Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 22:40

La météo ne va pas être terrible ce week-end ? Pas grave, voici une petite ritournelle qui va vous allèger la vie. Goodnight Monsters est un duo de Turku, Finlande, et aussi le premier groupe à être signé sur Bone Voyage, le label de 22 Pistepirkko. Ils avaient commençé par se manifester sur le forum du groupe, puis leur ont envoyé quelques petites chansons enregistrées dans leur living-room. Aujourd'hui ces chansons sont devenues un album intitulé "The brain that wouldn't die", et Goodnight Monsters a assuré la première partie de 22 Pistepirkko lors de leur dernière tournée en Allemagne.

 (photo: Nelli Palomäki)

Difficile en tout cas de résister à ce "20 fingers, 20 toes" complêtement addictif et que j'écoute en boucle en ce moment

GOODNIGHT MONSTERS : "20 fingers, 20 toes"

Achetez l'album de Goodnight Monsters, pour leur permettre de s'offrir une alimentation digne de ce nom.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 23:46

Voici un groupe que j'ai découvert aujourd'hui au hasard de mes pérégrinations sur le net. Underwater Sleeping Society est un quintet finlandais formé au début des années 2000 et auteur de trois albums autoproduits tous épuisés. Le charme de leur musique fragile et imprévisible m'a rappelé le son très particulier de tous ces vieux groupes néo-zélandais qu'on trouvait autrefois sur le label Flying Nun. Underwater Sleeping Society vient d'entrer en studio pour enregistrer un quatrième album, et celui-là, je ne le laisserai pas passer.

Extraits de "Pinetrees" (2001):

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Roof over my head"

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Dream song"

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Throwing bad money (after good) "

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Gone"

L'intégralité de "4 sparrows" (2003) sous forme de dossier zippé avec galerie de photos et commentaires sur les morceaux:

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "4 sparrows"

Extraits de "Future on a plate" (2004):

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Madrid"

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Sleep sleep"

UNDERWATER SLEEPING SOCIETY : "Chasing shadows"

Deux morceaux supplémentaires de "Future on a plate" sont à télécharger gratuitement sur la page MySpace du groupe.

"Future on a plate" est toujours disponible ici.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 23:23

Jolly Jumpers, ce sont un peu des 22-Pistepirkko qui n'auraient (presque) jamais quitté leurs terres glacées du nord. Les deux groupes ont plus d'un point commun: la nationalité (finlandaise), la longévité (25 ans), le line-up d'origine (trio guitare, claviers, batterie) et les racines (garage-rock, blues, country). La différence, c'est que 22-Pistepirkko ont sans cesse cherché de nouvelles voies, parfois avec bonheur ("Big Lupu"), parfois au point de s'y perdre (leur cul-de-sac électronique), tandis que Jolly Jumpers sont toujours restés fidèles à leur postulat d'origine. Rien de poussièreux pourtant dans l'approche qu'en donnent ces (trop) discrets finnois. Jolly Jumpers ont su apporter à leur musique tannée par les ans un cachet bien personnel, un mystère dont on ne saurait précisément définir l'origine. Souvent, on à l'impression que ces chansons sont hantées, qu'elles soufflent comme un vent glacé dans les rues d'une ville-fantôme. Cela donne "Ruis", sans doute la plus belle réussite du groupe en 1998. Parfois aussi, elles se font plus légères, mélangeant couleurs et climats comme sur l'éclectique "Rurality" (1993). Mais toujours elles sortent gagnantes. Avec seulement huit albums en un quart de siècle, Jolly Jumpers ont pu se permettre le luxe de ne garder que le meilleur. D'ailleurs, plus ils avancent en âge, plus leur production s'accélère. Leur prochain album "Mobile Babylon" devrait voir le jour cette année, soit deux ans seulement après son prédécesseur "Hometown Hi-Fi". Un record, en ce qui les concerne !

