Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 10:03

Inquiétant ! Le plus grand ressemble à Patrick Topaloff sous acide et l'autre à une aberration génétique entre Peter Lorre et Dario Moreno. A eux deux, ils forment La Sega Del Canto, un de ces groupe improbables dont la Finlande semble avoir le secret. Topaloff, alias J.J. Calo joue de la scie musicale, tandis que son compère (Mr. Pulp) malmène une guitare acoustique et un orgue a soufflet. Voilà déjà une bonne dizaine d'années que ces deux énergumènes trimballent sur les routes d'Europe leur bric-à-brac de vieilles folk songs finlandaises, de tangos, de polkas (deux spécialités locales), de musiques de films et de reprises déjantées. Pour souffler ses dix bougies, le duo s'est cependant attelé à un projet plus ambitieux: un concept album intitulé "Light Metal Music" qui retrace, de la naissance à la mort, les humeurs dépressives d'un finlandais - il y en a semble-t-il beaucoup - le tout avec un humour très pince-sans-rire qui n'est pas sans rappeler celui de leur compatriote Aki Kaurismäki. Ils en profitent pour céder à leur péché mignon de la reprise ("I wanna be loved by you" "Sixteen tons", l'adagio d'Albinoni...) et, un peu escrocs sur les bords, n'hésitent pas à nous refiler la quasi-totalité d'un album ("Songs for Games") paru l'année dernière exclusivement en Russie. En attendant que Kaurismäki adopte les chansons nostalgicomiques de La Sega Del Canto, on aura aucun mal à imaginer son propre film à l'écoute de "Light Metal Music".

 (photo: Marion Maibach)

Une réjouissante version de "Jailhouse rock" à la TV russe pour commencer:

LA SEGA DEL CANTO : "Jailhouse rock" (video-clip)

LA SEGA DEL CANTO : "Pöhötorjuntaa" (extrait de "Light metal music", 2007)

LA SEGA DEL CANTO : "Oi kuu" (extrait de "Light metal music", 2007)

LA SEGA DEL CANTO : "Dark eyes" (extrait - tiré de "Das kekkonen")

Achetez l'album de La Sega Del Canto.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 15:32

Les finlandais de Treeball ont souvent entretenu des liens étroits avec la littérature. Leur troisième album, le très réussi "Liars in love" (2006) était un disque-concept inspiré par les écrits de l'écrivain américain Richard Yates et traitant de la désintégration d'une relation amoureuse. Quand au titre de l'album suivant, "I dream of eclectic sheep" (toujours 2006 !), c'est une référence directe au roman de Philip K. Dick "Do androids dream of electric sheep ?". L'album est court, à peine plus de vingt-six minutes, mais il a un avantage indiscutable sur son prédécesseur: il est totalement gratuit, en téléchargement libre sur le site du groupe. Où est le piège, se demande-t'on ? C'est vrai, de la musique gratuite, ça paraît toujours un peu suspect: on soupçonne le produit plus très frais, la compilation de fonds de tiroir. Tout faux ! "I dream of eclectic sheep" est du Treeball de la meilleure qualité, dans la grande tradition pop classique mais classieuse déjà démontrée par le quintet d'Helsinki. Des cinq musiciens du groupe (un anglais, un américain, une finlandaise, deux finlandais), quatre composent, ce qui assure à leur répertoire une variété qui ne nuit jamais à son homogénéité, et les vocaux conjugués de Nick Triani et d'Astrid Swan sont toujours aussi séduisants. Un très joli cadeau, donc, qui donne envie de se replonger illico dans les albums précédents (ce qui était peut-être le but recherché).

A noter d'autre part que le bel album solo d'Astrid Swan, "Poverina", va enfin connaître une sortie internationale via les américains de Minty Fresh.

TREEBALL : "Sweet murder (Song for Doug Yule)" (extrait de "I dream of eclectic sheep")

TREEBALL : "Favourite enemy" (idem)

TREEBALL : "The ghost will come" (idem)

TREEBALL : "Chess" (idem)

ASTRID SWAN : "Good girl" (zip)

Téléchargez gratuitement le reste de l'album ainsi que sa pochette sur le site du groupe.

