Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 23:44

C'est en cherchant des informations pour l'article sur First Floor Power paru hier que j'ai découvert tout à fait par hasard Blood Music. Le départ provisoire de Jenny Wilson mettant le groupe en vacances forcées, Karl-Jonas Winquist, auteur des chansons de First Floor Power à parts égales avec la chanteuse, en a profité lui-aussi pour développer son projet personnel. Le premier album de Blood Music " Sing a song fighter" est déjà paru, et si tous les morceaux sont du même coeur de meule que ce " There is a war in every corner" servi en guise d'apéritif, il ne serait peut-être pas superflu d'approfondir le sujet.

BLOOD MUSIC : " There is a war in every corner"

Achetez l'album de Blood Music.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 23:53

Alors que le premier album solo de Jenny Wilson - déjà encensé à juste titre dans d'autres pages que celles-ci - vient de paraître en France, il n'est peut-être pas inutile de rappeler que Jenny Wilson est aussi la chanteuse du groupe First Floor Power. Malgré les bonnes critiques reçues dans la presse musicale et les webzines Français, il semblerait que leur second album " Nerves" ( Telescopic), sorti chez nous au printemps 2005 deux ans après sa parution Suédoise, n'ait pas rencontré le succès qu'il méritait . Une bonne raison pour en remettre une couche et signaler de nouveau l'existence de ce très bon disque. D'autant plus que l'attrait de First Floor Power ne se limite pas seulement à leur pop élastique et décontractée: leurs textes méritent également l'attention. FFP font partie de cette catégorie plutôt rare des raconteurs d'histoires. Leurs chansons sont comme autant de nouvelles dont les albums seraient les recueils. Dans l'une d'elle un garçon hospitalisé en compagnie d'un vieil homme laisse vagabonder ses pensées en regardant miroiter les toits de la ville par la fenêtre de la chambre. Dans une autre, une femme trouve une pellicule de photo sur le trottoir et décide d'aller la faire développer. Que va-t-elle y découvrir ? Dans une autre encore, une jeune fille revient de funérailles à l'arrière de la voiture familiale. Le père est au volant, mais la place à coté de lui est vide. La chanson est intitulée " How I lost my juvenile smile". 

Ne croyez pas pour autant que tout soit noir dans l'univers de First Floor Power. D'ailleurs leur premier album ne s'appelait-il pas " There is hope" ? Dans la ( magnifique) chanson du même titre, on peut trouver la ligne suivante: " There is hope when music still touches your soul, oh yeah, and gives you strength to carry on". C'est justement l'effet que procure la musique de First Floor Power, et il n'est pas trop tard pour le vérifier.

FIRST FLOOR POWER : Session acoustique dans l'émission Planet Claire sur Aligre FM, enregistrée le 27 avril 2005 par Romain Martinez.

- " Take your pants off"

- " Eat the rich"

- " The dream"

- " Streetfighting"

Téléchargez la pochette.

La même session est disponible en vidéo sur le site de Planet Claire.

JENNY WILSON : " A brief story"

Achetez le dernier disque de First Floor Power. Achetez les autres disques de First Floor Power. Achetez l'album de Jenny Wilson.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 10:30

Ce que préfère dans un festival, c'est de me faire surprendre. Aller voir un groupe dont je n'avais jamais entendu parler ou dont je n'attendais rien, et rester scotché. L'édition 2006 d'Eurosonic m'aura encore offert ce petit frisson avec la découverte d'Existensminimum. Derrière ce drôle de nom se cache non pas un groupe mais une seule personne, en l'occurence le Suédois Magnus Henriksson, connu déjà pour être le batteur des très populaires ( dans son pays) Moneybrothers. Existensminimum est son projet solo. Enfin, solo, façon de parler, car suivant un courant très en vogue actuellement, notre homme s'est entouré d'une véritable tribu d'une bonne dizaine de musiciens. Un sacré personnage cet Existensminimum ! Imaginez un mélange de Bonaparte et de Dennis Hopper jeune, évoluant constamment sur un fil tendu entre candeur et arrogance. Son jeu de scène est parfois étrangement théatral, à d'autres moments complêtement déjanté. Et sa musique souffre de la même schizophrénie. La plupart du temps, Existensminimum pratique une pop bricolée mais sophistiquée , pour laquelle il utilise toutes les possibiltés de son groupe: cuivres ouatés, électronique discrète, fins entrelacs de guitare. On retrouve ici un son typiquement suédois, proche de groupes comme The Concretes, The Plan ou Jens Lekman, mais aussi l'influence des musiques de films 60's ou de la variété haut de gamme d'un Jim Webb ou d'un Burt Baccharah. Et puis en un instant, tout peut basculer dans le bruit et la fureur. C'est très déstabilisant. On est en train de flotter doucement sur une musique de John Barry et en l'espace une seconde on se retrouve plongé dans un fracas de guitares électriques et de saxes free.

