Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 22:15

Après Polichinelle hier, si l'on continuait dans le registre des filles qui ont une bonne tête et qui font de chouettes chansons ?  Tender Forever : c'est sous ce joli nom que se produit la Bordelaise Mélanie Valéra lorsqu'elle fait de la musique. Ca fait pas mal de temps que j'avais envie de vous parler d'elle, mais les choses se sont soudainement accélérées ces derniers mois avec son départ pour les Etats-Unis et sa signature chez K records. Depuis, on attendait (im)patiemment que sorte l'album...  Eh bien voilà, c'est chose faite à présent: il s'appelle " The soft and the hardcore" et si je n'ai pas encore eu l'occasion de le découvrir, j'ai lu par contre la première critique qui en a été donnée. Et écouté avec beaucoup de plaisir l'extrait proposé par K Records. Yum... si c'est supposé donner envie, c'est gagné !

 
 ( photo: Rhett Nelson)

TENDER FOREVER : " Then if I'm weird I want to Share"

TENDER FOREVER : " Take it off"

TENDER FOREVER : " Happy birthday"

Deux chansons de Squeeze Me I Squeak: Valérie + Mélanie

SQUEEZE ME I SQUEAK : " Are you for real ? "

SQUEEZE ME I SQUEAK : " Wake up"

Mélanie apparait également dans le groupe Garrison Rocks.

Achetez " The soft and the hardcore" de Tender Forever ( l'album sort officiellement le 6 décembre, mais il est déjà en vente sur le site du label). Avec Noël qui approche, vous seriez bien avisés d'en acheter deux pour faire un cadeau.....

Et merci à mes ( gentils) espions de la médiathèque associative de Toulouse pour m'avoir fait découvrir Tender Forever.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 20:38

Une volée de bois vert ! C'est ce que la critique avait réservé à la Néerlandaise Bloem de Ligny lors de la sortie de son album " Zink" en 1998. Motif principal de mécontentement : ça ressemblait comme deux gouttes d'eau à Björk !  Et effectivement, on était bien obligé de constater l'étonnant mimétisme vocal - et aussi physique ( avec quinze ans de moins)  - entre Bloem de Ligny et la chanteuse islandaise. Mais Bloem ( ce qui veut dire " fleur" et se prononce "bloom") était encore très jeune lors de la parution de cet album, et il n'est pas déraisonnable de penser que sa maison de disques, en l'occurence Columbia/ Sony, l'avait peut-être poussé plus que de raison dans cette direction.

Quoiqu'il en soit, ce disque mal aimé - mais pas par tout le monde - devint très vite le seul et unique titre de gloire de Bloem de Ligny. Plus jamais après ça on n'entendit parler d'elle.

Jusqu'au jour où..... très très loin des Pays-Bas, sur les iles Saint Vincent et Grenadines* apparait Serafina Ouistiti, accompagnée de ses amis Bubu, Kai, et Valentina Tralala. On se pourrait se croire dans une aventure de Babar, et effectivement, les activités auxquelles se livrent cette joyeuse assemblée sont de celles qu'on pratique généralement dans les jardins d'enfants: déguisements, découpage et collage, dessin et coloriage, mais aussi photo, tournage de petits films sur appareils-photo numériques et bien entendu... musique. Tout ceci réuni sous le nom de "Polichinelle" et exposé sur le site internet du même nom.

 

 Mais pour qui tend l'oreille, la voix féminine qu'on entend sur les quelques délicieux morceaux proposés sur ce site ravive quelques vieux souvenirs. Se pourrait-il que Serafina Ouistiti et Bloem de Ligny ne fassent en fait qu'une seule et unique personne ? Mmmmm..... en tout cas, une chose est sûre, c'est qu'avec ces petites chansons bricolées avec trois bouts de ficelle, comme le sont aussi leurs collages ou leurs films d'animation, Polichinelle ne risque pas de se retrouver sur une major d'ici un bon bout de temps. Tant mieux pour nous. Et pour eux aussi sans doute....

