Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 23:42

Ah, c'est malin ! A peine avais-je publié une page sur les hollandais Green Hornet (voir ici) que ces derniers lancaient leur nouveau site internet, entrainant la rupture des liens vers les fichiers musicaux qui s'y trouvaient. Rien de très grave: une petite mise à jour, et tout fonctionne de nouveau (ceci pour ceux qui auraient lu l'article récemment et seraient tombés sur le célèbre message "Impossible de trouver la page" en lieu et place de la musique). Si le site de Green Hornet a été relooké, c'est pour mieux coller visuellement à la parution prochaine de leur album "So much to give", qui sortira aux Pays-Bas le 10 janvier (Excelsior). En voici l'illustration très, heu... rock n'roll (les féministes apprécieront, les amis des poulets aussi...) et les deux morceaux d'ouverture au format real audio.

GREEN HORNET : "I'll testify"

GREEN HORNET : "Monkey shine"

Tous les autres liens et renseignements (et les mp3) se trouvent sur la page précédemment parue à leur sujet.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 10:53

Une

Les musiciens de Une sont de bons camarades. Pour preuve: la première chose que vous remarquez en arrivant sur leur page web, ce sont des liens vous conduisant vers les sites respectifs de Zita Swoon et de LPG. Deux excellentes adresses, il est vrai, mais que cela ne vous empêche vous intéresser à ce prometteur quatuor (une fille et trois garçons) qui nous arrive de Leeuwarden, au nord des Pays-Bas. Autant dire qu'ils ne vont pas exploser le budget "essence" lorsqu'ils viendront jouer à Eurosonic le 12 janvier: ce sont des voisins ! Le groupe a déjà sorti un EP, "Living with Lotte", dont on peut écouter des extraits sur leur page MySpace, et il nous annonce pour bientôt un album aux tonalités plus rock. En attendant on se délectera de ce "Little things" à la mélancolie très néerlandaise (on pense - justement - à LPG dans leur veine la plus mélodique, ou encore à Mist, et dans les deux cas c'est un compliment)

 (photo: Mirjam Dijkema)

UNE : "Little things"

Visitez aussi la page MySpace de Une.

Aucune idée de la manière dont on peut se procurer l'EP de Une. Le mieux est sans doute d' envoyer un mail directement au groupe.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:45

Voilà déjà quelque temps que nous les avions à l'oeil, mais cette fois-ci, il semblerait que ce soit la bonne: le premier album de Soy Un Caballo, duo composé d'Aurélie Muller (ex-Melon Galia) et de Thomas van Cottom (ex-Venus), sortira le mois prochain chez Matamore. Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, ce sont trois morceaux qui sont venus s'ajouter au déjà connu "Lilia & Marius" sur le site du groupe.

SOY UN CABALLO : "La raison du plus fort"

SOY UN CABALLO : "La droiture"

SOY UN CABALLO : "Les vacances"

SOY UN CABALLO : "Lilia & Marius"

Visitez aussi la page MySpace de Soy Un Caballo.

Et celle de Melon Galia (où vous pourrez télécharger leur rare et indispensable "L'occasion de me taire")

Lisez la chronique de Blogonzeureux sur "L'occasion de me taire".

Et puis n'oubliez pas la page de Samir Barris, un autre ex-Melon Galia dont le premier album, "Le Fossé" est sorti au printemps.

Le moment venu, on pourra acheter l'album de Soy Un Caballo ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 18:08

