Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 00:00

" J'ai une question pour vous...

Evidemment, les années de collège furent d'un ennui mortel. Ce n'est pas que j'ai eu des problêmes pour m'intégrer. Le problême, c'était l'envie de m'intégrer. Il y avait bien plein d'autres types qui jouaient de la musique, mais tous étaient branchés heavy-métal, ou bien alors jazz... Aucun n'avait entendu parler de groupes comme les Temptations, les Zombies ou Duran Duran. J'ai fondé tout un tas de groupes, mais à peine avais-je écrit le début d'une chanson décente qu'aussitôt le guitariste noyait tout sous la distortion. On en serait arrivé à se taper dessus, et le groupe finissait toujours par se séparer. J'écrivais des chansons sur notre balcon. Je ne m'occupais jamais de ce que je chantais, mais seulement de comment je le chantais. La mélodie comptait plus que tout. Moi et mon frêre, nous faisions tous les vide-greniers, à la recherche de vieux vinyls et de 45 tours. Je n'oublierai jamais ce samedi matin où j'ai trouvé " Blue Monday" de New Order. Je l'ai joué encore et encore, jusqu'à ce que ma mère en devienne presque folle et me dise que si je voulais vraiment écouter de la musique, je n'avais qu'à le faire quand elle n'était pas là. Comme elle travaillait en équipe à la clinique, c'est là que je pris l'habitude de passer le plus clair mon temps le casque vissé aux oreilles. Une fois, je restai six nuits d'affilée à écouter des disques Tamla-Motown. Le résultat fut de m'écrouler raide un peu plus tard à la cafétéria du collège. Je me suis retrouvé, toujours inconscient, dans un lit d'hopital pendant quatre jours. Apparemment, mes premiers mots en me réveillant furent: " Oh Elise, it doesn't matter what you say, I just can't stay here every yesterday". Je devais découvrir plus tard que mon frère avait joué sans interruption l'album " Wish" de Cure sur un appareil portable pendant mon sommeil.

 

Il n'y a pas très longtemps, je me suis réveillé au beau milieu de la nuit avec une chanson dans la tête. J'étais sûr d'avoir déjà entendu cet air là quelque part. Alors, je me suis mis au piano et j'ai commencé à jouer. Cette nuit là, j'ai appelé tous mes amis: " Est-ce que cette musique vous dit quelque chose ? Avez-vous déjà entendu ça auparavant ?". Tous m'ont répondu: " Non, mais c'est une fichue bonne chanson !" Le lendemain matin, j'ai terminé le morceau et je l'ai intitulé "Highschool drama". Montt Mardié était né.

Aujourd'hui, j'aime à imaginer que ma musique sonne un peu comme si Ringo Starr accompagnait Wham! à leurs débuts, ou comme si Hitsville avait connu les synthétiseurs. J'aime les années soixante, j'adore les années quatre-vingts, et j'espère que vous pouvez retrouver tout ça dans chacune de mes chansons.

Et maintenant, la question:

Est-ce que la pop-music à changé un jour votre vie ?

Parce que si la réponse est non, alors nous n'avons vraiment rien en commun"

 

MONTT MARDIE : " Highschool drama"

MONTT MARDIE : " Come on Eileen" ( reprise du " Kom igen Lila !" de Haakan Hellström)

Achetez l'album " Drama" de Montt Mardié.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 11:49

On n'échappe pas à son destin, et Rebekka Karijord ne pouvait qu'être artiste.

Née en 1976 aux iles Lofoten (N), elle vit une enfance nomade ( 17 déménagements en 18 ans) pour suivre ses parents, tous deux artistes eux-mêmes. Elève du Théatre Musical Norvégien, de l'Académie de Danse, de l'Académie Royale de Théatre, elle commence très jeune à étudier aussi le piano et le violon. Pas étonnant dans ces conditions qu'elle enregistre ses propres chansons dés l'âge de huit ans, et que quatre ans plus tard, elle commence à écrire son répertoire en Anglais...  Evidemment, le talent et la précocité de Rebekka ne pouvaient pas passer inaperçus: durant toute son enfance et son adolescence elle devient chanteuse, compositrice et actrice dans les émissions pour la jeunesse de la télevision nationale Norvégienne. A 17 ans, elle signe sur une major. Un contrat de courte durée, puisque s'apercevant que sa maison de disques veut décider pour elle de son avenir artistique, elle en claque la porte, s'achète un ordinateur, quelques claviers, et commence à développer son propre projet musical. Longuement mûri, son premier album " Neophyte" (2003, K.K.V) est une totale réussite qui mêle électronique et organique sur une musique à la fois aventureuse et émotionelle, proche de ce que font d'autres artistes Norvégiennes comme Anja Garbarek ou Hanne Hukkelberg.