POLICHINELLE : " All I began"

POLICHINELLE : " Up and down the light"

POLICHINELLE : " Vertige"

Deux autres morceaux sont en écoute sur le site de Polichinelle, sur lequel il n'y a strictement rien à acheter, juste à regarder et à écouter.....

Serafina Ouistiti fait aussi de la musique électronique avec son frère Kai sous le nom de Toxic Chicken.

* Ca, c'est ce que dit le blog de Polichinelle. La réalité est sans doute moins exotique...

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 18:26

Comment ça, pas d'article hier ?? Ben non, en fait je pensais en écrire un rapido en rentrant du concert d'Herman Düne, mais vous savez comment ils sont, ils nous ont encore fait le coup du " dernier petit verre avant de partir" : un seul rappel, ça fait pingre, si on en faisait deux ? Et si on jouait aussi une petite reprise des Flaming Lips ? Bon, on peut quand même pas terminer sur une reprise, on va faire un morceau de David-Ivar, et comme André fait déjà un peu la gueule depuis le début du concert, on va le laisser en faire une à lui aussi.... Et voilà, tout ça nous emmène à pas d'heure, trop tard en tout cas pour ajouter une page à la date du jour.

C'est pourquoi aujourd'hui il y en aura deux.

On commence avec l'ami Pol Dodu, déjà évoqué dans ces pages pour son webzine " Vivonzeureux ! " et - entre autres - son label virtuel du même nom. Le revoir hier au concert de Julie Doiron et d'Herman Düne m'a soudain fait penser que j'avais oublié de vous signaler la création récente du blog de Pol Dodu intitulé fort logiquement " Blogonzeureux ! ". Le principe en est simplissime: chaque jour, Pol Dodu choisit un disque tiré de sa (riche) discothèque et vous en parle en quelques dizaines de lignes. Ce pourrait être d'un ennui mortel, mais les choix très subjectifs de Pol Dodu, sa plume alerte et les nombreuses anecdotes qui émaillent l'acquisition de ces disques, rendent cette lecture en fait très agréable et instructive. Si vous avez aimé " 31 songs" de Nick Hornby, vous devriez aimer "Blogonzeureux !"

   
 2 disques chroniqués récemment sur " Blogonzeureux ! "

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 23:45

Suivant le bon vieux principe des vases communicants, plus il y en a sur les ondes, moins il y en a sur le blog. Et ce soir, c'est l'émission, alors....

Sachez quand même qu'on y retrouvera de nombreus artistes déjà évoqués sur ce blog comme Old Jerusalem (P), Bergman Rock (S), Remate (E), Mist (NL) et aussi Herman Düne qui seront en concert à Reims demain avec Julie Doiron. Miam miam...

 
 ( photo: Peter Boesch)

HERMAN DÜNE : " Various Medicines" ( BBC session)

Achetez les disques de Herman Düne.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 22:53

Ils ont été bien surpris, les hollandais du groupe Miss Universe, le jour où ils ont reçu un courrier très officiel des avocats du Comité Miss Univers leur enjoignant de changer de nom immédiatement sous peine de se voir poursuivis en justice par ces peu conciliants organisateurs de concours de beauté.

Mais finalement, cet épisode tragi-comique tombait à pic. A cette époque, le groupe avait beaucoup évolué, passant du rock attachant mais un peu dispersé du premier album " Club Tabu" à une musique plus feutrée, plus intimiste, et surtout plus susceptible de reflêter les préoccupations de Rick Treffers, l'âme de Miss Universe, à la fois auteur, compositeur et chanteur de tous les morceaux du groupe. Alors après tout, pourquoi ne pas accompagner ce changement de style d'un changement de nom ? Après un bref épisode sous l'appellation assez calamiteuse de Miss Superman, ce fut enfin la chanteuse Bloem De Ligny ( on reparle d'elle vendredi) qui suggéra Mist,  un nom qui s'imposa à tous comme une évidence. Ce coté brumeux, vaporeux, aux contours estompés, un peu mélancolique aussi, c'est vraiment ce qui caractérisait à présent les morceaux des quatre amstellodamois.

