Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 09:45

Qui a dit que ça manquait de punks dans ces pages ? Eh bien on va remédier à ça tout de suite, suffisait de demander.... Il y a eu deux groupes appelés Garbagemen, un canadien et un finlandais, tous deux inspirés par la chanson éponyme des Cramps, Des premiers, on ne sait pas grand chose, sinon qu'ils officièrent à Toronto au milieu des années '80. Les seconds sont nettement plus intéressants. Au cours sa courte existence (en gros de 1987 à 1994) ce quatuor de Tampere n'a laissé qu'une poignée de singles, un mini-lp, un album, plus une cassette de raretés en guise de cadeau d'adieu. Mais c'étaient des bons, avec un son sec et nerveux et des mélodies qui faisaient mouche à tous les coups, un peu comme des Buzzcocks à la sauce finlandaise (comprenez: sensiblement plus dérangés que les originaux). Leur seul et unique album "Nobody move, nobody get hurt" (1992) tient encore étonnamment bien la route aujourd'hui comme le prouvent les quelques morceaux qui suivent.

GARBAGEMEN : "Country män"

GARBAGEMEN : "K.A. man"

GARBAGEMEN : "Jane B."(oui, celle de Serge Gainsbourg...)

GARBAGEMEN : " ? " (" ? ", c'est le titre)

(Attention: ces morceaux ne resteront en ligne que 72 heures. Available for 72 hours only)

Les disques des Garbagemen sont aujourd'hui épuisés. Jetez néanmoins un oeil sur la page mailorder de leur label Hiljaiset Levyt où l'on trouve d'autres choses rigolotes, comme le ragtime-punk des Nightingales, par exemple.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 18:04

Ismo Alanko est un génie. Voilà presque trois décennies qu'il figure parmi les artiste finlandais les plus créatifs de sa génération, que ce soit avec les très punk Hassisen Kone, les très dérangés Sielun Veljet, ou encore le très éclectique Ismo Alanko Säätiö. Personnellement, je ne remettrai sans doute jamais de l'album qui me l'a fait découvrir, "Softwood Music, Under slow pillars" (par Sielun Veljet, Poko, 1989), un disque comme je n'en avais jamais entendu auparavant et comme je n'en entendrai certainement plus beaucoup aujourd'hui, foisonnant de mélodies tordues, de sons bizarres et d'humour décalé, un peu comme du Kevin Ayers à la sauce finlandaise (c'est à dire encore plus barré que l'original). Totalement acoustique, pétri d'influences les plus diverses (Ismo Alanko revenait d'Inde, son guitariste était en plein trip flamenco) et premier album de Sielun Veljet composé directement en anglais, "Softwood music" était supposé lancer le quatuor sur la scène internationale. Ce fut un échec total. Les anciens fans n'y retrouvaient pas le groupe punk qu'ils avaient adulé jusqu'ici, et la maison de disques, qui n'aimait pas l'album, ne fit aucun effort de promotion. Sielun Veljet eux-même, totalement imprévisibles sur scène, ne faisaient rien pour arranger les choses, comme cette fois restée célèbre ou en lieu et place d'un concert ils interprétèrent une version théatrale du "Petit Chaperon Rouge" ! Qu'importe ! Le temps rendra bien un jour justice à cet incroyable ovni musical qui plus de quinze ans après sa sortie reste toujours aussi actuel.

Dans l'ordre, les trois premiers morceaux de "Softwood music, under slow pillars"

SIELUN VELJET : "Mushroom moon"

SIELUN VELJET : "I wanna be a frog"

SIELUN VELJET : "Life is a cobra"

(Les fichiers musicaux proposés dans ces posts d'été ne resteront en ligne que pendant 72 heures. Available for 72 hours only)

A ne pas manquer: une passionnante interview (en anglais) d'Ismo Alanko sur Beat A Go-Go.