Visitez aussi leur page MySpace.

Achetez les autres albums de Treeball.

Achetez l'album d'Astrid Swan (rubrique "Bazaar").

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 09:54

Tout comme Samae Koskinen dont je vous avais parlé hier, Jarno Ahlo et Janne Lastumäki font eux aussi partie de Sister Flo. Kytäjä est leur projet personnel, signé sur Bone Voyage - le label de 22-Pistepirkko - où est sorti leur premier album "Hyperborean sound elixir". Kyrtäjä a presque réussi à me réconcilier avec la musique instrumentale, ce qui n'était pas une mince affaire. Lorsqu'il se cantonne à la pop (ce qu'il sait faire de mieux) le duo excelle. Ce qui nous donne ces joyaux comme "Hay on the edge of the field", symphonie de poche pour mélodicas et timbres de vélo, "Wheel of fortune" qui marie sans complexe les Byrds à Nino Rota, "The shore of the twisted birch" où sur un orgue à la "A wither shade of Pale" vient s'ajouter un second, plus jazzy, avant que tout se termine sur un joli solo de guitare, ou bien encore les accordéons tristes de "The days of living home". Suffisamment de bons moments pour nous faire oublier une paire de titres flirtant avec la musique d'ascenseur, ou cette peu convaincante embardée jazz-rock de "The great wide". "Hyperborean sound elixir" apporte en tout cas la confirmation que les musiciens de Sister Flo n'ont pas leur pareil lorsqu'il s'agit de bâtir des paysages sonores inédits. De quoi faire attendre avec encore plus d'impatience la sortie de leur troisième album...

KYTÄJÄ : "A glider over the lake" (extrait de Hyperborean sound elixir")

KYTÄJÄ : "Hyperborean sound elixir" (album sampler)

Achetez l'album de Kytäjä.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 18:45

En attendant que les finlandais Sister Flo sortent leur nouvel album prévu pour le début de l'année prochaine, on peut toujours: 1°) ré-écouter les anciens. Le premier, "Boys of cat", est téléchargeable gratuitement et en intégralité sur leur site internet tandis que le second, "Tragician's Hat", d'une splendeur inépuisable, vous remboursera pendant des années des quelques euros que vous aurez dépensé à l'acheter. 2°) s'intéresser aux projets parallèles des musiciens du groupe. Exemple: le chanteur, Samae Koskinen, qui a sorti en février dernier un attachant premier album solo chanté entièrement en finnois. Pour les textes, le chanteur-compositeur a une une idée toute simple (mais encore fallait-il y penser): il a envoyé ses démos chantées façon "Pa-la-pa-pa" à cinq poêtes finlandais parmi ses préférés, en leur demandant d'écrire des textes sur ses musiques. Et ça a marché ! Dommage que seuls les finlandais soient en mesure de profiter du résultat, paraît-il excellent. Là encore, la version démo de l'album - meilleure que la version officielle ? - est proposée en téléchargement libre sur le site de l'artiste et aujourd'hui sur ce blog. C'est un régal.

Demain, un autre projet parallèle des musiciens de Sister Flo, Kytäjä.

 (photo: Jukka Salminen)

SAMAE KOSKINEN : "Vol. 1 (Pa-la-pa-pa version)":

1. Pakoon  2. Sunnuntai  3. Ulappa  4. Hän asuu näillä kulmilla  5. Tuhkaa  6. Universumi  7. Leikkipuistossa  8. Talven jälkeen  9. Lintuveljekset  10. Hei poika  11. Kummitus  12. Aurinko.

SAMAE KOSKINEN : "Ulappa" (album version)

SAMAE KOSKINEN : "Lintuveljekset" (album version)

SAMAE KOSKINEN : "Hän asuu näillä kulmilla" (album version)

SAMAE KOSKINEN : "Hei poika" (album version)

Visitez la page Myspace de Samae Koskinen.