Depuis, Mist a sorti deux bien beaux albums ( " We should have been stars", 2002, et " Bye Bye", 2005) sur un label... espagnol, Astro Records. Le groupe tourne d'ailleurs très régulièrement en Espagne, et vient même - grâce à ses connections latines - de faire une tournée au Mexique. Leurs passages en France sont rares ( à ma connaissance, ils n'ont joué qu'une seule fois à Strasbourg en première partie de leurs amis les Nits), c'est une bonne raison pour ne pas les manquer le 9 décembre à Mains d'Oeuvres.

 

Rick Treffers est aussi l'organisateur des soirées " Live in the living ". Comme son nom l'indique, cette formule consiste à faire jouer sans amplification trois artistes par soirée devant une trentaine de spectateurs ayant réservé leur place, et dans des appartements prêtés à cet effet par leurs propriétaires. J'ai eu la chance d'assister à quelques uns de ces concerts et la qualité d'écoute y est exceptionnelle. Une excellente idée qu'il ne serait pas idiot d'importer en France.

MIST : " We should have been stars" ( live)

MIST : " Hips of the year" ( extrait de " Bye bye")

MIST : " Weightless" ( extrait de " Bye bye")

MIST : " Single night" ( extrait de " Bye bye")

Achetez les disques de Mist.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
22 novembre 2005 2 22 /11 /novembre /2005 23:51

Le label Espagnol Astro vous offre un joli plateau dans la capitale ( enfin, pas loin) le vendredi 9 décembre à 20h30. Ca se passe dans une salle qu'on aime bien, Mains d'Oeuvres à Saint-Ouen, et c'est au prix ridicule de 7 euros.

Au programme des festivités, les espagnols de Camping, qui ont évolué d'un post-rock plutôt classique vers une musique nettement moins formatée sur leur second album " Dancing Days". Tout n'est sans doute pas réussi sur ce nouveau disque, mais au moins Camping est un groupe qui expérimente, qui ose des nouvelles formules et des combinaisons inédites. Les outsiders de la soirée, mais une bonne surprise est certainement possible.

Je vous avais déjà conseillé dans ces mêmes pages leurs compatriotes de Schwarz, et si leurs prestations scéniques sont au diapason de leurs excellents albums, leur présence devrait à elle seule justifier le déplacement. Psychédélisme et Krautrock seront au rendez-vous : préparez-vous à décoller très haut.

Mais ce n'est pas tout, car en plus viendra s'ajouter encore la pop racée et mélancolique des Néerlandais Mist. Leur chanteur Rick Treffers était passé il y a quelque temps de cela à Rockomondo pour une session acoustique qu'on est pas près d'oublier. Je vous avais promis qu'on reparlerai d'eux dans ces pages, ce sera chose faite dès demain.

En attendant, vous pouvez consulter le site de Mains d'Oeuvres pour plus d'informations. Et faire circuler le flyer du concert :

 

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Espagne
commenter cet article
21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 23:08

Tout d'abord, une très bonne nouvelle: l'album des Danois Camilla Munck et Moogie Johnson dont je vous avais parlé avec des trémolos dans la voix il y a quelque temps de cela va enfin sortir en France. La date n'est pas encore connue , mais on sait déjà que ce sera sur le label Ocean music, à qui l'on devait déjà les albums de Dawn Landes et de Tamara Williamson. Et pourquoi pas une tournée aux " Femmes s'en mèlent" pour couronner le tout ?

On retrouve le même Moogie Johnson sur le second album de Green Pitch " Ace of Hearts" ( GoodGuy). Il y a deux ans, Green Pitch était un duo composé de Rikke "Rex" Garfield ( c'est la fille) au chant, et de Ste Rasch ( c'est le garçon) aux instruments. C'est du moins ainsi qu'ils apparaissaient sur leur premier album autoproduit " The outlet pass", collection de chanson amassées par le tandem au cours des trois années précédentes. Et c'était bien...  une musique toute en finesse et en retenue, aimable, chaleureuse, comfortable comme ce vieux fauteuil de cuir craquelé sur lequel Rex Garfield aime à chanter sur scène.

