Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 23:25

Et pendant ce temps-là, dans l'autre pays du fromage, Mist vient de mettre en ligne un nouvel épisode - le troisième - de son album-feuilleton "Mist:Period". Comme d'habitude, le morceau sera proposé en téléchargement libre pendant trente jours (jusqu'au 9 décembre, j'ai mis un peu de temps à répercuter l'info), après quoi il deviendra payant. Une nouvelle chanson gratuite prendra alors sa place pour un mois, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'album soit complet en septembre 2007. Pour ceux que ce projet intéresse et qui auraient loupé les deux premiers épisodes, il ne leur en coûtera pas bien cher d'aller les chercher ici.

MIST : "Escape lane"

Le précédent album de Mist "Bye Bye" est disponible en France, distribué par Le Maquis Musique. Achetez-le ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 00:13

L'ex-Bettie Serveert Berend Dubbe (alias Bauer) avait l'habitude de bricoler ses petits chefs d'oeuvre pop chez lui, dans son home studio, avec la seule complicité de son amie Sonja van Hamel. A la demande du festival CrossLinx, il a pourtant accepté un pari un peu fou: celui de composer une suite de 45 minutes pour orchestre symphonique qui serait créée lors de l'édition 2006 de ce festival. Cette aventure a trouvé son aboutissement le 30 Mars dernier lorsque Berend Dubbe et Sonja van Hamel se sont retrouvés sur la scène du Muziekcentrum d'Utrecht entourés par les 54 musiciens et choristes du Metropole Orchestra ! L'enregistrement de cette soirée très spéciale vient de sortir sous le titre "The Bauer Melody of 2006" (Excelsior). Tous ceux qui ont craqué un jour sur les mélodies et les orchestrations de Burt Bacharach, de Jim Webb ou des frères Sherman ne peuvent pas laisser passer ça.

 Achetez "The Bauer Melody of 2006"

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 17:34

Je ne sais pas ce qui se passe avec les hollandais. Car, enfin, voilà des gens plutôt aimables et diserts, qui dévalent les rues sur leurs biclous en évitant les piétons par on ne sait quel miracle, se retrouvent au coude à coude dans les troquets locaux pour discuter, rire boire et fumer, se déplacent en masse pour les concerts, bref, qui ont l'air d'aimer la vie tout autant que n'importe qui. Mais collez-leur des instruments dans les mains, et vlan ! Ils deviennent tout d'un coup, au mieux mélancolo-nostalgiques, au pire carrément neurasthéniques. Soit, il y a quelques exceptions, mais quand même: tous les Mist, les Anderson, les Safe Home, les Audiotransparent, les We Vs Death, les King Me , Trackstar, Brown Feather Sparrow, et autres joyeux drilles des compiles "Pet Series", ils auraient bien besoin de quelques petites séances de luminothérapie, non ? Et ce n'est pas sur Excon qu'il faudra compter pour nous remonter le moral. Non content d'avoir un nom à fonder une multinationale et un chanteur sosie de Monsieur Propre, ce groupe d'Utrecht se complait dans la brume, les paysages désolés, les atmosphères cafardeuses... Et vous savez quoi ? Il y a des jours où c'est justement ce qu'on a envie d'écouter...

 (photo: Anna van Kooij)

EXCON : "Most of it" (extrait de "Untitled", 2005)

EXCON : "Money" (idem)

EXCON : "Runthruu" (idem)

EXCON : "Topwood" (idem)

Achetez l'album d'Excon.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 22:47

