Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 16:39

Gag récurrent à Eurosonic: programmer au même moment plusieurs groupes tous aussi intéressants les uns que les autres. Lors de la soirée d'ouverture du festival par exemple, on avait le choix à 20 h. entre les néerlandais Alamo Race Track, les danois The Kissaway Trail et As In RebekkaMaria, et enfin les suédois I'm From Barcelona. J'avais déjà vu les premiers tout juste un an plus tôt à Eurosonic 2007 et les seconds à Spot en juin dernier,  je décide donc de partager mon temps entre les deux restants: 20 minutes chacun ! Commencons par As In RebekkaMaria que j'avais loupé à Spot (le concert était sold-out) et qui se produisent à "Huis de Beurs", une salle de danse pleine de charme au premier étage du plus chaleureux "Café brun" de la ville. As In RebekkaMaria est le projet personnel de Rebekka Maria Andersson, chanteuse du groupe Lampshade dont les deux albums ("Because trees can fly", 2003, et surtout "Let's away", 2006) étaient parus en France via Glitterhouse. Alors que Lampshade joue a fond sur les ambiances et les climats, As In RebekkaMaria délivre une électro-pop beaucoup plus structurée, dansante, dynamique et souvent accrocheuse même lorsque - ce qui était mon cas ici - on ne connait pas un seul morceau. Les musiciens affichent un look joyeusement hétéroclite: le guitariste porte une veste orange, des cheveux bouclés et s'est dessiné des moustaches en guidon de vélo, le type aux claviers arbore un T-shirt décoré de vu-mêtres dont les diodes s'allument au rythme de la musique, le batteur affiche le total look ninja, capuche relevée et bandes de sparadrap sur le front et le nez, quand à RebekkaMaria elle même, elle semble n'avoir pas pu se décider entre la squaw et la ballerine. Tout cela serait plutôt sympathique si la chanteuse ne se montrait pas aussi exaspérante sur scène. On aimerait, je ne sais pas moi... qu'elle donne un peu d'elle même, qu'elle montre un minimum de générosité dans son interprétation. A la place, elle se contente d'aligner un catalogue de poses toutes faites: RebekkaMaria boudeuse, RebekkaMaria séductrice, RebekkaMaria fachée, RebekkaMaria étonnée, et hop, on recommence depuis le début. Difficile de se sentir très concerné par ce qui se passe sur scène dans ces conditions. As In RebekkaMaria donne l'exemple assez rare d'un groupe qui gagne sans doute à n'être qu'entendu.

 (As In RebekkaMaria @ Huis De Beurs, 10/01/08, photo: rockomondo)

AS IN REBEKKAMARIA : "Part of the game"

AS IN REBEKKAMARIA : "Cowboy boy"

AS IN REBEKKAMARIA : "Cowboy boy (Supertroels remix) "

Visitez la page MySpace d'As In RebekkaMaria.

As In RebekkaMaria @ Eurosonic

Un petit sprint pour rejoindre le grand théatre où la fête bat son plein. Mais que se passe-t-il ? Il y a presque autant de monde sur scène que dans la salle. Une manif délocalisée d'intermittents du spectacle ? Evidemment, il n'en n'est rien: il s'agit tout simplement du concert de I'm From Barcelona. Le groupe suédois n'a pas convoqué ce soir les 29 musiciens et chanteurs qui figurent officiellement sur son site internet, mais ils sont quand même bien entre vingt et vingt-cinq à s'agiter (et d'ailleurs ce serait bien qu'ils bougent un peu moins pour qu'on puisse compter...) sur scène derrière le grand moustachu hirsute qui leur sert de leader. Indéniablement, lorsque tout le monde donne de la voix en choeur, l'effet est assez saisissant: on se sent comme soulevé du sol. Et comme les chansons du groupe n'engendrent pas la mélancolie, le spectacle est plutôt divertissant. Et pourtant, on a du mal à adhérer totalement à ce grand raout festif. Avec les ballons multicolores qui volent de tous côtés et les tombereaux de confettis et de serpentins déversés sur la public, on a un peu l'impression de se retrouver dans une émission de Patrick Sébastien matinée des "500 Choristes". Et quand le groupe agite les bras en l'air de gauche à droite, immédiatement imité par le public, on n'est plus très loin de "Faites tourner les serviettes". Au final, toute cette joie soigneusement programmée paraît bien artificielle. Les plus belles fêtes ne sont-elles pas celles auxquelles on s'attend le moins ? (le public: "Oooouuuh ! Rabat-joie !!! ).

 (I'm From Barcelona @ Grand Théatre, 10/01/08, photo: rockomondo)

Visitez la page MySpace de I'm From Barcelona.

I'm From Barcelona: "Treehouse" (live in London, 2006)

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Eurosonic
commenter cet article

commentaires