Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

11 décembre 2005 7 11 /12 /décembre /2005 16:29

Charlotte Marionneau est née en France, mais ça fait plus de dix ans qu'elle habite Notting Hill Gate où elle fait de la musique sous le nom " Le Volume Courbe". Après un single sorti en 2001 sur Poptones, le label d'Alan Mc Gee, il lui aura fallu encore quatre ans pour mettre la touche finale à son premier album " I killed my best friend" ( Honest Jon's). Un disque pour lequel cette proche de Piano Magic s'est vu offrir l'aide d'amis tels que - excusez du peu ! - David Roback et Hope Sandoval ( Mazzy Star) et Kevin Shields (...).

 

Impossible de trouver un titre entier sur la toile, mais voici des extraits d'une minute qui durent à peine moins que les morceaux dans leur intégralité:

LE VOLUME COURBE : " Papillon de nuit" ( extrait)

LE VOLUME COURBE : " I killed my best friend" ( extrait)

LE VOLUME COURBE : " Thank you" ( extrait)

LE VOLUME COURBE : " Ain't got no... I got life" ( reprise de Nina Simone, extrait)

LE VOLUME COURBE : " Sitting in your head" ( extrait)

LE VOLUME COURBE : " Through this time" ( extrait)

Plein d'endroits pour acheter le disque: celui-ci, celui-ci, celui-là, et si vous préférez que ça parle français, vous avez toujours ceci.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 23:24

Au milieu du ronron promotionnel, des interviews formatées, et des confrontations houleuses soigneusement mises en scène de " Tout le monde en parle", il arrive parfois ( mais de plus en plus rarement) que surgisse un moment de vérité. Ce fut le cas il a longtemps avec le fièvreux Ari Boulogne, ou quelques mois plus tard avec le frère de ce type arrété aux Etats-Unis pour avoir préparé les attentats du onze novembre 2001.  Dans un tout autre registre, ce fut aussi dans la dernière émission l'apparition, en toute fin de programme, de Grand Corps Malade.

Soutenant son double-mêtre vacillant par une béquille, Grand Corps Malade fait du slam. Je n'y connais pas grand chose, mais il va sans doute falloir que je me penche sérieusement sur la question car son slam intense et habité de " Saint Denis" nous a offert un moment d'antenne comme on en voit peu. Et pour moi, une justification révée au fait d'être resté éveillé aussi tard à regarder des conneries à la télé.  Parce que pour le coup, cette fois-ci, ça n'en était pas une.

 

Un album de Grand Corps Malade sortira début 2006. En attendant, allez visiter son site internet pour lire et surtout écouter ses textes. Et allez le voir sur scène si l'occasion s'en présente, car le slam, c'est avant tout en "live" que ça se déguste ( le jeudi 15 décembre à la Ligne 13, 12 place de la résistance, 93200 Saint-Denis, les lundis 23 janvier et 13 février au Réservoir, 16 rue de la Forge Royale, 75011 Paris).

GRAND CORPS MALADE : " J'aime pas les gens, ils me le rendent bien" ( vidéo: King Bobo)

GRAND CORPS MALADE :  A écouter

GRAND CORPS MALADE :  A lire

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
27 novembre 2005 7 27 /11 /novembre /2005 22:15

Après Polichinelle hier, si l'on continuait dans le registre des filles qui ont une bonne tête et qui font de chouettes chansons ?  Tender Forever : c'est sous ce joli nom que se produit la Bordelaise Mélanie Valéra lorsqu'elle fait de la musique. Ca fait pas mal de temps que j'avais envie de vous parler d'elle, mais les choses se sont soudainement accélérées ces derniers mois avec son départ pour les Etats-Unis et sa signature chez K records. Depuis, on attendait (im)patiemment que sorte l'album...  Eh bien voilà, c'est chose faite à présent: il s'appelle " The soft and the hardcore" et si je n'ai pas encore eu l'occasion de le découvrir, j'ai lu par contre la première critique qui en a été donnée. Et écouté avec beaucoup de plaisir l'extrait proposé par K Records. Yum... si c'est supposé donner envie, c'est gagné !