Je suis souvent agaçé par les commentaires condescendants qui accompagnent régulièrement chaque nouvelle parution de Bettie Serveert. A croire que le groupe n'a réussi qu'un seul et unique album, le premier, "Palomine" en 1992. Et pourtant, difficile de faire une mauvaise pioche dans la discographie du groupe d'Arnheim. Il y a évidemment des hauts et des bas, des albums meilleurs que d'autres (quel groupe n'en fait pas ?), mais aucun véritable ratage. Qu'il s'agisse de "Lamprey" (1995), dans le même registre que "Palomine" et au moins aussi réussi, du très pop "Dust Bunnies" (1997) avec ses chansons courtes et accrocheuses, du lyrique "Private suit" (2000) et ses envolées de guitare flamboyante, de "Log 22" (2003), album-patchwork, une sorte de "best of..." composé uniquement de nouveaux morceaux, ou du plus récent "Attagirl" (2004), tout est bon, rien à jeter. Comme Yo La Tengo aux Etats-Unis, Bettie Serveert est un groupe qui a su vieillir avec grâce. Ils en apportent une nouvelle fois la preuve avec leur toute dernière livraison "Bare stripped naked", une collection de chansons intimistes et semi-acoustiques dont l'idée leur a été inspirée par leurs fans. Si ce bel exercice risque de frustrer les amateurs du jeu de guitare de Peter Visser (un véritable styliste qui conjugue l'acid-rock californien aux volutes tourbillonnantes d'un Tom Verlaine et à la précision clinique des guitaristes nordiques), il met par contre en valeur le chant légèrement voilé de Carol van Dijk, que le refus total d'effet ne rend que plus touchant. Lorsqu'il vient servir un morceau du calibre de "Road movie", en ouverture de l'album, on se dit que le groupe vient simplement d'ajouter un nouveau classique à son répertoire. Et pour ceux qui en voudraient encore plus, un DVD vient compléter brillamment cet achat déjà très recommandable avec un concert dans la même veine chaleureuse et laid-back que l'album, enregistré à l'Ancienne Belgique de Bruxelles

Sinon, à part ça, pas terrible le nouveau Bettie Serveert... toujours pareil... gna-gna-gna... gna-gna-gna...

 (photo: www.razziphoto.com )

Début octobre, Bettie Serveert a fêté ses quinze ans d'existence au mythique Paradiso d'Amsterdam. Un concert exceptionnel qui leur a permis notamment de retrouver pour quelques morceaux leur batteur d'origine, Berend Dubbe (Bauer).

BETTIE SERVEERT : "Painted word"

BETTIE SERVEERT : "What they call love"

BETTIE SERVEERT : "Love and learn"

A lire: une interview (en anglais) sur le nouvel album.

A écouter et regarder: une interview où Carol et Peter reviennent sur leur discographie.

Achetez les disques de Bettie Serveert

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 17:55

Aïe, méfions-nous ! La dernière fois qu'une chanteuse à cheveux rouge nous est arrivée du Bénélux, la pauvre chérie était persuadée de faire de la soul-music, et personne n'avait eu à coeur de la contredire. On en subit encore les conséquences... Heureusement, les goûts de Roos Rebergen se portent plutôt vers Rufus Wainwright, Lucinda Williams et Anthony & The Johnsons, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Après avoir brillamment remporté le "Grote Prijs van Nederland" en 2005 dans la catégorie "Singer-songwriter", la jeune hollandaise vient d'être sélectionnée parmi les cinq groupes et artistes qui représenteront les Pays-Bas au CMJ Music Marathon de New-York. Pas mal pour une formation ("Roosbeef") qui n'a sorti pour l'instant qu'un seul EP autoproduit. Lorsque les musiciens qui la composent auront compris qu'une musique telle que celle-ci mérite un habillage bien plus subtil, la partie sera gagnée. Rien n'est perdu: après tout Roos Rebergen n'est agée que de... 17 ans.

(Chais pas ce qui se passe, je me sens comme un méchant coup de vieux tout d'un coup...).

 (photo: Hans van Veluwen)

ROOSBEEF : "I Choose"

ROOSBEEF : "Chickie chickie"

ROOSBEEF : "De bouwvakkers"

Visitez aussi la page MySpace de Roosbeef.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 22:38

On connait beaucoup d'artistes qui sont passés du rock à l'electro, mais rares sont ceux qui ont fait le chemin inverse. C'est pourtant le cas du hollandais Rutger Hoedemaekers, alias Rutger Hood au rayon techno, qui vient cette année squatter également les bacs indés sous la nouvelle identité d' About. Pour autant, il n'a abandonné ni son habitude de travailler seul, ni son "instrument" habituel, le laptop, ni même les sons électroniques. Il a juste intégré tout ça dans une musique dynamique et euphorisante, inspirée à parts égales des groupes indés américain et des délires electro-rock de ses compatriotes Zea. Son premier album "Bongo" est sorti au printemps dernier sur le label mp3 de Jason "Donna Summer" Forrest, Cock Rock Disco.

