Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 21:32

Après les musiques très calmes des jours précédents (et avant celles des jours à venir), un petit intermède 100% rock n'roll signé Slideshaker. Ces trois finlandais, compagnons de label de Sweatmaster, électrocutent joyeusement blues, country, garage-rock, rhythm n'blues, rock n'roll avec une énergie venue en droite ligne des années punk. Efficace. Dommage seulement qu'ils remplacent systématiquement le solos de guitare par des zigouioui synthétiques. C'est d'ailleurs plutôt rigolo mais bon, on a beau dire: un bon solo de guitare bien senti et bien concis, y'a rien de mieux ! Réhabilitons les solos de guitare ! D'ailleurs que seraient devenus les Stooges sans les délires wah-wah de Ron Asheton, le MC5 sans les dialogues acérés entre Wayne Kramer et Fred "Sonic" Smith, Dr. Feelgood sans les mitraillages convulsifs de Wilco Johnson ? Uh ? Pas grand chose, j'en ai bien peur... Méditez ça les garçons...

 (photo: Tiina Laitina)

SLIDESHAKER : "Train slowing down"

SLIDESHAKER : "Texas calling"

Achetez les disques de Slideshaker.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 19:04

Pendant longtemps, Rockfour a été le seul groupe israélien que je connaisse. De vous en avoir parlé récemment m'a donné envie de m'intéresser de plus près à la scène musicale locale où semble-t-il se passent des choses passionnantes. Exemple aujourdhui avec Amit Erez. Basé à Tel-Aviv, ce garçon de 25 ans fait du folk dans la grande tradition de ses héros: Nick Drake (beaucoup !), Elliott Smith, Joni Mitchell ou Tim Buckley. En 2003 sortait "Wish I could make it a story", album autoproduit qui réunissait des démos enregistrées entre 1999 et 2001. L'année suivante, c'était un single sous le nom de The Trickstar Waterfall, plus rock, inspiré par Joy Division et Minimal Compact. Peu de temps après, Amit Erez partait s'installer pour un an au Pays-Bas, afin de suivre des études au Conservatoire de Rotterdam. De retour en Israël, et alors qu'un nouvel EP 5 titres est annoncé (déjà sorti ?), Amit Erez s'apprêterait cette fois ci à partir habiter Londres.

 (photo: Lior Elefant)

AMIT EREZ : "Falling trees" (live @ Hagada Hasmalit, 29.09.05)

AMIT EREZ : "Postcard" (idem)

AMIT EREZ : "Come get your love" (idem)

+ trois reprises bien choisies:

AMIT EREZ : "These days" (Nico)

AMIT EREZ + ROTEM OR : "Alliance" (Robert Wyatt)

AMIT EREZ + ROTEM OR + OMRI LEVY : "All is full of love" (Björk)

Ca vous a plu ? Vous en voulez encore ? Alors téléchargez l'intégralité d'un concert (9 titres) donné par Amit Erez le 18 août 2005 (son impeccable).

La page MySpace d'Amit Erez.

Achetez les disques de Amit Erez en Israël, aux Etats-Unis.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Israel
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 19:45

Lorsque j'ai reçu le premier album de Holywater "Handle with care" (Astro Discos) en 2000, mon opinion a été vite faite: encore des sous produits de Radiohead et de Jeff Buckley - on n'en manquait pas à l'époque - et hop, au placard ! Du coup, lorsque leur second album est paru quatre ans plus tard, j'ai bien failli le ranger sans même l'écouter. J'aurais eu tort, car si leurs influences n'avaient pas changé, les quatre de Lugo, eux, avaient fait d'incroyables progrès. La vision de quelques vidéos de concert particulièrement ébouriffantes achevèrent de me faire basculer du coté des fans. Si le groupe poursuit ses activités au même rythme, le prochain album d'Holywater (un nom prédestiné en ce dimanche de Pâques) devrait sortir normalement dans une paire d'années. En admettant que leur marge de progression soit la même que celle qui séparait le premier et le second album, ce troisième opus risque d'être GEANT ! !

 (photo: desConcierto)

HOLYWATER : "Cloudy Sky" (une mise en bouche un peu atypique en fausse lo-fi, extrait de "Sides", 2004)

HOLYWATER : "Six-string throat" (extrait de "Sides, 2004)

HOLYWATER : "Six-string throat" (vidéo avec extraits de concerts qui donnent envie)

HOLYWATER : "Reach you" (extrait de "Handle with care", 2000)

HOLYWATER : "Pools of mud" (idem)

Achetez les disques de Holywater.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Espagne
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 21:49