JOLLY JUMPERS : "Bottle and chain" (extrait de "Ruis", 1998)

JOLLY JUMPERS : "Suki suki" ( single, 2004)

JOLLY JUMPERS : "Be-bop city" (single, 2004)

JOLLY JUMPERS : "Catskills crash" ( extrait de "Hometown Hi-Fi", 2004)

JOLLY JUMPERS : "Blood runner" (extrait de "Ruis")

JOLLY JUMPERS : "Elite" (idem)

Achetez "Hometown Hi-Fi". Achetez "Ruis" (pas facile à trouver).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 21:25

Les finlandais de Sister Flo sont un peu bêta. Malgré la débauche de mp3's qu'il ont gracieusement mis à la disposition des visiteurs de leur site internet, ils ont trouvé le moyen d'omettre LE titre qu'il ne fallait surtout pas oublier, celui qui aurait du faire se précipiter vers le plus proche disquaire en ligne tout auditeur doté d'un minimum de bon sens. Ce morceau ouvre leur dernier album "Tragician's hat" ( Delphic Recordings, 2004) et s'appelle "Four Souls": un petit miracle de douceur caressante, de choeurs suaves et de cuivres moelleux. S'il devait flatter les papilles plutôt que les oreilles, ce serait à coup sûr un fondant au chocolat: une légère couche craquante sur le dessus, une pâte tendre en dessous, et pour finir un coeur onctueux de cacao encore liquide. Miam.

Bien qu'un demi-cran en dessous, le reste de l'album n'en est pas moins hautement recommandable, Sister Flo y actualisant avec dexterité un vocable emprunté aux meilleurs groupes folk-rock californiens des sixties, via une grammaire on ne peut plus contemporaine. Après un premier album autoproduit "Boys of Cat" en 2001 qui les voyait croiser furtivement les fantômes de Love, des Byrds ou de Nick Drake, après un EP réalisé dans les mêmes conditions exactement un an plus tard, le groupe signe chez Delphic Recordings où paraissent les deux disques suivants, l'EP "Proper Kites" précédant de peu la sortie du second album " Tragician's hat" en 2004. Sister Flo se prépare actuellement à enregistrer son troisième opus, lequel devrait sortir normalement à l'automne prochain. Ce qui vous laisse largement le temps de faire plus ample connaissance avec la musique de ces cinq finlandais. Je serais très étonné si vous deviez le regretter.

SISTER FLO : " Runboyrun" ( extrait de "Boys of cat", 2001)

SISTER FLO : " You, my violin" ( idem)

SISTER FLO : " Locks" ( idem)

L'intégralité de l'album " Boys of cat" est disponible en téléchargement gratuit sur le site de Sister Flo.

SISTER FLO : " Days of cat" ( extrait de l'EP "Landcrabs", 2002)

L'intégralité de l'EP "Landcrabs est en téléchargement gratuit sur le site de Sister Flo.

SISTER FLO : " White noise" ( extrait de "Tragician's hat", 2004)

SISTER FLO : " They'd better build a dam to Field Island" ( idem)

D'autres raretés, titres en public, etc, sur la page mp3 de Sister Flo.

Achetez les disques de Sister Flo.

Visitez aussi la page MySpace de Sister Flo.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 19:50

A l'honneur dans le dernier Rockomondo, le label finlandais Stupido Records nous aura occupé durant une bonne partie de la deuxième heure de l'émission.

Fondé en 1989 ( chaque disque du label offre d'ailleurs un slogan différent se terminant invariablement par ... since 1989) et très punk durant ses premières années, Stupido a su non seulement survivre, mais aussi croître et évoluer d'une manière que beaucoup d'autre labels indépendants pourraient leur envier. Aujourd'hui, ces vétérans toujours fringants nous proposent un catalogue aussi riche que varié, où se croisent rock n'roll avec Boomhauer, musiques électroniques avec Aavikko et Desert Planet, pop avec Treeball et Blimo, hip-hop avec Giant Robot, indie-rock avec The Rollstons, punk ( punk un jour, punk toujours...) avec Kumikameli,  vieilles gloires locales sauvées de l'oubli avec Pelle Miljoona et Kantri-Antero, et rock instrumental façon 70's avec The Hypnomen.

Stupido est aussi un magasin de disques ( également par correspondance) situé à Helsinki et consacré cette année meilleur disquaire de Finlande par les professionnels de Music & Media : l'endroit idéal pour se ravitailler en musique rock finlandaise.