ABOUT : "Strike you as the enemy"

ABOUT : "Think Niles drink"

Achetez l'album d'About.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 21:38

Les hollandais de Mist continuent à mettre en ligne gratuitement leur nouvel album "Mist:Period" à raison d'un nouveau titre par mois. Après "Healthy man" en septembre, c'est au tour de "Subliminal" d'apparaître sur la toile ce mois-ci et jusqu'au 10 novembre: une chanson mélancolique et bien caractéristique du groupe, sur laquelle la voix profonde de Rick Treffers est rejointe par celle de Lydia Wever (This Beautiful Mess et Brown Feather Sparrow).

MIST : "Subliminal" (Deuxième extrait de "Mist:Period")

On peut également télécharger les nouveaux titres de Mist sur www.youmakemusic.com . Au même endroit, il est possible d'acheter les morceaux de "Mist:Period" déjà parus . Enfin rappelons que le précédent album de Mist, "Bye Bye", est disponible en France distribué par Maquis-Musique.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 18:11

Est-ce que je vous l'ai déjà dit ? Zea est le meilleur groupe de scène du moment. Bon, d'accord, je vous l'ai déjà dit une bonne demi-douzaine de fois (entre autres ici et ), mais comme les deux givrés hollandais reviennent en France, il n'est peut-être pas inutile d'en remettre une couche. D'autant plus que leur prochaine tournée sera courte: 3 dates seulement. Les heureux gagnants seront les Parisiens (Glaz'Art) le 20 septembre, les Lillois (La Rumeur) le 21, et enfin les Castro-gontériens - qui sont comme chacun le sait les habitants de Chäteau-Gontier (Mayenne) - le 22. Les tristes perdants pourront toujours se consoler en téléchargeant le petit cadeau que le duo vient d'ajouter à son site internet: une réjouissante reprise d'un morceau déjà pas triste, "Ya ya ya (looking for my baby)" des Detroit Cobras (mais si, vous connaissez: la pub Petit-Bateau !)

 (photo: Ben Sutton)

ZEA : "Ya ya ya (Looking for my baby)"

ZEA : "New kicks" (extrait de leur dernier album "Insert parallel Universe", 2006)

Achetez les albums de Zea.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 10:44

Le groupe était là, mais pas le public. Il faut dire que donner son premier concert parisien le jour de la demi-finale France-Brésil était un pari plutôt risqué, pour ne pas dire désespéré. Mais on aura certainement l'occasion de revoir les hollandais de Mist sur une scène française, puisque leur bel album "Bye Bye" est disponible ici depuis peu (via Le Maquis). Et pour ceux qui comme moi tomberaient sous le charme de leurs chansons toutes en retenue et en élégance, Mist propose sur son site internet de télécharger gratuitement leur toute nouvelle livraison "Mist : Period". Pour cela, un minimum de patience et d'assiduité sera nécessaire: en effet, une chanson différente de l'album sera proposée chaque mois jusqu'en septembre 2007, date à laquelle l'album - qui ne sortira pas dans le commerce de manière traditionnelle - sera complet. La première, "Healthy man" est déjà en ligne, disponible jusqu'au 8 octobre.

MIST : "Healthy man"

On peut également télécharger le nouvel album de Mist sur YouMakeMusic.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 19:42

En 1989, la scène rock hollandaise n'était pas au mieux de sa forme. Ce qui fait que lorsque De Artsen est arrivé, tout le monde a salué l'évênement. Sur son premier album "Conny waves with a shell", voilà un groupe qui convoquait les mânes des Feelies et du Velvet Underground, et se fendait d'une reprise de Daniel Johnston à une époque où rares étaient ceux qui avaient entendu parler de lui. La classe.  Cet album fort estimable et bien accueilli allait pourtant rester le seul de De Artsen. S'apercevant que leur preneuse de son avait un joli grain de voix, ils la propulsaient derrière le micro et changaient de nom par la même occasion. Bettie Serveert était né.

DE ARTSEN : "Down the road"

(Attention, les fichiers musicaux de ces posts d'été ne resteront en ligne que 72 heures. Available for 72 hours only)

L'album de De Artsen a été ré-édité en CD en 1993 chez Brinkman Records. Mais les deux formats (vinyl et CD) sont strictement introuvables en ce moment.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Pays-Bas
commenter cet article