Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 23:14

C'est une musique sans âge, venu du coeur de l'Amérique profonde, qui raconte des histoire que, par pudeur, on ne saurait raconter autrement qu'en chantant. Une musique de crépuscule, de celle qui se joue sur les marches d'un porche en bois, ou lors d'un bivouac, autour d'un feu de bois où bout un café plus noir que l'ombre à l'orée de la forêt. Une musique pour se tenir chaud au coeur et mettre du baume sur ses blessures. Sauf que celui qui la joue et la chante est un jeune danois à peine trentenaire. "Country" Stig Nielsen est l'auteur d'une démo, "Leaves and Angels" (2003), et d'un album, "Against the dying of the light" qui vient tout juste de sortir. Il sera lui aussi en concert au festival Spot 2007.

Tous les titres suivants sont extraits de la démo de 2003:

C.S. NIELSEN : "Black Jack Davey"

C.S. NIELSEN : "Little Bird"

C.S. NIELSEN : "Sittin' down to write a song"

D'autres chansons sur le site de C.S. Nielsen.

Visitez aussi sa page MySpace.  

Pour commander le nouvel album de C.S. Nielsen, contactez son label Songcrafter Records via leur page MySpace.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 05:00

Pendant que Marie Høylund nous prépare de fort jolies choses avec Marybell Katastrophy, ses anciens acolytes de Tiger Tunes nous reviennent sous le nom de Beta Satan. La différence avec Tiger Tunes ? "C'est plus couillu et moins barré" de l'avis même des intéressés. Plus couillu, sans doute, mais moins barré, ça se discute. Jugez-en plutôt avec ces quatre ovnis musicaux quand même sévèrement allumés.

BETA SATAN : "Wasted dreams"

BETA SATAN : "Sunken empire"

BETA SATAN : "Great moments of pleasure"

BETA SATAN : "Up to no good"


BETA SATAN : "Great moments of pleasure" (vidéo-clip)
 
Beta Satan sont au programme du festival Spot 2007 (le 2 juin)
 
Visitez leur page MySpace.
Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 08:13

18th Dye, A Kid Hereafter, Band Ane, CS Nielsen, Duné, Green Concorde, Je M'Appelle Mads, Lily Electric, Marybell Katastrophy, Moi Caprice, Murder, Oh No Ono, Peter Laugesen & Singvogel, Racetrack Babies, Regina (FIN), Reykjavik! (IS), Rhonda Harris, Sambassadeur (S), Shout Out Louds (S), Speaker Bite Me, Spleen United, Taxi ! Taxi ! (S), The Blue Van, The Concretes (S), The Kissaway Trail, The Lionheart Brothers (N), The National Bank (N), Tobias Fröberg (S), Viva Vertigo, et tant d'autres.... Ce paradis rockomondesque porte un nom: "Spot", et une adresse: Aarhus, Danemark. Le festival Spot 2007, treizième du nom, aura lieu du 31 mai au 2 juin.

Ce sera une réelle émotion que de redécouvrir Marybell Katastrophy dans la grande salle du Musikhuset (1600 places), après les avoir vus jouer dans un bar rémois il y a seulement quelques semaines. Autre grands moments attendus, les légendaires 18th Dye et le retour de Speaker Bite Me, deux groupes pionniers de la nouvelle scène danoise, sans parler du super-groupe norvégien The National Bank (avec Thomas Dybdahl), qui furent l'objet du tout premier article publié sur ce blog. Mais comme d'habitude on n'échappera pas à quelques cas de conscience particulièrement ardus. Qui choisir par exemple entre Rhonda Harris (déjà vu mais pas avec cette formation ni ce répertoire, et dont je suis fan depuis toujours), Oh No Ono (déjà vu à Eurosonic, mais avec un concert tellement enthousiasmant que je me réjouissais de les revoir), et Lily Electric (des petits nouveaux doués que je m'étais promis de ne pas manquer) qui passent tous au même moment ? Ah là là, la vie est bien compliquée parfois...

