Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 10:32

Pour la salsa, vous repasserez. C'est en matière de rock n'roll que ce groupe de Stavenger n'a rien à envier à personne: Un son hérité en droite ligne des sixties avec orgue sinueux et fuzz à tous les étages, le tout dynamité par une énergie jusqu'au boutiste façon Hives, voilà la recette magique de leur premier album, le bien nommé "A good tip for a good time" (2000). Avec en prime les cuivres de Jaga Jazzist dans le rôle des Famous Flames. Car la musique noire n'est jamais loin chez le Cato Salsa Experience (CSX pour les intimes): un des morceaux de leur deuxième livraison "The fruit is still fresh" (2003) s'appelle d'ailleurs "Rock n'soul". ce qui résume parfaitement leur démarche. En 2004, c'est à une expérience inédite que se livre le quatuor sur la scène du Kongsberg Jazz Festival: marier leur rock n'roll au free-jazz du trio The Thing, rejoint pour l'occasion par le légendaire saxophoniste Joe Mc Phee. Expérience inédite ? Pas tant que ça, en fait: rappelez-vous que le MC5 reprenait déjà Sun Ra, et que les interventions mémorables de Steven McKay sur "Funhouse" n'étaient pas si éloignées du free. Le concert sera enregistré, permettant à tout le monde de profiter de cette rencontre et notamment d'une version anthologique du "Whole lotta love" de qui vous savez ("Sounds like sandwich", 2005). Le dernier album des Norvégiens, sobrement intitulé "N°3", est sorti au printemps 2005. On y trouve quelques-unes de leurs meilleures compositions à ce jour avec - entre autres - le titre le plus pop qu'ils aient jamais enregistré "It's gonna be easy". En se baladant sur le net, on peut trouver la discographie du Cato Salsa Experience pour vraiment pas cher. Un bon endroit où investir l'argent reçu aux étrennes.

CATO SALSA EXPERIENCE : "Burn a hole in the night" (extrait de "N°3", 2005)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Drop the anchor" (idem)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Big buck" (idem)

CSX & THE THING with JOE MC PHEE : "Art star" (extrait de "Sounds like a sandwich", 2005)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Up & around" (extrait de "The fruit is still fresh", 2003)

CATO SALSA EXPERIENCE : "So the circus is back in town" (extrait de "A good tip for a good time, 2000)

CATO SALSA EXPERIENCE : "Smile at me" (extrait de la compile "Jeg gleder meg")

De nombreux autres titres de Cato Salsa Experience sont disponibles sur le site du groupe.

Visitez aussi leur page MySpace.

Achetez les albums de Cato Salsa Experience. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 18:25

Mélodies entrainantes, paroles naîves, son lo-fi, justesse approximative et bon esprit, les Teeny Grownups ont toutes les caractéristiques de ce qu'on appelle aujourd'hui la Twee-Pop. Il faut dire que dans leur pays, la Norvège, on a déjà une longue tradition en la matière avec les productions de labels comme Perfect Pop ou Galant (dont on reparlera bientôt). La Twee-Pop, c'est comme les nounours à la guimauve: sympa à condition de ne pas en abuser. Trois morceaux - parmi lesquels l'inévitable chanson de Noël, dernière de la saison - devraient suffire à vous offrir un petit plaisir régressif et sans conséquence. Vous les retrouverez en bonus du premier album du groupe, "We are the Teeny Grownups", sorti cette année.

TEENY GROWNUPS : "Pick up the phone"

TEENY GROWNUPS : "Personal computer breakdown"

TEENY GROWNUPS : "So you're coming home for Christmas"

Voyez aussi la page MySpace des Teeny Grownups.

On achète le disque des Teeny Grownups en s'adressant directement au chanteur et compositeur du groupe, Per Ebbe Helberg.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 11:50

L'existence d'une hypothétique "Mère Noël" n'ayant jamais été officiellement prouvée, on n'était même pas certain que l'homme à la barbe blanche ait une vie sexuelle. C'est vous dire si la révélation d' Uncle's Institution risque de faire l'effet d'une bombe !

