Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 10:19

Cette fois-ci, je n'y suis pour rien, je le jure ! Hiers soir, lorsque j'ai voulu mettre le programme de l'émission en ligne, il était momentanément impossible d'accéder à l'administration du blog. Bon, ça donnait ceci:

THE JE NE SAIS QUOI (S) "DTATF" DYLAN MONDEGREEN (N) "Wishing well" CHRISTINE SANDTORV (N) "All the things we never talk about" I DO I DO (B) "The righteous part of town" MUD FLOW (B) "Waltz 1" MINTZKOV (B) "One equals a lot" SHOWSTAR (B) "Special gun" JENS LEKMAN (S) "Sipping on the sweetest nectar" FOREST & CRISPIAN (S) "A champion walker on" FAMILJEN (S) "naan gaang" Album du Mois: SPEAKER BITE ME (DK) "Belle de Boskoop" ALB (F) "I don't need you" LOS CHICROS (F) "Back in the wild" MONOTAXI (F) "The sound of you" THE RAVEONETTES (DK) "Here comes mary" 

THE SUICIDAL BIRDS (NL) "No Nada" THE QUOTES (NL) "Life is like a metaphor" THE GASOLINE BROTHERS "Stardust, baby !" Rétromondo Sept. 1997: GAFFERS (D) "Owl" Rétromondo Sept. 2002: SAFE HOME (NL) "Thin tiny kind" - Hommage à SAINT THOMAS (N) "Surfer's morning" "Cornerman" "Strengthen your bow" "Silence break your heart" "Children of the new brigade" "Ten steps more" - A KID HEREAFTER (DK) "Reggae dreamgirl" OLIVER NORTH BOY CHOIR (DK) "Baby cool"

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 10:15

Celui-là, je l'attendais avec impatience, et je n'ai pas été déçu. "Night falls over Kortedala" est le second "véritable" album de Jens Lekman ("Oh, you're so silent, Jens" se contentait de compiler des morceaux déjà parus) et cette fois-ci le suédois a sorti le grand jeu. Adeptes du "less is more" et des recettes allégées, passez votre chemin: ce disque n'est pas fait pour vous. Jens Lekman vous en donne plus: avec lui, c'est les trois boules de glace ET le coulis de framboise ET la chantilly ET la fameuse cerise pour couronner le tout. Bourratif ? Même pas, et pour dire la verité, lorsque le disque s'arrête on reprendrait bien un chouilla. Car cet album bricolé (les samples y abondent) mais baroque, grandiose, luxuriant, bien trop grand pour les frèles épaules de son créateur, est aussi un disque formidablement généreux. Alors oui, il y a sans doute une bonne part de nostalgie dans le bonheur qu'on prend à revisiter des lieux qu'on pensait à jamais disparus. Comment ne pas frissonner d'émotion par exemple en retrouvant évoqués ici le romantisme exacerbé d'un Scott Walker, la soul chatoyante d'un Curtis Mayfield, les arrangements baroques d'un Jim Webb ou d'un Van Dyke Parks ? Quand ce ne sont pas la pop pur-sucre d'un Barry Manilow, ou le kitsch d'un Jack Jones (l'immortel créateur du générique de "La croisière s'amuse"), le tout assaisonné d'effluves disco 70's et de saxophone balloche. Car Jens Lekman ne recule devant rien pour se - et nous - faire plaisir, pas même devant les limites généralement admises du soi-disant "bon goût". Et il a raison. Son album est sans doute - parmi ceux déjà sortis en 2007 - celui qui procure le sentiment le plus immédiat d'intense jubilation. Quand à la cerise, vous la trouverez en N° 4 sur le CD. Le morceau s'appelle "A postcard to Nina", une rencontre inespérée entre la soul de Philadelphie (Delfonics, Stylistics) et la pop scandinave. A coup sûr, une des meilleures chansons de l'année.

En pré-commande, ceux qui achetaient "Night falls over Kortedala" sur le site internet de Jens Lekman se voyaient offrir un second album de chansons acoustiques enregistrées à la bonne franquette. Une sorte de petit concert privé et sympa pour les amis. Malheureusement, la soeur de Jens qui s'occupait de sa webshop a repris ses études et laissé tomber momentanément cette activité. Dommage...

JENS LEKMAN : "The opposite of Hallelujah" (extrait de "Night falls...", 2007)

JENS LEKMAN : "Friday night at the drive-in bingo" (extrait de "Night falls...", 2007)

On peut écouter "A postcard to Nina" et d'autres morceaux de l'album sur differents blogs ayant déjà parlé de ce disque.