Achetez les albums de Sielun Veljet.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 00:02

"La bande-son idéale de votre été 2005 !" s'enflamme le communiqué de presse accompagnant l'album (GrandPop). Heu, ça marche aussi pour 2006 ? Parce que là, on a comme qui dirait un peu de retard. Dommage d'ailleurs, car voilà un groupe qui n'aurait pas déparé dans notre Rockomondo "Spécial Finlande". The Tunes s'est formé un peu par hasard, suite à l'initiative du bassiste américain Rikki London (!) de rendre hommage à son idole George Harrison par un concert auquel il avait convié la crème des musiciens pop finlandais. L'expérience a tellement plu à certains qu'ils ont décidé de la poursuivre en formant The Tunes. Un nom simple, mais qui décrit parfaitement ce dont il est question ici: des mélodies, des mélodies, et encore des mélodies. Pas pour rien que la page "Liens" de leur site internet renvoie vers les Beatles (of course), les Kinks, les Byrds, les Who, les Zombies, et - seules concessions à des groupes hors 60's - Weezer et Jellyfish. "Bright yellow sun" s'appelle l'album. Ca aussi, c'est bien trouvé. A part ça, il arrive quand, l'été ?

THE TUNES : "The Tunes theme"

THE TUNES : "Valerie"

Achetez l'album de The Tunes.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 00:15

Si le finlandais Tolbiac s'appelle ainsi, c'est à cause de la B.D. de Tardi, "Brouillard au pont de Tolbiac" (d'après le roman de Léo Malet), dont la lecture alors qu'il était agé d'une dizaine d'années lui laissa une impression durable. Lorsque quelques temps plus tard il eût besoin de se trouver un nom d'artiste, c'est celui-ci qui lui vint tout naturellement à l'esprit. Coup de bol: ce n'est pas "M'as-tu vu en cadavre ?" qu'il a lu en premier, sinon on se demande bien comment il serait appelé ! Mais la B.D. n'etait pas le seul centre d'intérêt de notre Tolbiac pré-ado. Il se passionnait aussi pour le foot, Dire Straits (!), Agatha Christie, les BMX, et J.R.R. Tolkien. Ceci avant que les bouquins de ce dernier ne finissent par lui tomber des mains et que petit Tolbiac devenu (presque) grand n'échange tout cela contre la musique. Son premier album "Sketches" se compose de morceaux qu'il a enregistré chez lui entre 2001 et 2004. Tolbiac irait bien les jouer sur scène, mais il faudrait qu'il trouve des musiciens pour l'accompagner, ensuite il faudrait répéter, et c'est fatigant. C'est comme de trouver une maison de disques: quel ennui ! Autant offrir sa musique à qui veut bien l'écouter. Il y a déjà bien assez de trucs à faire comme ça, le blog, tout ça.... Parce que - il le dit lui-même - Tolbiac est aussi un peu paresseux.

TOLBIAC : "Sketches":

01 - The dreams of the old house

02 - Lovely days

03 - For my dead friends

04 - Sent. mood

05 - Carwash

06 - Dennis

07 - VU

08 - Junebug

09 - Town by the sea

10 - Lost

11 - Purkkaa

12 - ?Syntax error

Cet album est dédié à Christian Edlinger et Mikko.

Tolbiac a lui-aussi sa page MySpace.

Il n'y a rien à acheter chez Tolbiac, mais si, comme moi, vous aimez sa musique, il n'est pas interdit de lui laisser un petit mot gentil.

Parmi les liens proposés sur la page de Tolbiac, celui-ci qui vous amène vers un blog consacré à Richard Brautigan. Ce Tolbiac est décidément un ami.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 00:10

Ah, j'adore ça ! J'ouvre ma boite e-mail ce matin, et qu'est-ce que j'y trouve ? Ni plus ni moins que le sujet de ma page du jour, livrée prête à l'emploi avec tous les détails biographiques, une chouette photo, des mp3's en pagaille: plus qu'à recopier ou presque ! Soit donc Montevideo, un quintet d'Helsinki formé autour de Sam Shingler et Tommi Lehtonen. Pas tout à fait des inconnus puisque ces deux garçons s'étaient illustrés autrefois au sein des Pansies, réponse de la Finlande aux Cardigans qui laissèrent quatre albums tout à fait recommandables entre 1994 et 1998. Avec Montevideo, on change pourtant de catégorie: leur pop anglophile décolle, prend de l'ampleur et s'affiche désormais en écran géant, Cinémascope et Technicolor. Le pari était audacieux mais derrière l'évidence des mélodies, la richesse des arrangements, et - seul bémol - un chant "héroique" un peu passé de mode (à moins qu'il n'anticipe sur un prochain revival), Il apparait que Montevideo sait parfaitement où aller et possède pleinement les moyens de ses ambitions. Du coup on n'hésitera pas à s'intéresser de près à leur discographie qui se limite pour l'instant à un EP, "Against the grain" et un album, "Come clean" (Stupido, 2006). Et l'on n'oubliera pas non plus leurs petits copains de Sister Flo, déjà évoqués ici, ni le reste d'une scène pop finnoise décidément en plein épanouissement en ce moment (on y reviendra).