 

Cette année, Green Pitch est revenu augmenté d'un troisième complice ( Kristian Kritensen) pour un second album intitulé " Ace of Hearts". Plus varié ( il y a même une chanson pop - " Reverse" - pour les radios) et enregistré avec plus de moyens que son prédécesseur ( les violons de " Unpredictable, illogical") , " Ace of Hearts" n'en a peut-être pas le charme hésitant et gracile. Mais l'essentiel est préservé cependant, et c'est tout doucement, sans faire de bruit, que Green Pitch vient s'ajouter à notre carnet d'adresses, celui avec la couverture rouge, où l'on note les amis.

GREEN PITCH : " Liverpool" ( extrait de " Ace of hearts")

GREEN PITCH : " Erratic day" ( extrait de " The outlet pass")

GREEN PITCH : " Recently may" ( extrait de " the outlet pass")

Ecoutez aussi:

GREEN PITCH : " Reverse" ( extrait de " Ace of hearts")

GREEN PITCH : " In Amsterdam" ( extrait de " Ace of hearts)

Achetez le dernier album de Green Pitch.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 17:56

Lorsqu'on vient de rentrer de vacances, on se sent toujours encore un peu en vacances... Pas très envie de plancher sur ce blog aujourd'hui, mais peut-être qu'une ou deux chansons des joyeux suédois de Loveninjas pourraient bien faire l'affaire, en guise de reprise de contact... C'est tout nouveau, et sorti chez les infatigables missionnaires pop de Labrador Records.

 

LOVENINJAS : " Keep your love"

LOVENINJAS : " Meet me here"

Achetez le premier EP de Loveninjas.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00
Voilà ce que je vais m'offrir à partir de demain ( oops. à partir d'aujourd'hui en fait: minuit est déjà passé !). C'est l'occasion ou jamais d'ouvrir enfin tous ces livres qui s'amoncellent sur mes étagères. Prochain article le dimanche 20 novembre. D'ici là, portez-vous bien.  A bientôt...
Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Divers
commenter cet article
10 novembre 2005 4 10 /11 /novembre /2005 00:00

Remate est né à Madrid en 1974 et a toujours baigné dans le monde de la musique. Dés l'âge de 8 ans, il suit des études musicales approfondies qu'il poursuit un peu plus tard au Pays de Galles, reçevant au passage des cours magistraux de professeurs du calibre d' Elvis Costello ( on imagine que ça doit être plus motivant qu'avec Matthieu Gonet).

C'est seulement en 2003 qu'il se décide à enregistrer en autoproduction son premier disque "Deconstruction Mood". Repèré dès lors par le label Madrilène Limbo Starr ( Nacho Vegas, Maga), il sort l'année suivante le très prometteur " Ballad don't change things", un disque qui portait déjà en germe la perfection de son troisième album " On junk". C'est bien de folk qu'il s'agit ici, mais d'un folk qui n'a rien de puriste. Remate s'autorise toutes les libertés, un pont qui évoque plus David Bowie ( et Mike Garson) que, au hasard, Will Oldham, sur " Don't you want to live a minute long", un batteur qui pête les plombs en arrière plan sur l'étonnant " Junkies to Faith" ( Smog vs Keith Moon ?), de curieuses voix en écho sur la mélodie parfaite de " Talk to me when I'm dying". Pour être parfaitement honnête, toute la première partie de l'album est absolument époustouflante alors que la seconde n'est que très bonne, avançant sur des terrains plus connus. Tel quel, " On junk" méritait  quand même - haut la main ! - sa place actuelle de " Disque du mois" dans Rockomondo.

 

" On junk" est un album qui s'écoute en préférence dans son intégralité, et que le seul single "Born with a stranger inside" ( proposé ici en version vidéo), ne saurait résumer. Mais bon... achetez le disque !

REMATE : "  Born with a stranger inside  " (vidéo, extrait de " On junk)

REMATE : " Farewell" ( extrait de " Ballads don't change things")

REMATE : " Walkwoman" (extrait de " Deconstructin' mood")

Achetez les disques de Remate.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Espagne
commenter cet article