Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 18:29

Lorsque j'ai consulté le programme du festival avant de partir et que j'ai vu que Those Dancing Days jouaient à Huize Maas, je me suis dit: "C'est rapé !". Huize Maas est une brasserie un peu vieillotte doublée d'une salle de concert, et pour une raison qui m'échappe - parce que quel que soit le groupe qui joue, ça n'y change rien - c'est toujours blindé. Il faut attendre des heures à la porte avant d'espérer pouvoir faufiler ne serait-ce qu'un demi-orteil à l'intérieur. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien. Je décide de zapper The Dø, que j'aurai bien l'occasion de revoir en France, et d'arriver à la salle très en avance. Et cette tactique paye. Personne devant la porte, à l'intérieur le groupe précédent (Il y a deux scènes à Huize Maas) est en train de terminer son set, et j'arrive non sans mal à me faufiler devant la scène où l'année précédente j'avais vu Johnossi. Le retour de Pervers Pépère, au premier rang avec son appareil-photo à trois balles pour mitrailler les jouvencelles de Those Dancing Days dans des buts qu'on n'ose même pas imaginer. Lorsque les filles entrent sur scène, elles sont exactement comme on les avait imaginé. Ou plutôt exactement telles qu'on les avait découvert sur le clip de leur chanson "Hitten", avec quelques frais de toilette en plus: cinq gamines toutes simples, à la fois heureuses et un peu intimidées. La bassiste à l'air de n'avoir pas tout à fait fini de grandir (ce qui est le cas, d'ailleurs), la blonde à la batterie se prend pour Keith Moon (en a-t-elle seulement déjà entendu parler ?), celle qui joue des claviers paraît trop contente d'être là et fait sa fofolle, quand à la chanteuse, c'est effectivement - on avait pu le constater sur le clip - la plus mimi du groupe, et la plus réservée aussi.

 (Those Dancing Days @ Huize Maas, 10/01/08, photo: rockomondo)

Pour ce qui est de la musique par contre, je serais bien en peine de vous dire si c'était bien ou pas. De là où je suis, c'est à dire juste sous les baffles, ne me parvient qu'une espèce de bouillie sonore indéchiffrable. C'est le problême à Huize Maas: soit on voit, soit on entend, mais inutile d'espérer faire les deux à la fois. Donc, je vois... A un moment la fille aux claviers entame une petite choré improvisée avec la guitariste: elles ondulent les bras en avant tout en pliant leurs jambes jointes. Le genre de truc que seules les filles font. C'est rigolo. Et sympa. Mais je suis quand même venu là pour la musique et les suédois de Familjen vont jouer bientôt à Simplon, la seule salle (un peu) éloignée du centre. Il faut que j'y aille. Bye bye Those Dancing Days. Huize Maas est toujours blindé et je mettrai deux fois plus de temps à essayer d'en sortir que je n'avais mis pour y entrer (et on s'en doutait: le son est bien meilleur au fond...). 

Visitez la page Myspace de Those Dancing Days.

Achetez l'E.P. de Those Dancing Days

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Eurosonic
commenter cet article

commentaires