 
       ( photo: Nauska)

On a déjà évoqué dans ce pages de nombreux groupes Stupido, mais on n'avait pas encore parlé de Boomhauer. Pourtant ces trois loustics sont du genre à savoir ce qu'il veulent et à aller droit au but. Pour preuve, un premier album de 16 morceaux " Wild Human condition" torché en moins de 30 minutes et qui ferait passer The Hives pour le Grateful Dead. Le trio a enfonçé le clou cette année avec un second opus à peine moins expéditif ( " Me think OK !") qui les voit aussi faire un petit pélerinage roots du coté du blues, du folk et de la country. Tout ce qu'on aime, quoi... alors pour le coup, me think OK aussi ! 

BOOMHAUER : " Gotta hear the music" ( extrait de " wild Human Condition")

BOOMHAUER : " Peace of mind" ( extrait de " Me think OK !")

BOOMHAUER : " Lake Norman" ( extrait de " Me think OK !")

BOOMHAUER : " Cooking" ( extrait de " Saturday night live EP")

Achetez les disques de Boomhauer.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 19:00

Enfin, j'en ai appris un peu plus sur Selfifh Shellfish, ce groupe finlandais dont j'avais trouvé quelques photos ahurissantes sur le net, mais sur lequel je ne savais strictement rien. Il semble en fait que Selfish Shellfish ait été un trio composé de Banana Split ( chant et mélodica), de Tiger Junior ( claviers) et de The Mysterious Eggman ( percussions) et qu'ils aient sévi de 1996 jusqu'en 2003 (?). Ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'ils nous ont laissé deux albums, sortis tous deux en 2001.  Le premier est un CD-R intitulé " Kullervon Kosto", le second un CD paru chez Riemu Records qui porte le titre de " Puutarhurin pikka apulainen". La bonne nouvelle étant que ces deux albums sont toujours disponibles via les allemands de www.stora.de.

 
 ( photo: Antti Ahonen )

Je sais donc maintenant à quoi ressemble la musique de Selfish Shellfish : à celle du " Manège Enchanté" !! Des petites mélodies égrènées au bontempi et au casiotone, soutenues par de primitives boites à rythme et sur lesquelles Margotte/ Banana Split apporte sa voix acide et ses étranges histoires ( en finnois) sur Nostradamus, les plantes vertes, la mer ou les desserts sucrés. Ca devrait plaire à nos nouveaux amis de Polichinelle. Et plus généralement à tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant. D'ailleurs, la pochette le dit bien: " Go back to childhood". Eh bien allons-y, Tournicoti !

Achetez les disques de Selfish Shellfish.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 21:59

Un groupe finlandais, portant un nom français, et enregistrant sur un label espagnol : c'est Le Futur Pompiste ( y'a pas de sot métier !). Lorsqu'on sait que ces cinq garçons et filles aiment Margo Guryan, The Free Design, Les Carpenters, Dusty Springfield, Nancy Sinatra, Stereolab et Broadcast et qu'ils ont signé chez Siesta, on a une petite idée de la musique qu'ils peuvent jouer. Et effectivement, on est pas trompé sur la marchandise si l'on achète leur premier album " Your stories and your thought".

 
 ( Le Futur Pompiste compte beaucoup sur cet article pour agrandir son auditoire)

Téléchargez l'intégralité du second EP du Futur Pompiste " The sound that surrounds us" (2002)

LE FUTUR POMPISTE : " The air that surrounds us"

LE FUTUR POMPISTE : " It's not you"

LE FUTUR POMPISTE : " Certain signs"

LE FUTUR POMPISTE : " When waves settle down"

LE FUTUR POMPISTE : " So many things"

Ecoutez aussi, tirés de l'album " Your stories and your thought", les morceaux suivants:

LE FUTUR POMPISTE : " Sunflower"

LE FUTUR POMPISTE : " A way to exist"

LE FUTUR POMPISTE : " Certain signs"

Achetez l'album du Futur Pompiste.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00