Achetez "Night falls over Kortedala".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 19:56

Eh bien voilà, c'est fini. Ce mois-ci, les Amstellodamois de Mist ont apporté la touche finale à leur album "Mist:Period" en mettant en ligne les deux derniers morceaux qui restaient encore à y ajouter. Le premier est intitulé "Grand and humble", quand au second, il s'agit d'une reprise de "The sun ain't gonna shine anymore", le classique des Walker Brothers. Pour ceux qui ont eu la bonne idée de télécharger toutes les chansons au fur et à mesure de leur sortie, le track-listing final donne ceci: 01 - Healthy man, 02 - Subliminal, 03 - Escape lane, 04 - Christmas day, 05 - Surrender, 06 - Going on, 07 - Red car, 08 - You blew my mind, 09 - Cruising, 10 - Born in the summer of love, 11 - Grand and humble, 12 - The sun ain't gonna shine anymore. Il ne reste plus qu'à graver tout ça dans le bon ordre pour découvrir enfin à quoi ressemble l'album dans son ensemble. Et puis aussi à demander à Mist de nous offrir une jolie pochette pour emballer toute cette excellente musique.

MIST : "Grand and humble" "The sun aint gonna shine anymore"

Téléchargez les précédents morceaux de "Mist:Period" (0,99 € pièce)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 12:30

Il y a des nouvelles dont je me serais volontiers passé en ouvrant mes mails au retour de ma virée toulousaine. Celle du décès de Saint Thomas, par exemple, retrouvé mort dans son appartement d'Oslo le 10 septembre dernier dans des circonstances qui pour l'instant n'ont pas été encore expliquées. Par un curieux hasard, j'avais récemment acheté le dernier album du norvégien "There's only one of me", et j'en avait passé un morceau dans mon émission de rentrée, en racontant notamment les différents problêmes que Thomas Hansen - qui n'en faisait pas un secret - avait connu avant et pendant sa réalisation et comment il avait décidé de s'en sortir (d'où le titre) en suivant une cure de plusieurs mois durant l'été 2006. J'avais eu la chance de voir Saint Thomas en concert lors du festival Eurosonic 2005. Il avait joué sur la minuscule scène de De Spieghel, et j'étais si près de lui que j'aurais pu le toucher. Accompagné aux choeurs et aux percussions par une fille qui semblait être la douceur et la gentillesse incarnée, il avait délivré ce soir là un set impeccable, entrecoupé de tirades bien senties où il avait laissé s'exprimer son humour corrosif (notamment envers le business du disque). C'est Laurent Vaissière (alias Paloma) qui le premier m'avait fait découvrir la musique de Saint Thomas lorsqu'il avait sorti - il y a bien longtemps de cela - son premier album "Surfer's morning" sur son micro-label Darjeeling Sounds. Depuis, j'avais suivi le norvégien tout au long de sa discographie, que je continue à trouver dans son ensemble d'excellente qualité même si pour beaucoup "I'm coming home" (Labels, 2001) en constitue le sommet insurpassable. Un album de 12 titres intitulé "A mouse in a crowded house", le premier composé par Thomas Hansen depuis sa cure, devrait voir le jour début 2008. Reste également l'album qu'il avait enregistré ce printemps avec son amie Ilse sous le nom de Jesus And Princess Maria. Ilse y chante sur les musiques composées et jouées par son compagnon.

Après quoi Saint Thomas va beaucoup nous manquer.

 (photo: Ilse Lazaroms)

SAINT THOMAS: "Invitation" (extrait de "Misterious walk", 2000)

SAINT THOMAS: "Heroes making dinner" (extrait de "Hey harmony" 2003)

Visitez aussi le site internet de Saint Thomas.

Ainsi que sa page MySpace.

Et la page MySpace de Jesus And Princess Maria où vous pourrez écouter leur musique

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 23:43

... ni d'émission de radio la semaine prochaine: je serai à Toulouse, histoire de vérifier si le fond de l'air y est plus chaud qu'à Reims. j'en profiterai pour passer au 6 rue de la Bourse, à la Médiathèque Associative qui ressemblait à ça...

 ... avant que les peintres ne viennent lui rafraîchir la devanture cet été. On se voit là-bas le 13 au soir pour le concert bordelais ?