 ( Existensminimum à De Beurs, le 13 janvier 2006)

C'est d'ailleurs dans un chaos indescriptible que se termine le concert. Après avoir escaladé les amplis, être tombé de scène la tête la première et avoir escaladé un poteau dans la salle jusqu'au plafond, Existensminimum disparait définitivement dans la foule. Son groupe continuera encore cinq bonnes minutes à dézinguer méthodiquement ses instruments avant de disparaître, lui aussi.

Revenant dans la même salle pour un autre concert quelques heures plus tard, j'eus la très bonne surprise d'y retrouver quelques singles que Existensminimum avait laissé derrère lui. Ils avaient manifestement servi de sous-verres et étaient un peu collés par la bière, mais restaient cependant très écoutables. D'ailleurs ils n'ont pas quitté mon lecteur CD depuis. Un album est prévu avant l'été. Je vous ferai signe à ce moment là...

EXISTENSMINIMUM : " Running down everyone" ( sur l'EP du même nom)

EXISTENSMINIMUM : " From me to you" ( sur l'EP " The on and on", 2004)

EXISTENSMINIMUM : " From me to you" ( vidéo)

Achetez les disques d'Existensminimum ( vivement conseillé, ne serait que pour le " Radio LXMBRG remix" de From me to you, très supérieur à la version proposée ici, et l'extraordinaire morceau électro qui referme le disque). L'ep est vendu en package avec deux autre productions du même label, mais pour vraiment pas cher. Sinon, on peut le télécharger légalement pour moins de trois euros ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 23:45

Ce qu'il y a de formidable, depuis que je fais ce blog, c'est que je tombe amoureux environ une fois par jour. On a beau dire, pour vous faire aimer la vie et voir les choses du bon côté, il n'y a rien de tel ! Mais d'où sortent-elles donc toutes ces filles du web qui me font chavirer d'un couplet et d'un refrain, et viennent habiter pour quelques jours ou pour la vie sur le disque dur de mon ordinateur ? Et pourquoi ne les rencontre-t-on jamais dans la vrai vie ?? Mais le voudrait-on vraiment, alors que là, on peut en parfaite impunité les garder toutes ensembles en même temps...  Aujourd'hui, ma petite amoureuse s'appelle Annika Norlin et nous arrive de Suède où elle vient de sortir sous le nom de Hello Saferide un premier album intitulé avec un certain à-propos "Introducing: Hello Saferide" ( Razzia Records).

 ( Annika Norlin says " Ugh", photo: Mikael K. Jansson)

Et voyez à quel point je suis pas jaloux: je vous invite à tomber amoureux, vous aussi:

HELLO SAFERIDE : " Valentine's day"

HELLO SAFERIDE : " Highschool stalker"

HELLO SAFERIDE : " San Francisco"

Achetez l'album de Hello Saferide.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 21:44

Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui, mais la dernière fois que j'ai entendu parler de Hell On Wheels, ils exercaient la belle profession de musiciens-limonadiers, partageant leur temps entre leurs activités musicales et la gestion d'un café-concert format boite à chaussures au coeur du vieux Stockholm. Sinon, tout peut se résumer très vite: un premier album aux couleurs très pop en 2000 ( " There is a generation of handicapped people to carry on") , un second beaucoup plus rock trois ans plus tard ( " Oh my God ! What have I done ?"), un passage au festival Eurosonic 2003 salué par Mr. John Peel (RIP) himself, et depuis plus rien....

Jusqu'à l'année dernière où le label North Of No South sortait une compilation de vieilleries, de raretés et d'inédits ressemblant fort à un solde de tout compte. De fait, le trio ne figure plus dans la liste des groupes du label, mais cette parution a eu pour effet apparent de sortir Hell On Wheels de leur hibernation. Les voilà maintenant qui nous annoncent un nouvel album dont on connait déjà le titre ( "The odd church") mais pas encore la date de parution, pas vraiment imminente semble-t-il..

Pour nous faire patienter, le groupe a offert aux italiens de Kirsten's Postcard un très réjouissant EP comprenant en avant première une chanson du prochain album, une version inédite d'un de leurs vieux morceaux " The soda", une reprise des Pixies ( on sait que ce sont des grands fans), et une - plus inattendue celle-là - de Supertramp. Tout ça légal, gratuit, et avec la pochette s'il vous plait.

HELL ON WHEELS : " Heard you on the radio"

HELL ON WHEELS : " The soda"

HELL ON WHEELS : " Holiday song"

HELL ON WHEELS : " The logical song"

Cover ( jpg) : Front / Back

Achetez les disques de Hell On Wheels.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 00:00

" J'ai une question pour vous...