Achetez l'album de Samae Koskinen.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 23:49

On se demande si le titre du dernier album de Cessna, "Terminus", n'était pas un peu prémonitoire, car depuis sa sortie en 2004, ces finlandais - dont certains font également partie du groupe Artisokka présenté ici récemment - n'ont plus donné signe de vie. Invités dans une interview à choisir trois disques pour expliquer leur musique à quelqu'un ne l'ayant jamais écoutée, Cessna avait proposé "Shake" du Kasenetz-Katz Super Circus pour l'esprit bubblegum, l'orgue vintage et les claquements de mains, "Each and everyone" sur le premier album d'Everything But The Girl pour les accords en 7e majeure (?!), et n'importe quel extrait de "Tago Mago" de Can pour évoquer le son du groupe en répète quand les magnétos sont coupés. Plus prosaïquement, leur label américain Radio Khartoum évoque aussi Os Mutantes, Serge Gainsbourg, The Monochrome Set, Section 25 et le Velvet. Ce qui n'est pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non plus. Cessna y ajoute une évidente nostalgie pour la fraîcheur et la naîveté des premières heures de la pop, ce qui fait qu'on les retrouve souvent classés au rayon "Twee-pop". Si toutes ces références et étiquettes vous ennuient, prêtez quand même une oreille à cette jolie ballade en français que je vous propose aujourd'hui. Et admirez l'exploit du parolier: il connait à peu près trois mots et demie dans notre langue, et il fait déjà mieux que Barbelivien.

CESSNA : "Encore, toujours" (extrait de "Terminus", 2004)

CESSNA : "Summerboy, winter girl" (extrait de "The loves, longings and regrets of Cessna, 2000)

CESSNA : "Book" (extrait de "Terminus", 2004)

CESSNA : "Go easy Gavin" (extrait de "The loves...")

Achetez les disques de Cessna.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 09:32
La vie est dure parfois, et dans ces moments là on a besoin de réconfort, de douceur, de caresses... Alors on va chercher l'album d' Artisokka ("Artichaut" en finnois), un groupe finlandais qui sonne comme s'il venait de Copacabana ou d'Acuapulco, et dont les pop-songs finement arrangées ont le parfum nostalgique d'un âge d'or presqu'oublié. Leur premier album "A hiding place in the Arbor" est sorti il y a plus de quatre ans (Shelflife). Un successeur ("Northern lights") était bien annoncé cette année, mais alors que nous sommes déjà presqu'en novembre, on ne voit toujours rien venir....C'est le moment ou jamais de croire au Père-Noël...

(photo: Hanna Alajärvi)

ARTISOKKA : "Alfama" (extrait de "A hidden place in the Arbor")

ARTISOKKA : "They go away" (idem)

Achetez l'album d'Artisokka.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 21:21

On est jamais à l'abri d'une bonne surprise. Par exemple avec les finlandais Lemonator, un groupe qu'on avait beaucoup écouté dans Rockomondo pendant la seconde moitié de la décennie 90, et puis qu'on avait un peu oublié après leur troisième album "The waltz" (Odor, 2000). L'habitude, le temps qui passe, la lassitude, vous connaissez le truc.... Et voilà qu'en consultant leur site internet, on s'aperçoit: 1°) qu'ils n'ont jamais cessé d'enregistrer, 2°) qu'un nouvel album intitulé "At the presence of great beauty" est sorti en avril 2006, 3°) qu'il témoigne d'une inspiration et d'une ambition artistique dont on ne soupçonnait pas que le groupe fut encore capable. De quoi vouloir très vite renouer avec cette vieille histoire.

LEMONATOR : "Will I ever find out" (extrait de "At the presence...", 2006)

LEMONATOR : "Would you die for me ?" (idem)

LEMONATOR : "Glass boy" (extrait de "GrandPop", 2003)

LEMONATOR : "Is it you ?" (idem)

LEMONATOR : "Broken record" (idem)

D'autres titres sont disponibles sur le site de Lemonator.

