Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 23:17

Peut-être un jour en traversant la France aurez-vous la chance de croiser Eddy Crampes et sa guitare à l'entrée d'un Autogrill ou d'un Courtepaille. C'est qu'il aura momentanément abandonné son atelier de customisation de mobylettes (l'association Cyclo Raquette) pour réaliser un vieux projet un peu fou: une tournée des aires d'autoroute !

Toulousain d’adoption, Eddy Crampes a été joueur de tennis puis professeur des écoles. Après une année passée à enseigner en Roumanie, il a décidé à son retour de tout arrêter pour ne plus se consacrer qu’à la musique. D’abord en groupe (Sybil Vane, The No Moustache Orchestra) et en duo (Michel & Michel), Eddy Crampes se produit désormais sous son nom. "Le meilleur" est son deuxième album studio, et les amateurs d'étiquettes ne vont pas être à la fête. Une écoute superficielle pourrait le faire cataloguer au rayon "chanson française", mais ce serait évidemment trop simple. S’il admire Gainsbourg et Nino Ferrer, Eddy Crampes a aussi biberonné au rock bruitiste de Sonic Youth et The Jesus & Mary Chain. La tension qui souligne ses morceaux est bien réelle et le calme trompeur. Car on parle ici de bonheur éphémère, de rupture, de difficulté de vivre à deux, de solitude. Le lot commun à 90% des chansons me direz-vous, sauf qu’Eddy Crampes met en scène ces histoires tristement quotidiennes dans un décor de film expressionniste. Les perspectives sont faussées, rien n’est droit, tout part de guingois, les mélodies en mode mineur comme les arrangements continuellement surprenants. La poésie simple des textes est émaillée de bizarreries stylistiques qui font dresser l’oreille. Et le chant ignore toutes les règles, allonge les syllabes, bouscule la métrique, déconstruit les liaisons, précipite les fins de phrases. Chez d’autres on flairerait le calcul, la pose, le désir de se démarquer. Pas ici. Tout semble d’une sincérité totale. A mi-chemin entre Nick Drake pour la mélancolie persistante, le timbre velouté, le sens aigu de la mélodie, et Syd Barrett pour le coté imprévisible et irrémédiablement étrange de sa musique, Eddy Crampes emprunte des chemins de traverse que lui seul semble connaître.

 

 

L’album s’ouvre sur la chanson qui lui donne son titre: "Le meilleur", ce fragile instant où tout va bien et où le temps semble suspendu. On retient son souffle de peur qu’il ne s’évanouisse et il s’évanouit pourtant. Car dés le second morceau l’amour est en fuite et les sentiments ambigus ("On peut dire que j’ai souffert assis au bord d’un précipice /  mais j’aime assez l’idée au fond qu’en fin de compte tu ne trouves pas mieux…"). "Aux Amériques" rêve de nouveaux départs sur une mélodie oblique et envoûtante, tandis qu’"Anoucka" esquisse en quelques traits un portrait à la fois tendre et acide, accompagné par une simple rythmique. Et lorsqu’Eddy Crampes reprend "Elle était si jolie", le vieux succès d'Alain Barrière, il n'y met ni ironie ni second degré, mais l'interprète tout en retenue, avec une économie d'effets qui paradoxalement fait naître l'émotion. La seconde face se colore de fréquentes influences sud-américaines, du presqu’instrumental "Des kilomètres" jusqu'à l’ambiance de nuit équatoriale de "Voler" et son intriguant solo. Entre les deux, "Cueca triste" sonne comme une évidence avec son rythme chaloupé et sa mélodie limpide, et "La lettre" touche droit au cœur, un joyau acoustique qui rappelle le Higelin sensible et sombre de la période Saravah. Et puis il y a l’étonnant "Rouge/Noir": sur une boucle électro rehaussée d’harmonica et d’arpèges de guitare, Eddy Crampes livre d'une voix blanche un texte qui vous habite encore bien après que la musique se soit tue : "Les doigts couverts du rouge des briques / Tu cours vers l’est le long du canal / Tu ramasses une branche tombée du nid / l’odeur du bois a quelque chose de magique… ".

A l'heure des coachings, des accompagnements artistiques, des "développeurs de talents" et des musiques de plus en plus formatées, la découverte d'une voix libre et singulière est un cadeau rare. Ne laissez-pas passer celle-là.

 

EDDY CRAMPES: "Le Meilleur" (Album entier en streaming + Commande vinyle, CD et mp3).

2000records.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article

commentaires