A force de chercher de la bonne musique un peu partout dans le monde, j'arrive à en oublier parfois qu'il s'en fait aussi - et pas qu'un peu - en Angleterre et aux Etats-Unis. Ce qui explique sans doute que je sois passé à côté des Londoniens de Tunng, alors que leur dernier album est sorti en France au printemps dernier (via l'excellent label bordelais Talitres) et que tout le monde semble en avoir déjà parlé. Tunng est au départ un duo composé de Sam Genders (guitare, chant) et de Mike Lindsay (production, guitare). C'est dans une cave de Soho qu'ils concoctent à deux les chansons de leur premier album "Mother's daughter & other songs" (2005), avant de se transformer en véritable groupe pour le second "Comments of the inner chorus" (2006). En dépit de ses origines citadines, la musique de Tunng affiche une sérénité toute pastorale, héritée en droite ligne des groupes folk anglais (Pentangle, Trees, Fairport Convention) ou américains (Simon & Garfunkel) des années 60. La différence, ce sont les divers et subtils bidouillages électronique que recoivent les chansons et qui leur apportent une touche plus contemporaine. Certains ont déjà appelé ça "folktronica", ce qui - à défaut de sonner agréablement à l'oreille - a le mérite de résumer les choses en peu de mots. Mais la musique de Tunng mérite quand même mieux que cette étiquette trop facile. Elle fait preuve d'une finesse d'écriture, d'un charme, d'une délicatesse, comme on n'en avait sans doute pas rencontré depuis le "Quiet is the new loud" des Kings Of Convenience. Tunng sera le 12 janvier au festival Eurosonic.

TUNNG : "Woodcat" (extrait de "Comments of the inner chorus")

TUNNG : "Tale from black" (extrait de "Mother's daughter...")

TUNNG : "Pool beneath the pond" (extra-track à "Mother's daughter...")

DOLLBOY VS TUNNG : "Cymbaline and celeste" (extrait 1'36", 7" single, 2005)

TUNNG VS DOLLBOY : "People folk" (extrait 1'39", 7" single, 2005)

TUNGG : "Jenny again" (vidéo-clip)

TUNNG : "Woodcat" (vidéo-clip)

Achetez le second album de Tunng.

Visitez aussi leur page MySpace.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Grande-Bretagne
commenter cet article
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 00:01

Bon, à vrai dire, je ne suis pas vraiment sûr qu'avec ses paroles plus déprimantes que festives ce morceau d'Ophelia Hope soit le mieux indiqué pour vous souhaiter la bonne année. Tant pis, on va faire semblant de ne rien y comprendre et n'en retenir que le titre: heureuse année à tous, donc ! Qu'elle vous apporte amour, santé, réussite (on croirait lire les rubriques de l'horoscope !) et bien sûr plein de bonne musique. Car si je peux difficilement faire plus que des voeux pour les trois premières catégories, la dernière est peut-être plus à ma portée. Et Ophelia Hope, à défaut d'être du genre "cotillons-serpentins" nous offre quand même une bien belle entrée en matière

Basé à Bergen, voilà un groupe vraiment rockomondesque: deux norvégiens (parmi lesquels la chanteuse Ingrid L. Mjanger, déjà remarquée chez Sondre Lerche et Julian Berntzen), un australien de Sidney (Paul Holden, c'est lui qui écrit les chansons), et un italien (Davide Bertolini, producteur du "Riot on an empty street" des Kings Of Convenience). Tout ce petit monde est actuellement en studio en train de terminer l'enregistrement de leur premier album prévu pour cette année. On espère qu'ils y garderont la touche légère et délicatement mélancolique de ces deux démos datées de 2004.

OPHELIA HOPE : "A happy new year"

OPHELIA HOPE : "Next to you"

Visitez aussi la page MySpace de Ophelia Hope. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 00:19

Chaque année le festival Eurosonic met à l'honneur un pays d'Europe. Après la France en 2005 et l'Allemagne cette année, c'est au tour de l'Italie de nous faire découvrir ses productions lors de l'édition 2007. Comme toujours dans de pareils cas, le pays a délégué ses gros vendeurs comme Marlène Kurtz ou Mau-Mau, alors qu'on aurait préféré à ces vétérans les délicieux Yuppie Flu, les neo-psychédéliques Jennifer Gentle, ou encore la subtile americana de Midwest. Mais avec une vingtaine de groupes proposés, ce sera bien le diable si l'on n'a pas quelques bonnes surprises. Avec l'indie-rock énergique de Hot Gossip par exemple. Ou bien Julie's Haircut, qui enregistrent sur le même label que Yuppie Flu. A moins que Disco Drive n'emportent le morceau avec leur post-punk très Gang Of Four. Ce sont ces derniers que je vous propose de découvrir aujourd'hui. Le groupe  - un trio - arrive de Turin et a sorti l'année dernière son premier album "What's wrong with you, people ?", suivi tout récemment par un nouvel E.P.