Achetez les albums de Lemonator.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 10:14

Signées récemment par 22-Pistepirkko sur leur label Bone Voyage, les trois filles de Micragirls (Mari, Kristiina et Katariina) avouent bien volontiers n'avoir jamais touché un instrument avant de former leur groupe. Ce qui n'a de toute façon aucune importance car plutôt que de se chatouiller le nombril en donnant dans le virtuose, les Micragirls préfèrent s'amuser avec un garage-rock bien primitif inspiré en droite ligne des compiles "Back from the grave". On voit bien ce qui a séduit les Pistepirkko dont les premiers albums dégagaient les mêmes effluves d'huile de vidange. Le fait que deux de ces jeunes filles soient déjà mamans me laisse songeur si je repense à ma propre enfance... Ca fait quel effet d'avoir une maman Micragirl ?

 (The Micragirls dans leur élément naturel)

Deux titres en authentique micra-fi (24 Kbits/sec., pas un de plus !):

THE MICRAGIRLS : "Teenage tiger" (extrait de "Primitive homeorgan blast, 7", 2004)

THE MICRAGIRLS : "My my micraboy" (idem)

On peut écouter "Queen of the cavemen", un extrait du prochain album sur la page MySpace du groupe.

Et lire une interview ici.

Il reste quelques exemplaires du dernier single des Micragirls ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 08:41

The Others, c'est un peu la cour de récréation de 22 Pistepirkko, groupe qui a son importance ici puisque c'est après l'écoute enthousiaste de leur album "Bare bone nest" (Spirit, 1989) que fut décidé la création de Rockomondo (l'émission). Avec The Others, les trois finlandais rendent un hommage vibrant aux musiques qui les ont inspirés (rock n' roll, garage, blues, country) au moyen de quelques reprises soigneusement choisies. Il y a déjà longtemps que la formule avait été testée sur scène, mais c'est seulement cette année que The Others ont sauté le pas de l'enregistrement, tout d'abord sur un EP de reprises de Link Wray ("Ou Wee !", BB Island, 2006), puis avec ce "Monochrome Set" très réussi qui les voit s'attaquer aux chansons de Buddy Holly, des Troggs, des Kinks, des Everly Brothers ou de Jody Reynolds. La confirmation d'un retour aux sources amorcé l'année dernière avec l'excellent "Drops & kicks" (Vicious Circle).

THE OTHERS aka 22 PP : "Girl in black" (The Troggs)

THE OTHERS aka 22 PP : "This strange effect" (The Kinks)

THE OTHERS aka 22 PP : "Love hurts" (The Everly Brothers)

Achetez les disques de The Others aka 22 PP. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
23 août 2006 3 23 /08 /août /2006 18:39

Encore un de ces cocktails forts dont les finlandais ont le secret: sur une base garage, mélangez une dose de Kraftwerk, un chouilla d'électronica d'avant le déluge, un peu de lounge-music, épicez d'un trait de B.O. blaxploitation, ajoutez trois doigts de disco, deux de mambo, un de punk. Secouez bien. Quand ça explose, c'est prêt !

Larry and The Lefthanded ont sorti deux albums, "Diabolika" en 1996 et le très réussi "Quantum rider" deux ans plus tard. Lorsque Larry a quitté le groupe, celui-ci est devenu fort logiquement And The Leftanded, mais il faut croire que le fameux Larry avait quand même son importance, car c'est devenu nettement moins bien. Deux des musiciens d'And The Lefthanded ont également fait une apparition remarquée dans le domaine des musiques électroniques avec les très jouissifs Op:l Bastards, aujourd'hui dissous. Les mêmes s'occupent également du studio d'illustrations Speed Shop Graphics à qui l'on doit de nombreuses pochettes d'albums finlandais.

LARRY AND THE LEFTHANDED : "Dance me me"

LARRY AND THE LEFTHANDED : "No man's land"

LARRY AND THE LEFTHANDED : "Dagger of love"

LARRY AND THE LEFTHANDED : "West side mind"

Faut-il le préciser ? C''est mieux quand c'est joué fort !

(Attention, les fichiers musicaux de ces posts d'été ne resteront en ligne que pendant 72 heures. Available for 72 hours only)

Achetez les disques de Larry and The Lefthanded (vraiment pas cher !).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article