Encore une histoire façon "Marabout, bout de ficelle...". C'est en visitant la page MySpace de Freaksville Records, le prometteur label fondé récemment par Benjamin Schoos (Miam Monster Miam) que j'ai découvert parmi ses amis un groupe Bruxellois nommé Une Vie Austère, dont le site m'a conduit à son tour vers celui de Tycho Brahe. Après avoir été le nom d'un astronome danois du 16e siècle, Tycho Brahe est aussi celui derrière lequel se cache maintenant un jeune musicien nancéen, également membre du groupe Blue Haired Girl. Bien que la musique instrumentale ne soit pas particulièrement ma tasse de thé, j'ai trouvé un charme certain à ces morceaux acoustiques traversés de samples, qui évoquent un peu le Migala des débuts. J'ai surtout craqué pour le morceau que je vous propose ici, un exercice périlleux s'il en est, qui consiste à réciter un texte très "littéraire" sur un fond musical à la Erik Satie. On aurait pu tomber dans l'emphase ou le pompeux, mais le ton neutre adopté par Tycho Brae nous évite ce travers. Paradoxalement, c'est même de lui que naît l'émotion.

TYCHO BRAHE : "Le temps qui passe"

Téléchargez gratuitement l'album de Tycho Brahe.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 23:23

Le problème de RockFour, c'est qu'ils ne se trouvent ni au bon endroit, ni au bon moment. On se demande bien en effet ce que font ces quatre garçons de nos jours à Tel-Aviv, alors que de toute évidence leur place était en Angleterre ou sur la côte ouest des Etats-Unis à la fin des années soixante. Cela leur aurait peut-être permis de récolter les fruits de 15 années à prêcher la bonne parole pop avec un talent que pourraient leur envier bien des groupes de réputation internationale. Mais on ne refait pas l'histoire, et Israël reste malheureusement un pays plus connu pour ses tensions communautaires que pour l'excellence de ses groupes pop. C'est peu de dire que c'est dommage....

 (photo: Aliza Hayan)

ROCKFOUR : "Honey" (extrait de "Nationwide", 2004)

ROCKFOUR : "Nationwide" (idem)

ROCKFOUR : "Government" (extrait de "Another beginning", 2002)

ROCKFOUR : "Wild animals" (idem)

ROCKFOUR : "Oranges" (extrait de "For fans only", 2000)

ROCKFOUR : "Astronauts" (idem)

ROCKFOUR : "No warries" (démo, 2005)

Achetez les disques de RockFour. Ici aussi.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Israel
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 23:45

C'est sur le passionnant label parisien 3rd Side qui nous avait déjà offert Fugu, Syd Matters et Cocosuma que sortira prochainement le premier album de Steeple Remove. Les rouennais avaient fait plus qu'attirer l'attention l'année passée avec un premier EP qui les voyait aborder des rivages peu explorés en France, ceux du krautrock, des premiers Floyd, du "Space rock" d'Hawkwind. Ces mêmes références ont donné à l'Espagne trois de ses meilleurs groupes actuels: Manta Ray, Pal (un nouvel album vient de sortir, on en reparle bientôt) et Schwarz. Mais de ce coté ci des pyrénées, seuls Cyann & Ben s'y étaient frottés jusqu'à présent. Ce sont cependant Steeple Remove qui risquent d'emporter la mise, si l'on en juge par leur très convaincant nouveau single "Radio Silence" (visible en clip sur le site des Inrocks), qui ajoute un orgue façon Velvet à la palette déjà riche du groupe et règle définitivement les problème des vocaux qui empéchait de s'enthousiasmer totalement pour le 1er EP. De quoi patienter en attendant la sortie sans cesse repoussée (ne parlait-on pas de février ?) de leur premier album "Radio Silence".

STEEPLE REMOVE : "Gonzo gazing" (extrait de "Radio Silence")

STEEPLE REMOVE : "Radio Silence" (idem)

Visionnez le clip de "Love Machine" sur le site des Inrocks.

Visitez le site internet de Steeple Remove, sans doute le plus réussi graphiquement qu'il m'ait été donné de voir jusqu'à présent, avec ses formes inspirées de l'art cinétique qui évoluent au rythme de la musique.

Visitez aussi leur page MySpace.

Deux morceaux du premier EP sont en écoute intégrale sur le site du label 3rd Side Records.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 20:44

Je vous l'ai dit et re-dit: le meilleur groupe de scène du MOOooonde, c'est Zea ! Et ce ne sont pas les petits chanceux qui les ont vu jouer pendant leur récente tournée française qui viendront me contredire. Pour leur nouveau single, les deux hollandais frappadingues ont choisi un support plutôt original, la disquette, et un sujet on ne peut plus d'actualité, "I am searching for an mp3": 1mn 38 de pur plaisir que j'ai été bien heureux de trouver ce matin dans ma boite e-mail, et que je partage avec vous dès ce soir.