DISCO DRIVE : "All about this"

DISCO DRIVE : "All about this" (même chose avec les images)

DISCO DRIVE : "A factory of minds"

Voyez aussi la page MySpace de Disco Drive.

Achetez les disques de Disco Drive.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Italie
commenter cet article
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 23:12
... avant de faire vos prières ce soir. Ni jeudi prochain. Ni celui d'après (festival Eurosonic oblige). Retour sur les ondes le 18 janvier 2007 avec plein de choses à vous raconter et à vous faire écouter.
Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 20:46

Les 11, 12 et 13 janvier prochains aura lieu à Groningen (nord des Pays-Bas) le festival Eurosonic/ Noorderslag 2007 qui réunira pour cette édition plus de 200 groupes. Les deux premiers soirs, c'est Eurosonic: des groupes et artistes de tous les pays (25 nationalités représentées !) disséminés dans les innombrables salles du centre-ville. La soirée du samedi, c'est Noorderslag, réservé aux seuls artistes néerlandais et se déroulant sur un site unique, l'Oosterport, sorte d'immense palais des Congrès et complexe multi-salles. Parmi les artistes programmés au festival et déjà cités dans ces pages, on peut noter la présence de Peter Bjorn & John (S), Oh No Ono (DK), Hello Saferide (S), zZz (NL), 120 Days (N), The Je Ne Sais Quoi (S), The Broken Beats (DK), Green Hornet (NL), About (NL), Duné (DK), Roosbeef (NL). Egalement au programme: The Magic Numbers (GB), Islaja (FIN), Johnossi (S), Alamo Race Track (NL), Loney Dear (S), Tunng (GB), James Yorkston (GB), Ozark Henri (B), Coparck (NL), Pale (D), Anna Ternheim (S), Das Pop (B), pour ne citer que quelques noms déjà un peu connus. Ne cherchez pas les têtes d'affiche, il n'y en a pas. Eurosonic/ Noorderslag se veut un festival de découvertes et remplit parfaitement son rôle. C'est d'ailleurs là que tous les programmateurs un peu futés viennent chasser les nouvelles têtes pour les festivals d'été. Le tout dans un cadre délicieux (Groningen est une charmante ville flamande entourée de canaux où viennent hiberner les vieux gréments de mer du nord), une ambiance décontractée (service d'ordre ultra-discret), une organisation efficace (accueil rapide, horaires respectés) et une tolérance qui, vue d'ici, étonne (Quoi ? Pas de voisins grincheux pour téléphoner aux flics en Hollande ?).

Et puis l'après-midi, il y a les showcases à Plato (programme ici), le disquaire indé local: un groupe toutes les 40 minutes sur la mezzanine de 13 à 18h00 (18 à 20h00 le jeudi). Bien pratique pour rattraper le coup quand deux artistes que vous voulez voir passent à la même heure le même soir (un des gags récurrents d'Eurosonic). Et parfois aussi (mais pas tous les ans), on a droit aux fameux concerts "Live in the living" de Rick Treffers. Voir (et écouter) la norvégienne Ane Brun ou le chanteur des Nits à la bonne franquette dans le salon d'un quidam est un plaisir rare. Voilà. Etonnez-vous après ça que j'aie pris des habitudes là-bas. Je vous raconterai bien sûr, mais en attendant vous pouvez toujours relire les billets d'Eurosonic 2006.

Comme tous les ans; Noorderslag a été sold-out en quelques semaines. On peut toujours trouver des places pour Eurosonic en s'adressant ici.