 
 ( photo: Rhett Nelson)

TENDER FOREVER : " Then if I'm weird I want to Share"

TENDER FOREVER : " Take it off"

TENDER FOREVER : " Happy birthday"

Deux chansons de Squeeze Me I Squeak: Valérie + Mélanie

SQUEEZE ME I SQUEAK : " Are you for real ? "

SQUEEZE ME I SQUEAK : " Wake up"

Mélanie apparait également dans le groupe Garrison Rocks.

Achetez " The soft and the hardcore" de Tender Forever ( l'album sort officiellement le 6 décembre, mais il est déjà en vente sur le site du label). Avec Noël qui approche, vous seriez bien avisés d'en acheter deux pour faire un cadeau.....

Et merci à mes ( gentils) espions de la médiathèque associative de Toulouse pour m'avoir fait découvrir Tender Forever.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 18:26

Comment ça, pas d'article hier ?? Ben non, en fait je pensais en écrire un rapido en rentrant du concert d'Herman Düne, mais vous savez comment ils sont, ils nous ont encore fait le coup du " dernier petit verre avant de partir" : un seul rappel, ça fait pingre, si on en faisait deux ? Et si on jouait aussi une petite reprise des Flaming Lips ? Bon, on peut quand même pas terminer sur une reprise, on va faire un morceau de David-Ivar, et comme André fait déjà un peu la gueule depuis le début du concert, on va le laisser en faire une à lui aussi.... Et voilà, tout ça nous emmène à pas d'heure, trop tard en tout cas pour ajouter une page à la date du jour.

C'est pourquoi aujourd'hui il y en aura deux.

On commence avec l'ami Pol Dodu, déjà évoqué dans ces pages pour son webzine " Vivonzeureux ! " et - entre autres - son label virtuel du même nom. Le revoir hier au concert de Julie Doiron et d'Herman Düne m'a soudain fait penser que j'avais oublié de vous signaler la création récente du blog de Pol Dodu intitulé fort logiquement " Blogonzeureux ! ". Le principe en est simplissime: chaque jour, Pol Dodu choisit un disque tiré de sa (riche) discothèque et vous en parle en quelques dizaines de lignes. Ce pourrait être d'un ennui mortel, mais les choix très subjectifs de Pol Dodu, sa plume alerte et les nombreuses anecdotes qui émaillent l'acquisition de ces disques, rendent cette lecture en fait très agréable et instructive. Si vous avez aimé " 31 songs" de Nick Hornby, vous devriez aimer "Blogonzeureux !"

   
 2 disques chroniqués récemment sur " Blogonzeureux ! "

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans France
commenter cet article
18 octobre 2005 2 18 /10 /octobre /2005 00:00

Dans la vie, Pierre Walter est aide-soignant et s'occupe de personnes agées à Strasbourg. Dans une autre vie ( mais qui est toujours la sienne), Pierre Walter est aussi musicien sous le nom de Spide et s'occupe du micro-label Stay Hard Harry. Les disques Stay Hard Harry sont enregistrés en direct sur un quatre pistes, tirés à cinquante exemplaires et enveloppés dans de jolies pochettes fait-main dans la plus pure tradition DIY. Il n'empêche que ces modestes objets témoignent d'une sereine passion que pourraient leur envier bon nombre de productions plus classiques, et qui les rend d'autant plus touchants. Que Spide soit seul sur son propre album, ou qu'il accompagne son amie Little Red sur "Little Red say hi !", c'est la même petite musique entêtante qui se fait entendre, qui vient faire écho à celle des Yeepee, Konki Duet, Squeeze Me I Squeak, Mansfield Tya et autres adeptes de haîkus musicaux dont, sans qu'on s'en aperçoive, le nombre ne cesse pourtant de grandir.

   

 

SPIDE : " 12.07.04" ( c'était mon anniversaire ! Merci pour le cadeau !)

SPIDE : " 29.07.04"

SPIDE : " 01.07.04"

LITTLE RED : " Bye bye love"

LITTLE RED : " Pop onion's song"

D'autres titres à télécharger sur le site du label. Et pour les contacter, c'est ici.