En 2005, c'est associée au producteur et compositeur Peder Kjellsby ( The Mysterybox, c'est lui) que Rebekka réalise son second album intitulé " Good or Goodbye". De ce disque qu'elle a voulu plus facilement accessible que le précédent,  elle déclare lors de sa sortie: " Neophite était un disque symphonique, électronique, expérimental et épique, tandis que Good or Goodbye est un pur album pop, où je pense avoir trouvé ma véritable identité musicale en essayant d'être à la fois claire et communicative".

Dommage pour vous: les seuls morceaux de Rebekka disponibles en intégralité sur le net sont les plus évidents ( décevants ?) de son nouvel album. Pour avoir une toute petite idée de " Neophite" et du meilleur de " Good or Goodbye", il vous faudra vous contenter de ces trop courts extraits d'une minute trente. Ou de ceux encore plus courts des disquaires en ligne. Frustrant !

REBEKKA : " Evensong" ( extrait - tiré de " Neophite")

REBEKKA : " Almost" ( extrait - tiré de " Neophite")

REBEKKA & THE MYSTERYBOX : " Giant" ( extrait - tiré de " Good or Goodbye")

REBEKKA & THE MYSTERYBOX : " Superman" ( extrait - tiré de " Good or Goodbye")

Ecoutez aussi " Machine" et  trois autres extraits de " Good or Goodbye" sur www.rebekka.no

Achetez les disques de Rebecca & The Mysterybox ici, ici, ou encore ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 12:10

Joyeux Noël à tous !

Et encore quelques chansons de circonstance avant de refermer ce chapitre jusqu'à l'année prochaine.

Euro-xmas est un projet concocté par un collectif de musiciens électro-pop suédois, la plupart rattachés aux labels Hybris et Songs I Wish I Had Written. Il s'agissait de mettre progressivement en ligne un Ep de chansons de Noël définies par avance, afin que le disque soit complet et prêt à être téléchargé gratuitement le jour de Noël. Pari pas tout à fait gagné: il manque toujours une chanson à l'heure où j'écris ces lignes, mais peut-être sera-t-elle disponible lorsque vous les lirez.

En guise de hors d'oeuvre, le falsetto de Montt Mardié, alias David Pagmar, un artiste très attachant dont on reparlera bientôt.

MONTT MARDIE : "  Bon jovis jullaart"

Les autres chansons de " Euro-xmas" se trouvent ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 10:58

ShiSho est un trio originaire de l'Ohio, composé de Midge ( 5 ans), Vivian ( 8 ans), et de leur mentor et éminence grise, le mystérieux Professeur Peushu.

Deux petites filles qui jouent du rock indé, on pense évidemment aux délicieuses Smoosh de Seattle. La différence, c'est que Smoosh jouent leurs propres morceaux, tandis que chez ShiSho, le Professeur Peushu ( leur papa ?) s'occupe de tout, ce qui ôte évidemment une partie du charme de cette entreprise.

 

Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir: " Get behind me Santa" est une bonne chanson, les références aux White Stripes marrantes, les deux bouts de chou craquantes, quand à la reprise des Dead Milkmen en bonus, c'est " L'école des fans" version punk-rock: on s'imagine très bien papa clouté et maman tatouée filmant fifille au caméscope, avec les Dead Milkmen attendris assis sur l'estrade. Tout ceci est largement suffisant pour faire de " Get behind me Santa" notre chanson de Noël N°7 !

SHISHO : " Get behind me Santa"

SHISHO : " Punk rawk girl"

Téléchargez la pochette et les infos (zip).

Visitez le site de Shisho.

 

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Etats-Unis
commenter cet article
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 18:44

Celui-là, je l'avais rencontré au Sonar Festival, à Barcelone. Il faut dire qu'il n'était pas difficile à repérer avec sa tignasse rousse qui tressautait environ soixante centimêtres plus haut que celles des espagnols. On a échangé quelques mots et puis on a continué à danser, vu que c'étaient les finlandais de Op:l Bastards qui assuraient le show, et que rester immobile dans ces conditions relevait de l'exploit.

Mais s'il aime les musiques électroniques, comme il a pu le prouver sur ses disques en solo, Erlend Oye est aussi la moitié du duo norvégien Kings Of Convenience, responsable de deux des plus beaux albums folk-pop qui soient sortis ces dernières années ( " Quiet is the new loud" en 2001 et " Riot on an empty street" trois années plus tard).

C'est plutôt cette veine délicate et intimiste qu'il exploite dans cette reprise réussie du " Last Christmas" de Wham !, qui devient donc notre chanson de Noël N°6.

ERLEND OYE : " Last Christmas"

Une floppée d'autres reprises de " Last Christmas" sont disponibles sur le site américain qui fait mordre la poussière à Béatrice Ardisson, " Copy, right ! ".