Au cours des prochains jours, je reviendrai sur quelques artistes qui se produiront au festival Eurosonic/ Noordeslag 2007.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 10:32

Pour la salsa, vous repasserez. C'est en matière de rock n'roll que ce groupe de Stavenger n'a rien à envier à personne: Un son hérité en droite ligne des sixties avec orgue sinueux et fuzz à tous les étages, le tout dynamité par une énergie jusqu'au boutiste façon Hives, voilà la recette magique de leur premier album, le bien nommé "A good tip for a good time" (2000). Avec en prime les cuivres de Jaga Jazzist dans le rôle des Famous Flames. Car la musique noire n'est jamais loin chez le Cato Salsa Experience (CSX pour les intimes): un des morceaux de leur deuxième livraison "The fruit is still fresh" (2003) s'appelle d'ailleurs "Rock n'soul". ce qui résume parfaitement leur démarche. En 2004, c'est à une expérience inédite que se livre le quatuor sur la scène du Kongsberg Jazz Festival: marier leur rock n'roll au free-jazz du trio The Thing, rejoint pour l'occasion par le légendaire saxophoniste Joe Mc Phee. Expérience inédite ? Pas tant que ça, en fait: rappelez-vous que le MC5 reprenait déjà Sun Ra, et que les interventions mémorables de Steven McKay sur "Funhouse" n'étaient pas si éloignées du free. Le concert sera enregistré, permettant à tout le monde de profiter de cette rencontre et notamment d'une version anthologique du "Whole lotta love" de qui vous savez ("Sounds like sandwich", 2005). Le dernier album des Norvégiens, sobrement intitulé "N°3", est sorti au printemps 2005. On y trouve quelques-unes de leurs meilleures compositions à ce jour avec - entre autres - le titre le plus pop qu'ils aient jamais enregistré "It's gonna be easy". En se baladant sur le net, on peut trouver la discographie du Cato Salsa Experience pour vraiment pas cher. Un bon endroit où investir l'argent reçu aux étrennes.

CATO SALSA EXPERIENCE : "Burn a hole in the night" (extrait de "N°3", 2005)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Drop the anchor" (idem)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Big buck" (idem)

CSX & THE THING with JOE MC PHEE : "Art star" (extrait de "Sounds like a sandwich", 2005)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Up & around" (extrait de "The fruit is still fresh", 2003)

CATO SALSA EXPERIENCE : "So the circus is back in town" (extrait de "A good tip for a good time, 2000)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Smile at me" (extrait de la compile "Jeg gleder meg")

De nombreux autres titres de Cato Salsa Experience sont disponibles sur le site du groupe.

Visitez aussi leur page MySpace.

Achetez les albums de Cato Salsa Experience. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 18:25

Mélodies entrainantes, paroles naîves, son lo-fi, justesse approximative et bon esprit, les Teeny Grownups ont toutes les caractéristiques de ce qu'on appelle aujourd'hui la Twee-Pop. Il faut dire que dans leur pays, la Norvège, on a déjà une longue tradition en la matière avec les productions de labels comme Perfect Pop ou Galant (dont on reparlera bientôt). La Twee-Pop, c'est comme les nounours à la guimauve: sympa à condition de ne pas en abuser. Trois morceaux - parmi lesquels l'inévitable chanson de Noël, dernière de la saison - devraient suffire à vous offrir un petit plaisir régressif et sans conséquence. Vous les retrouverez en bonus du premier album du groupe, "We are the Teeny Grownups", sorti cette année.

TEENY GROWNUPS : "Pick up the phone"

TEENY GROWNUPS : "Personal computer breakdown"

TEENY GROWNUPS : "So you're coming home for Christmas"

Voyez aussi la page MySpace des Teeny Grownups.

On achète le disque des Teeny Grownups en s'adressant directement au chanteur et compositeur du groupe, Per Ebbe Helberg.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article