceux qu'ils incarnent dans leur musique. Le vrai visage de Munck et et Johnson sans doute, aussi charmants et rieurs dans la vie qu'ils peuvent être bouleversants sur scène. A ne manquer sous aucun prétexte la prochaine fois qu'ils viendront jouer en France.

 (Munck//Johnson @ Enna Bella tent, 02/06/07, photo: rockomondo)

MUNCK // JOHNSON : "Sweet and lowdown (live) "

Retrouvez le même morceau dans une qualité bien supérieure (160 kbits/sec) ainsi que "Eyes wide open", tiré de la même session, à télécharger sur la page MySpace du duo. 

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Spot 2007
commenter cet article

commentaires

lyle 04/08/2007 22:08

Et dire que j'ai raté muck//johnsson à Paris... 

J.P. Moya 06/08/2007 08:39

Ouh, la honte !