Les disques d'Erlend Oye et des Kings of Convenience sont en vente partout, par exemple ici.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 11:01

C'est aujourd'hui jeudi, jour de l'émission, donc on va faire court. Juste un mot pour vous signaler que notre site internet www.rockomondo.com est de nouveau en fonction et que c'est là que vous trouverez le programme de l'émission d'aujourd'hui ( à partir de 20.00 h).

On y découvrira - entre autres - la jeune suédoise Bobby Baby, qui fait de la musique depuis l'âge de 14 ans et qui a décidé de la mettre gratuitement à la disposition de qui veut bien l'écouter, que ce soit sur son propre site internet, ou sur celui des labels avec lesquels elle collabore.

 ( photo: Daniel Bergström)

On lui doit aujourd'hui cette chanson de Noêl N°5 absolument délicieuse:

BOBBY BABY : " Santa Claus is coming to town"

Découvrez d'autres titres de Bobby Baby sur www.bobbybaby.net ainsi que sur www.dive-records.de .

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 16:05

Notre chanson de Noël N°4 nous est offerte aujourd'hui par les Danois de Tiger Tunes.

Tiger Tunes est ( était ?) un sextet d'Aahrus pratiquant une pop bondissante et frappadingue à base de synthés hors d'âge et de réjouissants samples. A eux seuls, les titres de leurs disques mériteraient de passer à la postérité : l'album s'appelle " Absolutely worthless compared to important books", un EP porte le titre de " Forget about this stupid rocket idea ! " ( prononcé lors d'une séance de brainstorming destiné à trouver l'illustration qui allait figurer sur la pochette), avant cela et au rayon CD-R, il y avait eu aussi " Our foolishness will never overcome this evil world" et surtout mon préféré: " When you reach 9999 points in Donkey Kong, the score resets to 0 even though the levels continue getting harder".

Bon, autant vous dire qu'on ne donnait pas dans la morosité avec Tiger Tunes, ce que j'avais pu constater en concert, où l'on aurait cru assister en direct à l'ouverture d'un sachet de haricots sauteurs de chez Pif Gadget. Et si j'emploie l'imparfait, c'est qu'il semble malheureusement que Tiger Tunes aient raccroché leurs instruments pour un bon moment, sinon définitivement, comme le laisse entendre leur site internet.

 ( photo: Kristina Bonne )

Pour consoler ses fans éplorés, le groupe vient de remettre en ligne sa chanson de Noël enregistrée en 2002 sur www.myspace.com/tigertunes .  Faites vite si vous voulez l'écouter, car elle disparaîtra de nouveau le 1er janvier prochain. Vous pouvez également la télécharger directement ici :

TIGER TUNES : " X-mas rock dream"

A télécharger aussi ce morceau extrait de " Absolutely worthless..."

TIGER TUNES : " (angry kids of the world) Unite ! "

Et enfin, pour écouter:

TIGER TUNES : " Highly invisible and out of control" et " Charlie"

Achetez les disques de Tiger Tunes.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
20 décembre 2005 2 20 /12 /décembre /2005 22:36

La chanson de Noël du jour nous est offerte par les Norvégiennes d'Ephemera, et ça tombe bien, car ça fait longtemps que je voulais vous parler d'elles. Ephemera font partie de la scène pop de Bergen, tout comme Sondre Lerche ou les Kings of Convenience, mais contrairement à ce derniers et bien qu'elles soient très populaires dans leur pays, collectionnant les récompenses et vendant plusieurs dizaines de milliers de disques à chaque parution, elles restent encore largement inconnues en France. Pourtant cela fait maintenant onze ans qu'Ephemera est en activité, depuis ce jour de 94 où Inger-Lise Storksen, Christine Sandtorv et Jannicke Larsen, alors agées de 17 ans, se réunirent dans le but avoué de suivre les traces de leurs idoles: REM, Mazzy Star et Stina Nordenstam ( Quoi ? Y'a pas de Star ac' en Norvège ??).

Ma chance a été de les découvrir avec leur 3e album, " Balloons and Champagne" ( 2002, voir la chronique sur rockomondo.com) qui reste à mon avis leur plus belle réussite, Un petit miracle de délicatesse où mélodies fondantes, choeurs angéliques et arrangements pointillistes se marient en une sorte d'idéal pop insurpassable. Deux autres albums sont sortis depuis, " Air" en 2003, forcément décevant en ce sens qu'il reprenait à l'identique la formule de "Balloons and Champagne" avec un peu moins de bonheur ( c'est sur ce disque pourtant qu'Ephemera connut son premier vrai succés avec " Girls keep secrets in the strangest ways"), et enfin le très réussi " Monolove" (2004), sur lequel le soutien épisodique d'un ensemble de cordes apportait un indiscutable cachet.

