Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 23:33

Après un premier album poétiquement intitulé "Because trees can fly" (Glitterhouse, 2003) qui ajoutait un tardif mais très réussi chapitre à l'aventure noisy-pop, les suédo-danois Lampshade récidivent avec leur second opus "Let's away". Les quelques extraits déjà diffusés sur le net laissent présager d'une excellente cuvée. Il sera facile de le vérifier: "Let's away" est en effet disponible dans toutes les bonnes échoppes depuis le 21 février.

LAMPSHADE : "New legs" ( extrait de "Let's away)

LAMPSHADE : "Disse fugle" (extrait de "Let's away")

LAMPSHADE : "Fjäril" ( extrait de "Let's away", merci à www.itsatrap.com)

LAMPSHADE : "He is right in my mirage" (extrait de "Because trees...")

LAMPSHADE : "Plakka Plakka" (extrait de "Because trees...")

Achetez les albums de Lampshade.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 23:47

Américaine vivant à Copenhague, Sarah Hepburn était à la fin du précédent millénaire la chanteuse du groupe Glorybox, à qui l'on doit l'excellent "Vacuum" (Sally Forth, 1999). Aujourd'hui Glorybox n'existe plus, et c'est sous son nom que Sarah Hepburn a enregistré l'année dernière le tout aussi recommandable "Stars and Haze" (Copenhagen records).

Sarah Hepburn était au programme de Rockomondo ce soir avec ce morceau:

SARAH HEPBURN : "Hey, OK? "

SARAH HEPBURN : "Hey, OK ? " (vidéo-clip)

On trouve l'album de Sarah Hepburn et les disques de Glorybox ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
20 février 2006 1 20 /02 /février /2006 23:30

Quelques mois seulement après son fantastique deuxième album "From where no one belongs I will sing" (une sortie française bientôt ?), Jomi Massage est déjà de retour avec un nouveau disque. Cette fois-ci il s'agit d'un double-album intitulée "Skandinaviska klagesang", chanté en Danois et nous présentant les mêmes chansons dans deux interprétations différentes: sur le premier CD avec l'accompagnement du grand orchestre de la radio Danoise, sur le second en version solo. En fait, alors qu'il devrait être déjà en vente depuis quelques semaines, il est actuellement impossible de trouver cet album dans le commerce. Suite aux évènements internationaux touchant le Danemark, l'artiste et sa maison de disques ont décidé en effet d'un commun accord d'en reculer sa parution plutôt que de courir le risque - même minime - qu'il ait à en souffrir. Après l'avoir écouté on comprend pourquoi: "Skandinaviska klagesang" sera (est déjà) l'un des grands disques de 2006. En attendant un meilleur sort, l'album est en écoute en intégralité sur le site de la radio Danoise. Précipitez-y vous ( et cliquez sur "Ajoutez à vos favoris").

 
(photo Robert Gil, http://lockuhome.free.fr )

JOMI MASSAGE : "Det ukendte" (version orchestrée)

JOMI MASSAGE : "Det ukendte" (version solo)

Ecoutez l'album "Skandinaviska klagesang" sur le site de la radio Danoise.

Achetez les disques de Jomi Massage.

Des précisions concernant les causes exactes du report de la sortie de l'album de Jomi Massage ont été ajoutées dans les commentaires à cet article. Merci de les consulter.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
17 février 2006 5 17 /02 /février /2006 23:36

Décidément, on n'en finit plus de ressusciter le début des années 80 ! Alors qu'un peu partout on célèbre - souvent avec talent - l'héritage du Gang Of Four, de Joy Division, des Talking Heads et autres Au Pairs, les danois, eux, ont préféré rendre hommage au versant synthétique de la new-wave: Depeche Mode, Human League, Ultravox ou Tubeway Army.