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 11:34

Encore une fois je n'ai pas eu le temps de mettre le programme en ligne AVANT l'émission, sorry...:

TIGERBOMBS (FIN) "One giant leap" MUD FLOW (B) "Monkey doll" MIAM MONSTER MIAM (B) "Saligotte Sally" A KID HEREAFTER (DK) "Seven days later" CHOIR OF YOUNG BELIEVERS (DK) "Sharpen your knife" VETO (DK) "You are a knife" NEPHEW (DK) "Cigaret kid" DYLAN MONDEGREEN (N) "Broken French" SAINT THOMAS (N) "There's only one of me" BIGBANG (N) "Too much yang" Album du Mois: SPEAKER BITE ME (DK) "What about you" PIGMY (E) "Papel de plata" AROAH (E) "En las dias cuerdos" SCHWARZ (E) "Sound of Confucio"

OH NO ONO (DK) "Ba ba Baba Ba ba well anyway" BLACK AUDIO (FIN) "Elbow out" JOLLY JUMPERS (FIN) "Boom Boom" Rétromondo septembre 1997: SLUT (D) "Rocket" Rétromondo septembre 2002: SISTER SONNY (N) "Nothing amuses the people as a puppet" - Spot on... SONDRE LERCHE (N) "Modern nature" "I know I know" "Two-way monologue"" "I wanna call it love" "Phantom punch" - TAXI, TAXI ! (S) "Water" HOLMES (S) "Upstair Upstair" BILLIE THE VISION AND THE DANCERS (S) "Damaging this apartment" NORMA (S) "The storm".

Cette émission est pour Rolph, qui aurait du l'écouter ce soir pour la première fois. Où que tu sois à présent, j'espère que la musique est parvenue jusqu'à toi.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 08:20

Pas la peine de me fatiguer en laborieuses argumentations et en stériles tentatives de description: il y a des musiques et des images qui se passent de commentaire:

Et puis tiens, des commentaires, je vais en faire quand même: ce qui est frappant dans cette vidéo, c'est à quel point - alors qu'ils sont filmés pour la télévision - ces trois là n'ont strictement rien à cirer du "paraître". Et puis aussi à quel point ils peuvent être DANS leur musique. Qu'on m'excuse le lieu commun, mais on a l'impression que le monde pourrait s'écrouler autour d'eux qu'ils n'en continueraient pas moins à chanter leur chanson jusqu'au bout, sans se rendre compte du reste. Les deux morceaux sont magnifiques bien sûr. "Riot" évoque les moments les plus poignants de "Harvest". et l'on remarquera comment le violoncelle, à la fin, se fait discordant pour casser toute cette beauté et la rendre plus belle encore. Quand à "Sharpen your knife", cette version dépouillée et acoustique est encore meilleure - et combien plus émouvante - que celle qui figure sur le disque.

Quelques infos quand même: Choir Of Young Believers est le projet du danois d'origine gréco-indonésienne Jannis Noya Makrigianni (24 ans) qu'on avait déjà remarqué autrefois au sein des trop éphémères Lake Placid. Sur son premier EP "Burn the Flag" (Tigerspring, 2007), Makrigianni est secondé par l'ex-Moon Gringo Anders Rhedin, en charge des arrangements. En concert, la composition de Choir Of Young Believers peut varier de une à huit personnes (avec un ensemble de cordes dans ce dernier cas). On peut télécharger librement trois des quatre morceaux de "Burn the flag" (+ un inédit) sur la page MySpace du groupe. Quoi ? Vous n'y êtes pas déjà ?

CHOIR OF YOUNG BELIEVERS : "Burn the flag" (via MySpace)

Achetez l'EP de Choir Of Young Believers.

Et écoutez-les ce soir dans Rockomondo (l'émission).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 09:18

Elle ne nous avait pas dit ça, la petite cachottière: l'année dernière Christine Sandtorv  (d'Ephemera) a sorti un album solo intitulé "First last dance". Et alors, ça ressemble à quoi ? Eh bien soyez rassurés, la blonde norvégienne n'en a pas profité pour assouvir une passion secrète pour le grindcore: ça ressemble comme deux gouttes d'eau à du Ephemera sans les choeurs des copines. Et comme on découvre l'album plus d'un an de retard après sa sortie, il est déjà vendu à prix réduit ! Difficile de ne pas se précipiter vers le premier site de vente en ligne dans ces conditions...

Visitez aussi la page MySpace de Christine Sandtorv.

Achetez l'album de Christine Sandtorv.