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article
17 octobre 2005 1 17 /10 /octobre /2005 00:00

Youpi ! C'est la meilleure info de la journée ! Fugu est de retour ! Bon j'ai appris bien trop tard la nouvelle pour me rendre au concert que le Nancéen donne ce soir à Paris, quand à celui qui devait avoir lieu demain, il a été purement et simplement annulé. Mais il semblerait que tout ceci ait à voir avec la prochaine apparition du nouvel album de Fugu attendu depuis des lustres. Cette fois-ci l'info est confirmée : l'album s'appelle " As found" et il sortira le 2 novembre sur le label parisien Third Side Records ( Cocosuma, Syd Matters, Steeple Remove) mettant ainsi fin à une atttente de plus de quatre ans. Pour l'occasion, Fugu fait également son apparition sur le net (  il était temps !). Visitez son site à l'adresse suivante: www.fugumusic.com

 

Histoire de patienter avant que ce nouveau Fugu arrive dans les bacs des disquaires ( je n'y crois toujours pas), les amateurs de pop baroque et raffinée feraient bien de rendre une petite visite au site du Norvégien Julian Berntzen. Né en 1981, ce garçon a déjà sorti deux albums splendides: " Waffy Town" ( New Records, 2003) est un concept album qui décrit la vie d'une petite ville provinciale, un peu dans la lignée du " Village Green Preservation Society" des Kinks, tandis que " Pictures in the house where she lives" ( Universal, 2004) en est en quelque sorte la suite, touchante collection de portraits sépias délicieusement surranés. A lui tout seul, Julian Berntzen est un peu tous les Beatles réunis en un seul homme, sans John Lennon, mais avec George Martin ! Les trois morceaux en écoute ( intégrale) sur son site méritent largement les quelques efforts qu'il vous faudra faire pour y arriver ( cliquez  ICI, puis en haut à droite sur " Meny" ( sic) puis sur " Sounds & Pics", et enfin sur les titres des morceaux).

 

Ecouter la musique de Julian Berntzen, c'est comme déguster un calisson d'Aix. Les Anglais appellent ça " ear candy", " confiserie pour les oreilles".

ACHETEZ le premier disque de Fugu.

ACHETEZ les albums de Julian Berntzen.

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article
12 octobre 2005 3 12 /10 /octobre /2005 00:00

Contrairement aux apparences, le livre d'André Castelot qui porte ce titre ne concerne pas du tout le Louis Philippe dont je veux vous parler aujourd'hui, alias Philippe Auclair, Français exilé à Londres depuis belle lurette, chroniqueur sportif, correspondant à la BBC et surtout auteur de quelques uns des plus beaux albums qu'il m'ait été donné d'entendre par un artiste Français contemporain. Et pourtant, lorsque j'ai découvert sa musique en 1997 avec le superbe " Jackie Girl", il y avait déjà plus de dix ans que Louis Philippe sortait des disques dont - par paresse ou préjugés - je ne m'étais jamais vraiment inquiété. Aurais-je écouté " Jackie Girl" d'ailleurs si le label Madrilène Siesta ne me l'avait pas envoyé ? Rien n'est moins sûr,  et je resterai donc à jamais redevable aux Espagnols de ce beau cadeau. Car " Jackie Girl", je m'en suis aperçu à postériori, résumait idéalement le, ou plutôt les styles du Français, élégant assemblage de pop Anglaise, de bossa-nova, de chanson Française, et de musique dite "classique" du début du 20e siècle. Et lorsque je le ré-écoute aujourd'hui, ce qui m'arrive encore assez souvent ( c'est ce que je suis en train de faire tout en tapant ces lignes), l'émotion est la même que celle que j'avais pu ressentir lors de sa découverte.

 
 ( Louis et Danny Manners, Brême, 18 mai 2005)

Depuis Louis Philippe a sorti d'autres albums qui - tous recommandables à plus d'un titre - n'ont jamais retrouvé pourtant dans leur totalité l'état de grâce de ce "Jackie Girl" d'exception. Mais Louis Philippe fait à présent partie de ma vie, comme un ami lointain avec qui l'on entretiendrait des rapports épisodiques mais forts, et dont les "playlists" ( en fait, de passionnantes chroniques musicales : Louis ferait un excellent blogueur) sont comme autant de courriers qui me seraient personnellement adressés.