 

ZEA : "I'm searching for an mp3"

ZEA : "Clocks" (réjouissante reprise à la sauce Zea du morceau de Coldplay, à écouter impérativement jusqu'à la fin)

Vous pouvez acheter la disquette de "I'm searching for an mp3" pour 2 euros aux concerts de Zea ou en leur écrivant ici.

Achetez les albums de Zea.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 21:48

Mais qui est donc ce mystérieux Mrakoslav Vragosh, musicien russe des années '70, à qui les norvégiens de Schtimm rendaient hommage en 2002 sur un album intitulé avec un certain à-propos "Schtimm plays Mrakoslav Vragosh" ? Les notes de pochette détaillaient pourtant les différents albums desquels les titres avaient été extraits ("From the times of Neverletgo", 1968, "Silencing the silence" et "Dead sparks and wine, tous deux sortis en 1974, "Songs from under a table" en 1976), donnant même les références et les titres originaux en caractères cyrilliques. Mais - faites en l'expérience - cherchez sur le net la moindre allusion à ce musicien ou à ses disques, ou bien la moindre photo, et vous êtes voués à l'échec. Se pourrait-il alors que Mrakoslav Vragosh n'existe que dans l'imagination des musiciens de Schtimm ? Ce ne serait pas très étonnant de leur part quand on sait que les membres du groupe se font appeler AE, P, B et K, qu'ils firent autrefois une tournée où les spectateurs étaient obligés de porter des casques audio pour les entendre, et que leur dernier album "featuring..." (2004) a pour principe de confier leur musique aux interventions de musiciens venus d'univers artistiques totalement différents.

 (photo: Aage Olai Asphaug)

Tout ça peut sonner "arty" et conceptuel, mais la musique de Schtimm, qui méle avec bonheur organique et électronique et bénéficie du charme de ses vocaux féminins/masculins, n'en reste pas moins très accessible. Alors que groupe vient d'entrer en studio pour enregistrer son quatrième album, on se soucie moins de savoir ce qu'ils nous auront inventé cette fois-ci, que de simplement retrouver un disque de la même qualité intemporelle que ses prédécesseurs. 

SCHTIMM : "This me, this ease" (extrait de " The Alcoholovefi collection", 2000)

SCHTIMM : " ' ' " (idem)

SCHTIMM : "Suncotic drive" (extrait de " ...plays Mrakoslav Vragosh"

SCHTIMM : "Wayback thens" (extrait de "Featuring...")

SCHTIMM : "Idiot song" (idem)

Visitez aussi la page MySpace de Schtimm (avec d'autres téléchargements gratuits), et le blog de Schtimm.

Achetez les albums de Schtimm.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
9 avril 2006 7 09 /04 /avril /2006 21:35

Décidément, la pub aime bien les musiciens Européens en ce moment. Après José Gonzales (Sony), après Lady & Bird (TGV), c'est au tour de Tobias Fröberg de s'y coller pour le "Lumix" de Panasonic avec "When the night turns cold", une chanson de son futur deuxième album "Somewhere in the city". Une bonne occasion de rappeler l'existence du précédent disque du suédois, "For Elisabeth, wherever she is" (Silence Records), sorti trop discrètement l'année passée, et qui ne manquait pourtant pas de qualités. Tobias Fröberg apparait également sur l'impeccable "Duets" d'Ane Brun, et on peut le retrouver aussi sur la compilation "Cow-boys in Scandinavia", parue récemment en France chez Fargo.

 (photo: Nikola Adamovic)

Quatre extraits de "For Elisabeth, wherever she is":

TOBIAS FRÖBERG : "What are you gonna do ? (part I) "

TOBIAS FRÖBERG : "See what we do to us"

TOBIAS FRÖBERG : "So I"

Quatre morceaux du prochain album de Tobias Fröberg, parmi lesquels celui de la pub Panasonic, sont en écoute sur www.myspace.com/tobiasfroberg

Pour ceux que les musiques des pubs intéressent: www.musiquedepub.tv

Achetez les disques de Tobias Fröberg.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 18:01

En fouinant cet après-midi dans les rayons d'un disquaire, j'ai eu la bonne surprise d'y découvrir l'album de Sibyl Vane " Mermelade de tomate + 3", enfin distribué en France via Overcome. A ne pas confondre avec le groupe palois qui porte le même nom, Sibyl Vane est un trio féminin barcelonais composé de Rocio, Padi et Luciana. Leur spécialité: des chansons courtes et sans fioritures qui conjuguent l'énergie du punk à l'efficacité de la pop et qui mettent de bonne humeur. Leur très court premier album sorti en 2004 avait été réédité l'année suivante augmenté de trois nouveaux morceaux (ce qui explique son titre). C'est cette version que vous pouvez trouver à présent dans les bacs français.

SIBYL VANE : "Yo disparo tu"

Achetez l'album de Sibyl Vane.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Espagne
commenter cet article