Initié dés 1998 par les très jeunes Superheroes ( au fait, que sont-ils devenus ?), les premiers à revendiquer sans ciller l'influence de Gary Numan et de Duran Duran, le mouvement n'a cessé de prendre de l'ampleur au cours de ces dernières années, donnant naissance à une véritable scène qui comprend aujourd'hui des groupes comme Spleen United, Money Your Love, Tiger Baby, Moi Caprice, et touchant également par la bande des formations dont ce n'était pas vraiment la vocation première, qu'il s'agisse de Mofus, de Lake Placid ou de Diefenbach.

C'est sur cette particularité danoise que Rockomondo avait braqué ses projecteurs hier en deuxième partie de l'émission, nous donnant ainsi l'occasion de réécouter - entre autres - Money Your Love dont on est sans nouvelles depuis leur premier album "The spit on your parade" (Drama!Kings, 2004). Tout n'était sans doute pas parfait sur ce coup d'essai, mais on y trouvait quand même assez de bonnes chansons pour nous donner l'envie d'y revenir, parmi lesquelles le single "For Kristoffer" programmé en boucle à l'époque sur les ondes de P3, la station "jeune" de la radio nationale Danoise.

MONEY YOUR LOVE : "For Kristoffer"

MONEY YOUR LOVE : "New razorblades"

Achetez "The spit on your parade".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 23:44

Nouveau sur le site des Fallen Men, cette petite vidéo de 45 secondes filmée en plan fixe du fond de la salle et avec un son bien craspouille, mais qui donne vraiment envie d'en voir plus. Un joli chaos qui évoque les premières apparitions publiques de The Jesus & Mary Chain, il y a, hum... très très longtemps. Admirez à la fin comment le chanteur se débarrasse de son micro devenu inutile... Décidément, ceux-là, on les garde !

FALLEN MEN : " The Spy" ( cliquez sur la photo pour faire démarrer le film)

A lire aussi la page consacrée ici-même aux Fallen Men il y a quelques jours.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 23:22

Le fait d'écrire hier sur Camilla Munck et Moogie Johnson m'a soudain fait penser que je n'avais encore jamais évoqué ici le cas d'Amber. Superficiellement, les deux groupes ont plus d'un point commun: la nationalité danoise, le chant féminin, ainsi que la musique, dans les deux cas lente et majestueuse. Mais Amber est pourtant bien différent de Munck & Johnson. Le groupe déjà affiche une composition inhabituelle: une chanteuse, un bassiste, et un vibraphoniste, à l'occasion également batteur. Leurs morceaux sont développés à partir d'improvisations, une méthode empruntée au jazz, dont l'influence chez Amber est souvent très présente, comme celle du post-rock. Là ou Munck & Johnson laissent parler l'émotion, Amber se révèle plus cérébral, sans doute plus froid aussi, à l'image de la beauté lisse et de l'élégance délicieusement surranée de la chanteuse Biljana Stojkoska, parfaite dans son rôle d'icône hitchcockienne.

 ( photo: Jens Lund Moller )

Après un étonnant EP autoproduit en 2003 ("She said: look, it's starting to snow"), le trio a cassé sa tirelire pour aller enregistrer son premier album à Chicago dans les studios et sous la houlette du légendaire Steve Albini. Inutile de préciser que la production très "organique" d'Albini s'accorde à merveille avec le son spartiate du trio, faisant de ce disque ambitieux ("Putting all the pieces together", 2004) une vraie réussite. Après que ses musiciens se soient occupés pendant quelques temps de leurs projets personnels, Amber devrait ressusciter ce mois-ci afin d'enregistrer enfin de nouveaux morceaux. Voici de quoi patienter en attendant de pouvoir les découvrir:

AMBER : "The more you get into it" (extrait de "Putting all the pieces...")

AMBER : "Mom's in church" (extrait de "She said: look, it's starting...)

Trois vidéos d'Amber sont disponibles sur le site du groupe.