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 21:58

C'est le nom du groupe qui me dérange. Son My a été l'une des pages les plus sombres de la guerre du Viet-Nam: le massacre en 1968 par l'armée américaine de la population civile d'un village viet-namien (Mi Lai, qui fait partie du district de Son My). Même si la musique de ce sextet danois n'a rien de particulièrement festive, on peut trouver douteux d'accoler au nom de ce drame ce qui reste quand même une simple entreprise de divertissement. On me rétorquera que Joy Division n'avait pas été mieux inspiré en son temps, ce que j'admets bien volontiers. D'autant que comme chez ces derniers, la qualité de la musique fait oublier ici - au moins partiellement - la maladresse (?) du nom. Non pas que les musiciens de Son My réinventent le post-rock, dont ils connaissent manifestement tous les codes et les usages. Mais ils le déclinent avec suffisamment de sensibilité et d'inspiration pour qu'on se prenne de nouveau à vibrer à ce genre pourtant usé jusqu'à la trame. Si l'on considère que les trois morceaux présentés ici ne sont qu'une première maquette, ils laissent présager de fort belles choses à venir. Dernièrement, le groupe a arrêté donner des concerts pour se concentrer sur l'écriture de nouveaux titres. Il devrait en sortir une seconde démo qu'on sera très impatient de découvrir. En attendant l'album ?

SON MY : "It will soon be over"

SON MY : "By night"

SON MY : "Intermission"

Visitez la page MySpace de Son My.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 11:50

Je me désolais début 2006 que la France ne fasse pas partie des pays où allait sortir "Skeleton", le second album des Figurines. Eh bien, cette fois-ci, ça y est: deux ans après sa sortie danoise, "Skeleton" atterrit enfin dans les bacs français (distribution La Baleine). Il aura fallu pour ça que l'album ait d'abord les honneurs d'un label britannique (Strange Feeling, celui de l'ex-Everything But The Girl Ben Watt), puisque telle semble être la condition sine qua non pour qu'un artiste intéresse les distributeurs français. Pendant ce temps sort au Danemark "Hey Girl", premier single extrait de "When the deer wore blue", le troisième album du groupe dont la sortie nous annoncée pour le 13 août prochain. Si la forme change - la musique y est moins tendue, moins frénétique que sur les disques précédents - les Figurines confirment néanmoins leur habileté à produire d'irrésistibles pépites pop, instantanément plaisantes et mémorisables. Espérons que cette fois-ci il ne faudra pas attendre deux ans avant d'en profiter.

 ( photo: Simon Birk)

FIGURINES : "Hey girl" (à écouter sur leur page MySpace)

FIGURINES : "The wonder" (extrait de "Skeleton")

FIGURINES : "Rivalry" (extrait de "Skeleton")

En prime, la très intrigante vidéo de "Back in the day", toujours extrait de "Skeleton":  

  

L'auteur de ces dessins et des illustrations de "Skeleton" dans son édition américaine, Brad Mossman, connaît bien la musique puisqu'à partir du milieu des années '90 et jusqu'en 2002 il fut le chanteur-auteur-compositeur de Warm Wires, un groupe de San Francisco très joyeusement brindezingue qui laissa deux excellents albums "Severe comfort" (1996) et "Kindness" (2002). Depuis, Brad Mossman vit de sa musique en travaillant pour la télévision notamment dans le domaine des dessins animés et des chaines pour enfants (Cartoon Network, Disney Channel). On peut toujours - et c'est conseillé - se procurer les albums de Warm Wires en s'adressant à leur auteur. Le second est également en vente chez CD Baby.

WARM WIRES : "Women are better than men" (extrait de "Severe comfort")

Merci / Thanks to Peter Altenberg 

WARM WIRES : "Stretched" ("Kindness", extrait d'environ 2 minutes)

WARM WIRES : "Anything with an ass" (idem)

WARM WIRES : "Momma's boy" (idem)

Achetez l'album des Figurines.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 08:26

Encore un artiste dont la découverte doit plus au hasard qu'à autre chose. Au départ, mon idée était de chercher sur le net une jolie photo des Figurines afin d'illustrer le programme de l'émission  jeudi dernier. Après l'avoir trouvée, impossible de ne pas aller jeter un coup d'oeil sur le site du photographe Simon Birk. Et là, Bingo ! Je tombe sur une fantastique galerie de portaits d'artistes danois, avec les Figurines bien sûr, mais aussi SuperTroels, Wolfkin, Oh No Ono, Moi Caprice et Kid Kishore. Kid qui ça ? Je connaissais tout les autres mais pas encore ce calcium-addict en uniforme de vigile.