LOUIS PHILIPPE : " You mary you" ( single, 1987)

LOUIS PHILIPPE : " Jackie Girl" ( de l'album du même titre, 1996)

LOUIS PHILIPPE : " The wonder of it all" ( démo)

LOUIS PHILIPPE : " Jean and me" ( démo)

De nombreux titres au format MP3 sont disponibles gratuitement sur le site de Louis Philippe: de quoi vous faire une très belle compilation. C'est ICI.

Mais surtout, ACHETEZ les disques de Louis Philippe.

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article
28 septembre 2005 3 28 /09 /septembre /2005 00:00

Yeepee ! C'est ce qu'on aurait envie de crier à l'écoute de la musique de ces deux Toulousains si elle n'incitait pas plutôt à une douce quiétude.

La belle affiche du groupe précise " Antifolk à la française".  Personnellement, je préfère cette autre appellation auto-proclamée qui parle de "musique anecdotique", ce qui résume bien la simplicité et l'humilité du projet : une guitare acoustique, quelques notes de claviers, un assemblage subtil de voix féminine ( Joan) et masculine ( Emmanuel), le tout posé en douceur sur des mélodies à la sève de pin.

Le fait est que, pour " anecdotique" qu'elle soit, quand la musique de Yeepee s'installe dans notre vie, on n'a plus tellement envie de l'en voir partir. Joan et Emmanuel ne deviendront sans doute jamais riches en continuant à fabriquer leurs chansons qui sentent bon l'herbe coupée. Mais ils y gagneront sans doute quelques amis, ce qui n'est déjà pas si mal.

 

Yeepee fera une tournée de quatre dates en Octobre avec les Danois Pop de Labrador. Retrouvez les le 6 à Bordeaux ( El Inca), le 7 à Toulouse (Médiathèque Associative), le 8 à Nantes ( Barbar de la Mer) et le 11 à Lorient ( Le Velvet).

YEEPEE : " Snail mail now is poetry"  ( extrait de " Balloons + wishes = Etoile filante", 2005)

YEEPEE : " Find yourself a cat" ( extrait de " I love Beaux-Arts", 2004)

YEEPEE : " What if people were animals" ( extrait de " The anti-nothing...", démo 2004)

YEEPEE : " Too late for tea-time" ( extrait de " The anti-nothing...", démo 2004)

De nombreux autre titres de Yeepee sur leur site http://yeepee.free.fr. Découvrez aussi le Blog de Yeepee. Et puis aussi l'autre projet musical d' Emmanuel Pidoux.

Achetez les disques de Yeepee.

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article
25 septembre 2005 7 25 /09 /septembre /2005 00:00

On peut se demander par quel cheminement intellectuel tortueux un artiste peut être amené à choisir un jour - aprés sans doute mûre réflexion - un nom de scène comme " Le Vieux Thorax" ! Mais aprés avoir parlé hier de Pol Dodu et de " Vivonzeureux ! ", il était difficile aujourd'hui de ne pas évoquer cet ex-rémois ( de son vrai nom Grégoire Bagot) exilé à Paris que Pol Dodu a toujours soutenu depuis ses débuts, il y a maintenant une dizaine d'années.

Dans une lignée assez similaire à celle de sa consoeur Néerlandaise Solex, la musique du Vieux Thorax est faite de collages sonores réalisés à partir de tout et de n'importe quoi ( surtout de n'importe quoi !) : échantillonnages de vieux disques, extraits d'interviews, de pubs, d'émissions télévisées, le tout passé à la moulinette d'ordinateurs antidéluviens dans un esprit sarcastique et irrévérencieux qui évoque assez bien ce qu'aurait pu faire par exemple un Jean-Christophe Averty s'il avait tâté de la musique au lieu de la télé.

Le dernier projet en date du Vieux Thorax ( je ne m'y ferais jamais....), " Raffarin is not dead" est une compilation pour laquelle Le Vieux Thorax a invité ses nombreux amis ( Giscard le Survivant, Le Pierre Tornade Sound System, Les Beaux Bizarres, Brodé Tango... Quelle équipe !) à remixer à leur manière les discours et paroles de notre déconfit-premier ministre.