Achetez les disques d'Amber.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 20:20

Depuis hier, j'ai entre les mains le pre-master du second album de Camilla Munck & Moogie Johnson, "Count your blessings" (Pony Rec), dont la sortie est prévue au Danemark au milieu du mois de mars (un mois plus tard pour le reste de l'Europe). Quand je dis " entre les mains", c'est une façon de parler, car il n'a pas quitté mon lecteur CD depuis. C'est évidemment une splendeur, mais je n'avais jamais imaginé qu'il puisse en être autrement.  Pour ceux qui restaient réfractaires à l'extrême lenteur de leur musique, les deux danois font de méritoires efforts pour fournir ici quelques morceaux (un peu) plus rythmés et susceptibles de passer en radio ( "Flesh & bones", probable single, "Listen", "Ellis of Davenport"). C'est ce qui manquait sans doute à l'album précédent pour lui permettre de toucher un plus large public. Moins radicalement dépouillé, " Count your blessings" n'en conserve pas moins toutes les qualités émotionnelles qui font la richesse des chansons de Munck & Johnson, sans même parler de cette voix bouleversante qui vous consume littéralement à chaque écoute. Dès le titre d'ouverture "Three legged race", chanté à mi-voix sur un accompagnement minimal de guitare acoustique et de piano, on est cloué sur place par la beauté sidérante de cette musique, par cette force incroyable qui s'en dégage alors qu'elle est en fait si lente, si calme et si peu bruyante. Un sentiment renouvelé sur chaque morceau, qu'il s'agisse de "Slave song", où le temps semble soudain suspendu à la voix dédoublée de Camilla et quelques notes de guitare égrenées, de "By gones" seul morceau à évoquer avec sa pedal-steel le passé des deux danois au sein de Wynona, ou encore des neuf minutes en apnée de "Be kind".

Camilla Munck et Moogie Johnson se produiront pour la première fois en France en mai prochain. Arrêt prévu à Paris le vendredi 12 à La Flèche d'Or. J'ai déjà pris ma journée de congé.

 
 ( photo: www.fermaten.dk )

CAMILLA MUNCK / MOOGIE JOHNSON : deux morceaux du nouvel album ( "Slave song" et "Last wish") en écoute sur leur page MySpace.

CAMILLA MUNCK / MOOGIE JOHNSON : deux morceaux du premier album à télécharger sur la page que j'avais déjà consacrée au duo le 27 août 2005.

En attendant la parution de "Count your blessings", achetez le premier album de Camilla Munck et Moogie Johnson.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 23:55

En ces temps de crise où les maisons de disques rognent sur leurs dépenses et ne lâchent leurs promos qu'au compte-gouttes, ce fût une vraie (bonne) surprise de découvrir ce matin dans ma boite aux lettres l'emballage caractéristique d'un disque vinyl. A l'intérieur, le premier 25 cm quatre titres d'un nouveau groupe Danois, Fallen Men. Après avoir joué au festival d'Aarhus à l'automne dernier, et donné quelques concerts (dont deux à la prison d'état de Nyborg), ce mystérieux trio (une fille et deux garçons) s'est finalement décidé à graver dans le vinyl son rock n'roll primitif et destructuré aux rythmes lents et aux vocaux déformés. Tout ça sonne très new-yorkais: on pense au Velvet, bien sûr, mais aussi aux débuts de Television (Little Johnny Jewel) et peut-être encore plus à la mouvance " No-Wave". "Whoops a daisy" est le morceau le plus accrocheur du lot, ce qui n'est pas une raison pour ignorer le reste, plus expérimental mais tout aussi intéressant. A suivre de près...

FALLEN MEN : "Whoops a daisy"

Achetez le 25 cm de Fallen Men (12 € port compris pour tous les pays)

J'en profite pour signaler que Helicopter Records, qui sort ce disque, est un passionnant label Danois sur lequel on peut trouver notamment l'album le plus audacieux de Speaker Bite Me ("Four days in september"), les débuts de Jomi Massage, les disques de Peter Laugesen & Singvogel, déjà évoqués dans ces pages, et l'excellent indie-rock de Traening.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 21:29