 (photo: Simon Birk )

Quelques clics plus tard, il s'avère que le Kid Kishore en question est un DJ indo-danois dont la spécialité et de dézinguer à grands coups d'électronique rageuse les chansons du hit-parade local, ainsi qu'à customiser en techno-dragsters pétaradants les sirupeuses romances bollywoodiennes. Sur scène, maximum fun garanti comme le prouve la vidéo ci-jointe. Sur disque, euh, mystère: rien trouvé pour le moment. Mais on pourra toujours visiter utilement la page MySpace du phénomène avec quatre titres à télécharger, parmi lesquels un ébouriffant "Nahi baba sitar speed grime" qui ne m'a pas quitté toute la journée d'hier .

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 11:28

Décidément la période charnière des années 70 et 80 - avec synthés ou sans - semble ête une source inépuisable d'inspiration pour les nouveaux groupes danois. Exemple récent (option sans synthés): Death By Kite, un trio de Copenhague déjà repéré sur le net depuis une paire d'années et qui vient de sortir son premier album (Quartermain). Mélodies prégnantes, rythmes soutenus, guitares hachées: les chansons de Death By Kite ont un son à la fois neuf et familier, à mi-chemin entre punk (pour l'énergie et la rapidité d'exécution) et post-punk (pour le traitement caractéristique des guitares et de la basse). Imaginez les premiers Cure ou Joy Division dynamités par l'énergie des Buzzcocks et vous ne serz pas loin de la vérité. Et puis il y a cet irrésistible "Banhof Asta", LE single de l'album, avec ses tuantes rafales de batterie, et son break à filer une crise cardiaque aux animateurs radios trop émotifs. Rien que pour ce morceau là, l'album mériterait l'acquisition, mais le reste - quoiqu'un léger cran en dessous - ne démérite pas.

 (photo: Kirstine Autzen )

DEATH BY KITE : "Banhof Asta" (extrait de "Death y Kite", 2007)

DEATH BY KITE : "Himmelfahrtskommando" (idem)

Visitez la page MySpace de Death By Kite.

Achetez l'album de Death By Kite.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 11:11

Le premier concert de Marybell Katastrophy en France aura été une franche réussite. Pour ceux qui connaissaient les morceaux enregistrées par Marie Højlund en solo (disponibles ici et ), cette soirée était l'occasion d'une véritable re-découverte. Plus grand chose en commun en effet entre ces démos majoritairement intimistes dominées par les claviers, et le groupe à guitares énergique (5 musiciens) qui se produisait hier soir sur la scène mouchoir-de-poche de l'Appart' Café (Reims). Avec ce nouveau line-up enrichi depuis peu d'un batteur, Marybell Katastrophy donne à sa musique du nerf et du muscle sans rien perdre de sa personnalité. Ce traitement collectif offre en outre l'avantage d'apporter aux morceaux une cohérence qui manquait parfois aux versions démos. Travaillant sans filet (pas de baffle de retour), les cinq danois, très élégamment vétus, ont démontré en trois trop courts quart d'heures qu'ils n'avaient rien à envier à bien des formations plus célèbres. Inventive, péchue, impeccablement mise en place, leur musique défricheuse mais toujours accessible n'a eu aucun mal à emporter l'adhésion d'un public rémois pourtant réputé pour sa froideur. L'évidente complicité des musiciens et la bonne humeur inaltérable de Marie Højlund (existe-t-il un moment ou elle ne sourit pas ?) y ont été sans doute également pour beaucoup. Vite, à présent: un album !