Ne manquez pas non plus son duo avec Erlend Ropstad sur l'album de ce dernier.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 09:12

Parmi les bonnes nouvelles de cette rentrée 2007-2008, le retour des danois I Am Bones dont on avait beaucoup aimé ici le premier album "Wrong numbers are never busy". On ne retrouvera pas sur "The greater good" (Morningside, sortie prévue le 21 septembre en Allemagne et le 1er octobre au Danemark) le réjouissant éclectisme de ce galop d'essai. Johannes Gammelby et ses acolytes ont semble-il enfin trouvé leur voie, et celle-ci s'épelle en quatre lettres bien connues: R.O.C.K. ! A commencer par le titre d'ouverture "Home is the one corner of hell that didn't catch fire", presque hardcore, qui frappe fort et méchamment, histoire de bien mettre en conditiion. Dès le deuxième morceau "Zeitgeist", le groupe nuance cependant son propos tout en retrouvant son sens mélodique, lequel s'impose encore plus sur l'excellent "Let's leave the city". Mais le ton est donné: "The greater good" ne donnera pas dans la bluette. Tout juste nous accordera-t-on un court moment de répit avec le délicat "Walk, don't run" avant de repartir de plus belle sur un "Cotton fever" complêtement déchiré suivi par l'indie-rock tendu de "Baby together we can live with ourselves" et "Motivational speech for suicidal people" (le groupe aime bien les titres à rallonge). Le tout avec un son percutant à souhait, oeuvre de l'homme à la barbe rousse, Frederik "A Kid Hereafter" Thaee himself, en charge des curseurs. Mais le véritable tour de force de l'album, c'est que tous ces morceaux s'incrustent dans le cerveau pour ne plus en sortir, déclenchant un véritable phénomène d'addiction. Le simple fait de repenser aux mélodies donne envie d'y retourner illico. Ce qu'évidemment on ne va pas se priver de faire, en attendant peut-être de (re)voir I Am Bones sur scène, où ce nouveau répertoire devrait normalement faire merveille.

I AM BONES : "The main thing is to keep the main thing the main thing" (extrait de "The greater good", 2007).

Une petite e-card où vous pourrez écouter aussi "Home is the one corner of hell...".

Quatre petites vidéos promotionnelles: 1 / 2 / 3 / 4 (je vous conseille particulièrement la quatrième)

Visitez aussi la page MySpace d'I Am Bones.

Achetez les disques d'I Am Bones (celui à paraître n'y figure pas encore). 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 09:00

Il doit y avoir quelque chose de spécial dans l'air de Bergen. Comment expliquer autrement que la ville norvégienne produise autant d'artistes incroyablement jeunes et incroyablement doués ? Dans la précieuse lignée de Sondre Lerche et de Julian Berntzen, voici donc à présent Matias Tellez, 18 ans, un EP à son actif, et un album à venir le 1er octobre prochain (Gjøa Recordings). Le tout à ranger - si tant est qu'on veuille le ranger - au rayon pop, ce qui n'étonnera personne. Mais le différence de Matias Tellez avec Lerche ou Berntzen, c'est que, né de parents chiliens, il a développé tout naturellement un intêrêt pour les musiques sud-américaines (la pop argentine des années 60/70, le tropicalisme de Caetano Veloso, le psychédelisme brésilien d'Os Mutantes) dont l'influence colore aujourdhui joliment ses chansons. Armé de facilités mélodiques évidentes, Matias Tellez n'a pas son pareil pour additionner un riff accrocheur sur le couplet, une douceur easy-listening sur le refrain, une ponctuation de guitare destructurée et un final de violons espiègles façon George Martin, le tout assaisonné de percussions cariocas: c'est la recette de son irrésistible single "Brand new kicks". Et si c'est de la romance que vous voulez, écoutez-donc le bien nommé "ILoveILoveILove", pastiche plus blanc que blanc de la soul Philly des années '70, avec sa fausse section de cuivre... chantée, preuve que tout ceci ne se prend pas trop au sérieux. Ouh là ! Que tout l'album soit de cette qualité et je n'aurai pas trop à me creuser la tête pour trouver un "Disque du mois" en octobre.

 (Mattias Tellez - c'est le brun - et Pål Vindenes du groupe Kakkmaddafakka)

MATTIAS TELLEZ : "Brand new kicks"

Trois autres morceaux (dont "ILoveILoveILove") sont en écoute sur la page MySpace de Mattias Tellez.

Achetez l'EP de Matias Tellez.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article