   

LE VIEUX THORAX : " Wizman social-traître" , résultat d'un appel lancé par La Blogothèque pour détourner le message anti " P2P" enregistré par Ariel Wizman à la commande du Ministère Délégué à l'Industrie.

LE VIEUX THORAX : " Le Sarkozy du disque" , d'aprés un débat entre Pascal Nègre ( Universal France) et Patrick Zelnick.

LE VIEUX THORAX : " Raff en bas ( short dub) " , extrait de " Raffarin is not dead"

En cas de problême pour l'ouverture des fichiers, cliquez ICI et LA.

Achetez les disques du Vieux Thorax. On trouve aussi une compilation du Vieux Thorax ICI.

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article
24 septembre 2005 6 24 /09 /septembre /2005 00:00

En plus d'être un garçon d'excellente compagnie, Pol Dodu est une figure historique de Radio Primitive, "Conseiller spirituel" d'Alan Mc Gee du temps de Creation Records, et créateur du concept de " hip-pop optimiste", une illumination reçue à l'écoute obstinée des disques de Jonathan Richman, De la Soul, They Might Be Giants, Television Personalities ou encore Giant Sand. Diffusant tout d'abord la bonne parole hip-pop optimiste par le biais d'une émission de radio et d'un fanzine papier tous deux nommés "Vivonzeureux !", Pol Dodu a depuis quelques années décidé de regrouper sous cette même appellation  toutes ses activités sur son site internet .

Sacrifiant volontiers la forme au fond, " Vivonzeureux" est un site bigarré et foutraque, foisonnant et passionnant. Un véritable traquenard en fait : une fois qu'on y a mis le nez, impossible d'en décrocher. C'est là que vous trouverez - entre autres - cet inénarrable roman-photo composé de pochettes de disques de Georges Jouvin ( " L'homme à la trompette d'or" !) pour les illustrations et de titres de morceaux du même artiste pour les textes. Ou encore " L'ange au soupir", polar pour rire et " à clé" ayant pour toile de fond la scène politico-culturelle Rémoise. Bien sûr, on y parle aussi abondamment musique, avec une trés nette prédilection pour les artistes de la marge, les outsiders du rock, les francs-tireurs restés à l'écart du business.

Mais la vraie raison de la présence de Pol Dodu dans ces pages, c'est son label "Vivonzeureux !Records". Pol Dodu a trouvé la réponse ultime à la crise qui secoue l'industrie du disque en ce moment : créer un label entièrement virtuel. Les artistes existent bien, les morceaux aussi ( souvent), il existe un catalogue où l'on peut voir les pochettes, consulter les crédits et les tracklistings, lire les communiqués de presse accompagnant chaque sortie, mais les disques en tant qu'objets, eux, n'existent que dans la tête de Pol Dodu et, peut-être, celle de ses lecteurs qui acceptent d'y croire.

   

Le catalogue de " Vivonzeureux ! Records" est d'un éclectisme confondant. La dernière parution ( août 2005) est un ep de Pascal Comelade & Bel Canto Orquestra interprêtant un répertoire de sardanes lors d'un festival à Vernet-les-Bains. Quelques mois plus tôt était sorti un disque des Robots Music reprenant à leur sauce des succès de Kraftwerk ( les commentaires accompagnant le disque sont passionants). En vrac, on peut trouver aussi une compilation de Patrick Fitzgerald ( punk-folk), un témoignage vibrant de la réunion de The Band of Blacky Ranchette avec Jonathan Richman, un best of de Dogbowl, un autre de Family Fodder, ou encore les oeuvres complêtes de JC Brouchard & Biff Bang Pow !, souvenir des années Creation.

   

Une petite visite sur " Vivonzeureux ! " et " Vivonzeureux Records" s'impose. Vous ne devriez pas le regretter.

Ecoutez aussi:

PASCAL COMELADE & LE BEL CANTO ORQUESTRA : " Sardana dels desemparats"

JONATHAN RICHMAN & THE BAND OF BLACKY RANCHETTE : " The morning of our lives"

LES ROBOTS-MUSIC : " Boing Boom Tschak"

PATRICK FITZGERALD : " Little fishes"

Achetez les productions " Vivonzeureux ! Records"

Repost 0
Published by Jean-Pierre Moya - dans France
commenter cet article