Suite et fin de notre série Finlandaise, et retour au rayon " excentriques" avec les fous furieux d'Eläkeläiset. Impossible d'évoquer cette délirante assemblée de barbichus en noeuds paps et chapeaux mous sans expliquer d'abord ce qu'est la humppa: une sorte de polka antidéluvienne à mi-chemin entre le musette et la fanfare bavaroise, très en vogue dans les hospices et clubs du 3e age du côté de Helsinki. Eläkeläiset s'est donné une mission: humppaiser le patrimoine rock n'rollien en exécutant - le mot n'est pas trop fort - les chef-d'oeuvres du genre après leur avoir écrit de nouveaux textes sur les petits problêmes intimes de nos papys et mamys. Rien n'échappe à la moulinette de ces terroristes soniques: Led Zep, Kiss, les Pistols, Police, Clapton, Zappa, Garbage, tout y passe, même leurs compatriotes 22 Pistepirkko dont ils ratatinent sans vergogne le charmant "Birdy".

 

Le plus étonnant est que ce projet-gag destiné à durer le temps d'un disque a connu un succés inespéré non seulement en Finlande, mais aussi en Allemagne. Après plus de dix ans d'existence, Eläkeläiset se prépare à sortir son... huitième album.

Amusez-vous en société, faites un blind-test avec les albums d'Eläkeläiset et soyez le plus rapide à retrouver le titre d'origine des chansons. Voici quelques petits exemples pour vous entrainer, du plus ancien au plus récent, et du plus facile au plus difficile. Allez, un indice, la première chanson est signée Neil Young :

ELÄKELÄISET : " Kahvipakettihumppa"

ELÄKELÄISET : " Humppaa tai kuole ! "

ELÄKELÄISET : " Humppapommi"

ELÄKELÄISET : " Taallahan on tanssit"

ELÄKELÄISET : " Humppaa saatanat ! "

ELÄKELÄISET : " Päivatanssit"

ELÄKELÄISET : " Humppaelämää"

Achetez les disques d'Eläkeläiset.

Un jour, il faudra que je vous parle aussi d'Huutajat, la chorale hardcore, mais c'est une autre histoire....

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
4 novembre 2005 5 04 /11 /novembre /2005 00:00

Nick Triani est un citoyen Britannique vivant en Finlande, ce qui semble tout à fait lui convenir à en juger par la mine réjouie qu'il arbore invariablement aussi bien dans la vie que sur les photos. C'est aussi le leader de Treeball, groupe où l'on retrouve également la chanteuse Astrid Swan déjà croisée plusieurs fois sur ces pages. Aprés les quelques Finlandais sérieusement frappés que je vous avais présenté précédemment, Treeball semble d'une désespérante normalité - je n'ai pas dit banalité - avec leur pop en demi-teinte et leurs mélodies douce-amères façon Go-Betweens. Et pourtant, on se surprend à ré-écouter souvent ces petites chansons qu'on a l'impression de connaître depuis toujours, chaudes et rassurantes comme un vieux doudou rapé.

 

Treeball a déjà sorti trois albums et un quatrième est actuellement en préparation. On peut supposer que Nick Triani y assurera sans doute la totalité des compositions maintenant qu'Astrid Swan sort ses propres disques.

Et pour rester dans la famille, il serait dommage de ne pas citer également Mummypowder. Ce groupe qui comprend deux musiciens de Treeball officie dans un trés réjouissant registre power-pop, décliné déjà sur plusieurs albums. On retiendra notamment le dernier, l'excellent " Consternation ! Uproar !" ( 2004, Rubato Music).

TREEBALL : " Definition of Pop" ( extrait de " National Treasure")

TREEBALL : " Titanic" ( extrait de " The strawberry blonde school of class")

Achetez les disques de Treeball.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
29 octobre 2005 6 29 /10 /octobre /2005 00:00

Je vous parlais dans le précédent article de groupes Finlandais au look pas ordinaire, en voici un qui mérite la plus haute marche du podium ! Apparemment Selfish Shellfish ( c'est leur nom) n'existent plus et leur site internet a disparu de la toile. Dommage, car on aurait bien aimé entendre quelle musique pouvaient produire de tels phénomènes.... Il faudra se contenter du plaisir des yeux ( photos: Antti Ahonen)...

 
 
 
 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article