Si vous pensez avoir déjà tout vu en matière de mauvais goût, c'est que vous ne connaissez pas encore Je m'appelle Mads.  Soit deux Danois passablement timbrés qui se produisent sur scène dans d'incroyables costumes d'extra-terrestres façon Soupe-aux-choux, se contorsionnent ( je n'ose pas écrire "dansent" ) en chantant en Danois des textes dont on ne veut même pas imaginer la teneur, le tout - car c'est quand même ce qui nous intéresse ici - sur une réjouissante musique électro-easy-listening à trois balles. Ajoutez des photos et dessins bien crado-pornos sur les livrets de leurs CDs, des vidéos qui JAMAIS ne passeront sur MTV, et même des produits dérivés que je laisse à votre imagination: vous avez Je m'appelle Mads. Leur passage à Spot 10 avait été un grand moment, du genre de ceux où l'on se pince en se disant " C'est pas possible...". Et quelques jours plus tard, certains spectateurs du Sonar de Barcelone - leurs témoignages sur la toile en témoignent - n'en sont pas revenus non plus. En attendant de conquérir le reste du monde, Je m'appelle Mads viennent de sortir leur second album intitulé " Deg fyrer hit elter hit af". Ce qui pour les Français est beaucoup moins drôle que le titre du premier: " Musculature de Pomfrit"

JE M'APPELLE MADS : " Glaeden ved ting"

JE M'APPELLE MADS : " Bahamas"

JE M'APPELLE MADS : " Smurt i olie"

JE M'APPELLE MADS : " Kvikstep"

JE M'APPELLE MADS : " Fisse" ( vidéo, à vos risques et périls)

L'intégralité de " Musculature de Pomfrit" est en écoute sur le site du groupe www.jemappellemads.dk, lequel mérite largement une visite de toute façon: ce n'est pas tous les jours que vous en verrez un comme ça.

Achetez les disques de Je m'appelle Mads.

La photo de Je m'appelle Mads à Sonar a été empuntée à www.lapropagationduchaos.net

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 21:56

Les Figurines ne vont sans doute pas changer la face du monde, ni révolutionner la musique du 21e siècle. Mais si l'idée vous sourit de passer un bon moment avec un groupe expert dans l'art de trousser des mélodies malines, de les booster de rythmes bondissants et d'y ajouter en plus bonne humeur, simplicité et fraîcheur, alors ne cherchez plus: ces Danois sont faits pour vous. On avait déjà bien aimé ici leur premier album "Shake a mountain" (2002), pourtant les morceaux ne fonctionnaient vraiment qu'une fois sur deux et l'ensemble souffrait d'un son un peu trop uniforme. Erreurs de jeunesse, car sur le disque suivant ("Skeleton", 2005), tous ces menus défauts ont été corrigés. Cette fois-ci, c'est un album vraiment épatant du début jusqu'à la fin que nous livrent les Figurines, et il y a longtemps qu'on n'avait pas craqué pour une musique aussi revigorante et euphorisante .... 

 (photo: Miriam Dalsgaard)

Ceci dit, pour savoir vraiment ce que vaut un groupe, il faut l'avoir vu sur scène. Et à ce petit jeu aussi les Figurines sont redoutables. Leur concert ultra-dynamique à Spot 11 en juin dernier reste un de mes meilleurs souvenirs de ce festival (avec celui d'Efterklang, dans un tout autre style). Après le Danemark et l'Allemagne, "Skeleton" va sortir dans toute la Scandinavie, puis aux Etats-Unis et au Canada. Et la France, alors ? Ben la France, c'est comme d'hab', elle compte pour du beurre. Mais à part une poignée de passionnés, qui s'intéresse encore à la pop à guitares, ici ?

FIGURINES : " The wonder" (extrait de "Skeletons")

FIGURINES : " The danger" (extrait de "Shake a mountain")

FIGURINES : " Divided by the shore" (extrait de "Shake a mountain")

FIGURINES : " Rivalry" (extrait de "Skeleton")

Quelques vidéos (Quicktime requis):

FIGURINES : " Bright" (extrait de "Shake a mountain")

FIGURINES : " Race you" (extrait de "Skeleton")

FIGURINES : " I remember" (extrait de "Skeleton")

Achetez les disques de Figurines ici ou là.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article