 
 (photo: Janne Savon)

MONTEVIDEO : "The Cynic" (extrait de "Come clean")

MONTEVIDEO : "Fever" (extrait de "Come clean")

MONTEVIDEO : "Panamerican"

D'autres morceaux de Montevideo sont disponibles en téléchargement gratuit sur leur site internet.

Montevideo @ MySpace

Montevideo en interview (en anglais)

Achetez l'album de Montevideo.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 17:30

La première page publiée ici sur les finlandais de Selfish Shellfish, alors que je n'avais pas pu trouver la moindre information à leur sujet, ni la moindre note de musique, est paradoxalement celle qui m'a attiré le plus de commentaires. Un peu plus tard, j'en avais ajouté une seconde avec quelques notes biographiques (et quelques erreurs: j'avais supposé le groupe séparé alors qu'en fait il est toujours bien vivant), mais toujours pas de musique. Finalement, ce manque d'information (délibéré ?) se révèle payant. A l'heure où l'on peut tout obtenir ou presque d'un simple clic de souris, le fait de ne rien pouvoir apprendre sur eux n'a fait qu'aiguiser notre curiosité. Elle se trouve en partie satisfaite aujourd'hui avec (enfin!) l'apparition d'un site internet consacré au groupe. Bon, d'accord, c'est écrit en finlandais, et avec son adresse cryptée, vous n'avez aucune chance de le faire sortir d'un moteur de recherche. Mais on y trouve quelques nouvelles photos réjouissantes, qui confirment que l'état mental de ces cinq huluberlu(e)s ne s'est toujours pas arrangé:

 (photo: Maarit Hohteri)

Et puis surtout on y trouve de la musique ! Oh, pas grand chose, un seul morceau extrait du dernier single du groupe, paru à la fin de l'année dernière et déjà épuisé:

SELFISH SHELLFISH : "Kiipeankatolle"

Enfin, on y trouve une bonne nouvelle: celle qu'un nouvel album en est au stade des finitions et qu'on devrait en profiter si tout va bien avant l'été.

Achetez les disques de Selfish Shellfish (apparemment, il reste à cette adresse quelques exemplaires du dernier single).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 20:45

Après Tapes et Tigerbombs hier, voici aujourd'hui Laurila, le troisième projet auquel participe Jukka Salminen. Cette fois-ci, son rôle se limite à jouer de le guitare, des claviers et à faire quelques choeurs. La véritable tête pensante de Laurila, c'est Janne Laurila, le chanteur, également auteur et compositeur de tous les morceaux. Il est encore un peu tôt pour savoir quoi en penser, alors que vient juste de sortir leur premier EP (Kinkt Records). Mais ces deux morceaux de pop dynamique et sans prétention devraient faire parfaitement l'affaire pour un dimanche matin printanier.

 LAURILA : "The greatest fight"

LAURILA : "Hayley"

Laurila a aussi une page MySpace.

Le premier EP de Laurila vient tout juste de sortir de l'usine et n'est pas encore dans le commerce. Pour savoir où le trouver, le mieux est sans doute de contacter leur label: info@kinkt.com .

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 22:26

Depuis 2002 et un long séjour à Londres où il étudiait la photographie, loin de ses amis et de ses repères, on connait le finlandais Jukka Salminen sous le nom de Tapes. S'il dévoile un coté optimiste et extraverti lorsqu'il joue de la pop synthétique et ultra-vitaminée avec Tigerbombs, le groupe de son frère Tommi, ou encore avec les nouveaux venus Laurila (on en reparle demain), Tapes, au contraire,  révèle ses félures et sa douce mélancolie. Ici,  Jukka Salminen s'avance à découvert, avec une touchante économie de moyens: sa simple voix, une guitare acoustique aux cordes de nylon, parfois quelques volutes de flûte ou quelques notes de mélodica. Il n'en faut pas plus pour faire naître de belles émotions..