Dès leur second album, les filles d'Ephemera ont pris leurs affaires en main en fondant leur propre label, Ephemera Records, sur lequel sont parus tous leurs disques depuis. Il n'est pas rare qu'elles participent également aux disques de leurs nombreux amis musiciens. On a pu ainsi entendre récemment Christine Sandtorv sur l'album de Ralph Myerz & The Jack Herren Band, ainsi qu'en duo avec Sverre Stenersen sur l'irrésistible " Charming Sexy" de Leslie, déjà proposé dans ces pages.

La chanson de Noël ! La chanson de Noël !!

EPHEMERA : " Gift"

Et deux autres titres pour faire bonne mesure:

EPHEMERA : " Saddest day" ( extrait de " Sun", 2000)

EPHEMERA : " Hey (nanana) " ( chill-mix, version originale sur " Balloons and Champagne")

Achetez les disques d'Ephemera.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 20:51

Est-ce la rigueur des hivers scandinaves qui en est la cause ? Depuis quelque temps, on assiste en Suède à un retour des musiques chaudes et cuivrées, teintées de soul et de gospel. Après Hakan Hellström en digne émule des Dexy's Midnight Runners, après The Fine Arts Showcase qui lorgnent plutôt du coté du E-Street Band, et alors qu'on avait à peine digéré Moneybrother, "Sensation de l'année" dans toute la presse musicale suédoise ( ils enregistrent depuis 2002 quand même !), voici déjà l'arrivée de The Carny.

 

Originaires de Halmstad et sapés comme des princes ( de l'Honorable Société, s'entend...), ces neuf musiciens ( parmi lesquels des cuivres et des choristes) sont une découverte bien trop récente pour que j'aille déjà leur consacrer une thèse. Mais les quelques morceaux glanés sur le net et les photos fièvreuses de leurs concerts ne laissent aucun doute sur le fait qu'il s'agit de sérieux clients, experts dans l'art de faire briller les cuivres et de chauffer une salle.

C'est tout tranquillement qu'on commence avec notre chanson de Noël N°2:

THE CARNY : " This Christmas ( I'll be staying here with you")"

Puis les choses se corsent avec le nouvel EP du groupe:

THE CARNY : " Bestseller"

THE CARNY : " Blame it on the rich man"

THE CARNY : " The monster sleeps alone tonight"

 
 ( photo: Karolina Norman)

Enfin, on termine avec un extrait de l'album " Money makes us":

THE CARNY : " Let me sleep with you tonight"

Album que vous pouvez télécharger dans son intégralité et gratuitement ICI. C'est déjà Noël ! Merci Rockomondo ! ( et merci The Carny !)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 22:24

Cette jeune fille à l'allure très BCBG années '60 s'appelle Sarah Assbrin et habite Göteborg. Il y a quelques heures à peine, j'ignorais tout de son existence. Mais, arrivé par hasard sur son site internet, ce que j'ai pu y entendre m'a décidé immédiatement à lui consacrer une page. J'en ai appris aussi un peu plus à son sujet : que sous le nom de El Perro Del Mar elle a sorti tout d'abord deux CD-R autoproduits, puis quelques titres éparpillés sur divers singles et compilations, le tout étant rassemblé un peu plus tard ( avec un inédit en prime) sur un album intitulé " Look ! It's El Perro Del Mar". J'ai appris aussi que Sarah Assbrin est une trés bonne amie de Jens Lenkman, avec qui elle a enregistré un split-single et partagé une tournée. Ca ne vous suffit pas comme recommandation ? Moi, si.....

 

Hybris Records vous propose de télécharger les deux premier singles d'El Perro Del Mar librement.  Si ce que vous écoutez vous plait, l'artiste et le label apprécieraient cependant que vous versiez une participation laissée à votre libre choix  ( via Paypal, code vendeur Hybrys HYBR015 HB)

EL PERRO DEL MAR : " Baby I've been in a bad place" ( 19/04/2004)

- 01 - " Candy" / 02 - " Party"    Téléchargez la pochette.

Téléchargez la totalité du single en un seul fichier zip.

EL PERRO DEL MAR : " I've got no news" ( 02/06/2004)

- 01 - " Dog" / 02 - " Coming down the hill"     Téléchargez la pochette.

Téléchargez la totalité du single en un seul fichier zip.

EL PERRO DEL MAR : " God knows"

EL PERRO DEL MAR : " It's all good"

Et pour finir, une petite chanson de Noël, la première d'une série qui nous mènera jusqu'au 25 décembre:

EL PERRO DEL MAR : " Oh, what a Christmas !"

Achetez les disques de El Perro Del Mar.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article