UNCLE'S INSTITUTION : "Santa Claus is gay"

(Nos pensées aux lutins)

Achetez les disques d'Uncle's Institution.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 18:15

Jenny Hval est une jeune norvégienne qui a passé les dernières années de sa vie partagée entre son pays natal et l'Australie. Cela fait déjà plusieurs années qu'elle fait de la musique sous le nom de Rockettothesky. Les quelques démos qu'elle avait laissé jusqu'ici sur le net étaient plutôt prometteuses, mais ne laissaient présager en rien du choc - car c'en est un -  de son premier album "To sing you apple tree" ( Trust Me Records). Il faut dire que Rockettothesky n'a pas grand chose à voir avec toutes ces gentilles chanteuses scandinaves qui apparaissent actuellement dans un registre pop neo-60's/70's (et que par ailleurs j'aime bien). Mais là on est dans un tout autre registre. Rockettothesky ne cherche jamais à faire joli. Sa musique n'est pas une musique confortable. Elle est crue, elle secoue, elle bouscule, elle dérange, avec derrière tout ça - on le devine - la volonté d'aller au plus près de l'émotion, de laisser s'exprimer les sentiments dans ce qu'ils ont de plus violent et de plus révélateur. On en ressort pas tout à fait intact, mais avec la certitude d'avoir assisté à la naissance d'un talent rare. Cette fusée-là semble bien partie pour atteindre les étoiles.

 (photo: Halina Sjuve)

Comme il est dit plus haut, les morceaux proposés ici (le plus "évident" de "To sing you apple tree" et deux démos à l'accompagnement plutôt spatiate) ne suffisent pas à se faire une véritable idée de la musique de Rockettothesky. Ecoutez/Achetez l'album.

ROCKETTOTHESKY : "Barrie for Billie MacKenzie" (extrait de "To sing you apple tree", 2006)

ROCKETTOTHESKY : "I stepped on a toothbrush" (extrait de "We could eat like ice-cream", démos, 2004)

ROCKETTOTHESKY : "God is underwater" (idem)

ROCKETTOTHESKY : "A cute lovesong, please"

Achetez "To sing you apple tree".

Visitez la page MySpace de Rockettothesky.

Rockettothesky nous a été signalée par Alex. Merci à lui.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 00:48

Depuis leur excellent "White Angel Black Apple" en 2003 et l'E.P. qui avait suivi ("Colour, contrast, complex", 2004), on attendait que les shoegazers norvégiens The Lionheart Brothers veuillent bien nous donner de leurs nouvelles. C'est chose faite: un nouvel album "Dizzy Kiss", que le groupe nous annonce avec une avalanche d'adjectifs (ils font tous ça, mais il y en a qu'on est plus porté à croire que d'autres), sortira le 22 janvier 2007 chez Racing Junior. Le genre d'info qui fait souhaiter que le temps passe plus vite.

THE LIONHEART BROTHERS : "A-B-C learning" (extrait de "White angel..., 2003)

THE LIONHEART BROTHERS : "Feed me Eden" (idem)

THE LIONHEART BROTHERS : "Lead me to the waters" (fichier MySpace, cliquez à gauche pour télécharger)

Achetez le premier album et l'E.P.des Lionheart Brothers.

Des extraits du nouvel album (renouvelés régulièrement) sont à écouter sur leur page MySpace.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 10:38

Entre Pål Jackman et Silje Salomonsen - dont on parlait ici-même hier - il existe plus d'un point commun. Tous deux sont originaires de Stavanger, le premier à fait tourner la seconde dans l'un de ses courts-métrages ('"Benny"), ils ont participé en tant qu'acteurs à un même film (Monster Thursday), et enfin Pål Jackman s'illustre lui aussi dans le domaine de la musique. Au milieu des années 90, il a été l'un des premiers, avec son groupe Wunderkammer, à teinter son rock de folklore des Balkans, de musiques tziganes d'Europe centrale, et de Klezmer. Avec des musiciens venus d'horizons les plus divers (rock, jazz, musique expérimentale) et une riche instrumentation (contrebasse, violon, violoncelle, accordéon, tuba, scie musicale) les deux albums de Wunderkammer ("Wunderkammer" en 1999 et "Today I cannot hear music" en 2002) méritent toujours qu'on se donne un peu de mal pour mettre la main dessus. Tant qu'on y est, on pourra faire de même pour le nouveau projet du norvégien baptisé en toute modestie "Jackman" (son frère Morten est aussi de la partie). Tout le contraire de Wunderkammer: une formule minimale (guitare, contrebasse, batterie) et, sur disque, un minimum de prises enregistrées "live" pour conserver le maximum de spontanéité. L'album est sorti récemment (CCAP), on y trouve une version très inattendue ( et réussie) du "Making Time" de The Creation, et on soupçonne que tout ceci doit être encore bien meilleur sur scène.

JACKMAN : "Funk descending" (extrait de "Jackman", 2006)

JACKMAN : "Stupid shoes" (idem)

JACKMAN : "Du e drit" (idem)

(Pas les meilleures chansons de l'album, dommage...)

Achetez l'album de Jackman.