L'album de Tapes est sorti en janvier dernier chez Aisti Records.

TAPES : "Small room"

TAPES : "Outside from the box"

TAPES : "Eighty-three" ( I Was A Teenage Satan Worshipper remix)

TAPES : "Barcelona"

TAPES : "Dance alone"

Et une petite vidéo des Tigerbombs, pour le contraste:

TIGERBOMBS : "1000 sparks" (vidéo-clip)

Visitez aussi la page Myspace de Tapes.

Achetez l'album de Tapes.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 23:45

Echo Is Your Love est un groupe fascinant. Il est rare qu'on ait éprouvé récemment en écoutant de la musique un tel sentiment d'imprévisibilité, la sensation que brutalement tout peut arriver. Et puis il y a leur chanteuse. Avec son étonnant mélange de fragilité et de détermination, on croirait voir la Falconetti de chez Dreyer en version allégée (et avec le son en plus, merci). Le net, cette fois-ci aura bien mérité son nom, et c'est moi qui suis pris au filet. Parce qu'il n'est pas question de me contenter des quelques titres et vidéo-clips disponibles sur la toile. Je veux la totale ! Et la totale chez Echo Is Your Love, c'est quand même quatre albums si l'on inclus le tout nouveau "Humansize", à paraître le 3 mai prochain chez If Society. Qui a dit que les mp3's gratuits freinaient les ventes de disques ?

Echo Is Your Love était au programme de Rockomondo "Spécial Finlande" ce soir.

ECHO IS YOUR LOVE : "Step in step aside" (extrait de "Humansize")

ECHO IS YOUR LOVE : "Peace song" (idem)

ECHO IS YOUR LOVE : "Children in lines" (extrait de "Paper cut eye", 2004)

ECHO IS YOUR LOVE : "Useless spells u-s-e-l-e-s-s" (extrait de "8 hours", 2002)

ECHO IS YOUR LOVE : "A song for sea scouts" (idem)

ECHO IS YOUR LOVE : "Nym" (extrait de "Sheets of blank fucking paper", 2000)

ECHO IS YOUR LOVE : "Children in lines" (vidéo, réalisateur: Ilai Rämä)

ECHO IS YOUR LOVE : "Black and red lies on yellow" (vidéo, réalisateur: Ilai Rämä)

ECHO IS YOUR LOVE : "Song for sea scouts" (vidéo, réalisateur: Ilai Rämä)

ECHO IS YOUR LOVE : "Tired of my eyes" (vidéo, réalisateur: Ilai Rämä) 

Echo Is Your Love @ MySpace.

Achetez les disques de Echo Is Your Love.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 21:32

Après les musiques très calmes des jours précédents (et avant celles des jours à venir), un petit intermède 100% rock n'roll signé Slideshaker. Ces trois finlandais, compagnons de label de Sweatmaster, électrocutent joyeusement blues, country, garage-rock, rhythm n'blues, rock n'roll avec une énergie venue en droite ligne des années punk. Efficace. Dommage seulement qu'ils remplacent systématiquement le solos de guitare par des zigouioui synthétiques. C'est d'ailleurs plutôt rigolo mais bon, on a beau dire: un bon solo de guitare bien senti et bien concis, y'a rien de mieux ! Réhabilitons les solos de guitare ! D'ailleurs que seraient devenus les Stooges sans les délires wah-wah de Ron Asheton, le MC5 sans les dialogues acérés entre Wayne Kramer et Fred "Sonic" Smith, Dr. Feelgood sans les mitraillages convulsifs de Wilco Johnson ? Uh ? Pas grand chose, j'en ai bien peur... Méditez ça les garçons...

 (photo: Tiina Laitina)

SLIDESHAKER : "Train slowing down"

SLIDESHAKER : "Texas calling"

Achetez les disques de Slideshaker.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article