(De gauche à droite, la tête d'Emil Thomsen de dos, au premier plan Julie Runa Jokobsen, derrière Marie Højlund, et au fond Maria Timm. Photo: Cyril Moya)

Un concert Pasta Unit / Lizi says

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 22:54

Veto a été LE carton inattendu de l'année 2006 au Danemark. Premier groupe de rock à signer sur un label habituellement dévolu au hip-hop (Tabu), ce quintet d'Aarhus allait rallier tous les suffrages avec son premier album "There's a beat in all machines": meilleur nouveau groupe aux Danish Music Awards, meilleur groupe et meilleur album 2006 pour le magazine de référence Gaffa. En ce qui me concerne, ça a été un peu plus dur. J'ai commencé prudemment par télécharger mes deux titres préférés ("Self-made" et "You are a knife"), avant - comme tout le monde  - de craquer et d'acheter le disque entier. Et ce n'est pas fini, car six mois à peine après cette parution, voici le chanteur du groupe, Troels Abrahamsen alias SuperTroels, qui y va de son petit projet solo. Déjà connu pour ses remixes survoltés, SuperTroels démontre avec ce premier album impeccable ("I know that you know") qu'il est décidément aussi à l'aise dans l'électro que dans le rock. Deux titres pour faire connaissance, et une brochette de remixes en bonus:

SUPERTROELS : "You are always" (extrait de "I know that you know")

SUPERTROELS : "Cut me up"

SPEAKER BITE ME : "Teach me tiger (SuperTroels remix) " A comparer avec la version originale ici.

GREEN CONCORDE : "2:26 (SuperTroels Take Me Back remix) " A comparer avec la version originale ici.

AS IN REBEKKAMARIA : "Cowboy boy (SuperTroels remix) "

Visitez aussi la page MySpace de SuperTroels.

Achetez l'album de SuperTroels.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 10:34

On vient d'apprendre la décision de Thorbjørn Krogshede de quitter le groupe danois Under Byen, dont il était le pianiste et aussi le principal compositeur. Dans le numéro de mars du magazine Gaffa, il s'explique sur cette décision motivée notamment par sa lassitude des longues tournées et le fait de n'avoir aucun retour financier de son travail de musicien. "Une personne adulte est quand même supposée vivre des fruits de son travail, explique en souriant Thorbjørn. On peut faire de la musique par amour de l'art pendant quelques années, parce que c'est la chose la plus excitante qui existe. Mais Under Byen est devenu pratiquement une activité à plein temps, alors que j'ai aussi mon travail de professeur de musique dont je dois m'occuper ".

Malgré cette séparation amicale,  Nils Gröndahl (violon, scie musicale, électronique) ne semble pas inquiet quand à l'avenir du groupe. Mûrie pendant longtemps, la décision de Thorbjørn Krogshede n'a pas été une suprise pour les autres musiciens d'Under Byen, qui ont déjà engagé le pianiste Rasmus Kjær pour le remplacer pendant les concerts.

"Nous allons partir en tournée aux Etats-Unis et au retour nous devrons réfléchir sur l'orientation que devra prendre Under Byen sans Thorbjørn, dit Nils Gröndahl. Par exemple, cela pourrait ouvrir une porte vers un son moins ouvertement dominé par les claviers"

Vue de l'extérieur, la solution aurait pu résider dans une formule de type Beach Boys/ Brian Wilson, avec le groupe en tournée, et le compositeur n'intervenant que pour le travail de studio. Thorbjørn Krogshede n'y est pas favorable: "Je n'y ai même pas songé. Je ne suis pas quelqu'un qui se satisfait de demi-mesures. Ce groupe, on est dedans ou dehors. Reste la question de savoir qui sera le compositeur du prochain album d'Under Byen: je n'en ai pas la moindre idée ! Mais je ne me fais pas de souci. Je suis certain que le groupe trouvera la bonne solution."

Pourquoi pas, en effet ? On se souvient que Thorbjørn Krogshede, lui même était entré dans Under Byen pour pallier à la défection de la première compositrice du groupe, Katrine Stochholm, et que l'alchimie avait parfaitement fonctionné.

Le pianiste devrait à présent se consacrer uniquement à son projet personnel, Thunderbear.

(Source: www.larsdideriksen.com/underbyen d'après Gaffa)

THUNDERBEAR : "Røv"

UNDER BYEN : "Af samme stof som stof"

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article