Visitez aussi sa page MySpace.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 10:22

Les heureux possesseurs du nouvel album de Thomas Dybdahl "Science" auront sans doute remarqué la voix fémininine qui apparaît sur pratiquement tous les morceaux et qu'on pouvait entendre également sur les deux précédents albums du norvégien. Cette voix, c'est celle de Silje Salomonsen. 28 ans, originaire de Stavanger. C'est principalement en tant qu'actrice qu'elle s'est fait connaître en Norvège, dans de nombreux courts et quelques longs métrages (Jonny Vang, Mongoland, Monster Thursday) et surtout à la télévision avec la série "U".  Dans la domaine de la musique, outre sa participation aux albums de Dybdahl, elle chante et joue du violon et du violoncelle avec deux groupes: Bright Paper Werewolves et The Substitutes. Bien que tous deux soient en sommeil actuellement (leur dernière actualité date de fin 2005), ils ne semblent pas séparés pour autant et on guettera donc un possible réveil en écoutant les (bonnes) chansons disponibles sur leurs sites internet respectifs.

 (The Substitutes)

BRIGHT PAPER WEREWOLVES : "Hope to join the fun"

BRIGHT PAPER WEREWOLVES : "Now that it's here"

BRIGHT PAPER WEREWOLVES : "Atom eyes" (reprise de Guided By Voices)

THE SUBSTITUTES : "Frank" (extrait de "Lighten the shadows EP", 2003)

THE SUBSTITUTES : "Count the frowns" (idem)

THE SUBSTITUTES : "Fake factorial 5" (extrait de "We didn't start the fire... Billy Joel did", 2001)

THE SUBSTITUTES : "Rock n' roll anthem" (idem)

On trouve d'autres morceaux (nombreux) aussi bien sur les sites des deux groupes que sur leurs pages MySpace (ici pour les Substitutes, pour Bright Paper Werewolves)

Aucun disque des Bright Paper Werewolves ou des Substitutes ne semble disponible pour le moment. Leur label Out Of Tune(s) records a fermé sa page de vente en ligne.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 21:56

Pendant que le patron d'Universal France fait le zouave à la Star Academy, celui d'Universal Norvège se prépare à sortir "Science", le nouvel album de Thomas Dybdahl.

THOMAS DYBDAHL : "Always" (extrait de "Science", à paraître)

Deux autres titres du nouvel album de Thomas Dybdahl sont en écoute sur sa page MySpace.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 00:05

Uncle's Institution, c'est le groupe d'un seul homme: Egil Olsen, un jeune norvégien légèrement tête à claques mais aussi suffisamment doué pour qu'on ne lui en tienne pas rigueur. En froid avec sa maison de disques après l'EP "Mike and Ike" et l'album "Brand new fool" (HoneyMilk), Olsen crée son propre label Iknowwhatyoudidlast Records pour faire paraître son deuxième album "Walkie Talk to me" (2005). Fan absolu de Eels et de Nine Inch Nail, Egil Olsen ne craint pas de clamer également son admiration pour des artistes comme Prince et Madonna, mais aussi les Beatles, Elvis, Dolly Parton, les Doors, Roger Miller et Kiss. Un bien curieux melting-pot, dont il pouvait sortir le meilleur comme le pire. Mais vous vous doutez bien que si c'était la deuxième solution, je ne me serais pas fatigué à rédiger ces lignes.

UNCLE'S INSTITUTION : "Birds in my backyard" ("Everything a man can dream EP")

UNCLE'S INSTITUTION : "Good time" (extrait de "Walkie talk to me")

UNCLE'S INSTITUTION : "Daddy big boots" (reprise d'Elvis)

Achetez les disques de Uncle's Institution.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
15 août 2006 2 15 /08 /août /2006 16:34

Il m'est parfois arrivé de lire - sous la plume de gens qui ne l'avaient sans doute jamais écouté - que le premier album de Minor Majority "Walking home from Nicole's" ne méritait pas qu'on se donne la peine de le trouver. OK. Je veux bien admettre qu'il soit moins abouti et moins homogène que ses successeurs, mais un disque qui renferme des joyaux du carat de "She's a New-Yorker" mérite quand même mieux qu'une exécution sommaire, n'est-il pas ?

MINOR MAJORITY : "She's a New-Yorker" (extrait de "Walking home from Nicole's").

(Attention, les fichiers musicaux de ces posts d'été ne resteront en ligne que pendant 72 heures. Available for 72 hours only)

Achetez les albums de Minor Majority. Et aussi ici (notamment pour celui dont il est question aujourd'hui)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article