Evidemment, les années de collège furent d'un ennui mortel. Ce n'est pas que j'ai eu des problêmes pour m'intégrer. Le problême, c'était l'envie de m'intégrer. Il y avait bien plein d'autres types qui jouaient de la musique, mais tous étaient branchés heavy-métal, ou bien alors jazz... Aucun n'avait entendu parler de groupes comme les Temptations, les Zombies ou Duran Duran. J'ai fondé tout un tas de groupes, mais à peine avais-je écrit le début d'une chanson décente qu'aussitôt le guitariste noyait tout sous la distortion. On en serait arrivé à se taper dessus, et le groupe finissait toujours par se séparer. J'écrivais des chansons sur notre balcon. Je ne m'occupais jamais de ce que je chantais, mais seulement de comment je le chantais. La mélodie comptait plus que tout. Moi et mon frêre, nous faisions tous les vide-greniers, à la recherche de vieux vinyls et de 45 tours. Je n'oublierai jamais ce samedi matin où j'ai trouvé " Blue Monday" de New Order. Je l'ai joué encore et encore, jusqu'à ce que ma mère en devienne presque folle et me dise que si je voulais vraiment écouter de la musique, je n'avais qu'à le faire quand elle n'était pas là. Comme elle travaillait en équipe à la clinique, c'est là que je pris l'habitude de passer le plus clair mon temps le casque vissé aux oreilles. Une fois, je restai six nuits d'affilée à écouter des disques Tamla-Motown. Le résultat fut de m'écrouler raide un peu plus tard à la cafétéria du collège. Je me suis retrouvé, toujours inconscient, dans un lit d'hopital pendant quatre jours. Apparemment, mes premiers mots en me réveillant furent: " Oh Elise, it doesn't matter what you say, I just can't stay here every yesterday". Je devais découvrir plus tard que mon frère avait joué sans interruption l'album " Wish" de Cure sur un appareil portable pendant mon sommeil.

 

Il n'y a pas très longtemps, je me suis réveillé au beau milieu de la nuit avec une chanson dans la tête. J'étais sûr d'avoir déjà entendu cet air là quelque part. Alors, je me suis mis au piano et j'ai commencé à jouer. Cette nuit là, j'ai appelé tous mes amis: " Est-ce que cette musique vous dit quelque chose ? Avez-vous déjà entendu ça auparavant ?". Tous m'ont répondu: " Non, mais c'est une fichue bonne chanson !" Le lendemain matin, j'ai terminé le morceau et je l'ai intitulé "Highschool drama". Montt Mardié était né.

Aujourd'hui, j'aime à imaginer que ma musique sonne un peu comme si Ringo Starr accompagnait Wham! à leurs débuts, ou comme si Hitsville avait connu les synthétiseurs. J'aime les années soixante, j'adore les années quatre-vingts, et j'espère que vous pouvez retrouver tout ça dans chacune de mes chansons.

Et maintenant, la question:

Est-ce que la pop-music à changé un jour votre vie ?

Parce que si la réponse est non, alors nous n'avons vraiment rien en commun"

 

MONTT MARDIE : " Highschool drama"

MONTT MARDIE : " Come on Eileen" ( reprise du " Kom igen Lila !" de Haakan Hellström)

Achetez l'album " Drama" de Montt Mardié.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 12:10

Joyeux Noël à tous !

Et encore quelques chansons de circonstance avant de refermer ce chapitre jusqu'à l'année prochaine.

Euro-xmas est un projet concocté par un collectif de musiciens électro-pop suédois, la plupart rattachés aux labels Hybris et Songs I Wish I Had Written. Il s'agissait de mettre progressivement en ligne un Ep de chansons de Noël définies par avance, afin que le disque soit complet et prêt à être téléchargé gratuitement le jour de Noël. Pari pas tout à fait gagné: il manque toujours une chanson à l'heure où j'écris ces lignes, mais peut-être sera-t-elle disponible lorsque vous les lirez.

En guise de hors d'oeuvre, le falsetto de Montt Mardié, alias David Pagmar, un artiste très attachant dont on reparlera bientôt.

MONTT MARDIE : "  Bon jovis jullaart"

Les autres chansons de " Euro-xmas" se trouvent ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 11:01

C'est aujourd'hui jeudi, jour de l'émission, donc on va faire court. Juste un mot pour vous signaler que notre site internet www.rockomondo.com est de nouveau en fonction et que c'est là que vous trouverez le programme de l'émission d'aujourd'hui ( à partir de 20.00 h).

On y découvrira - entre autres - la jeune suédoise Bobby Baby, qui fait de la musique depuis l'âge de 14 ans et qui a décidé de la mettre gratuitement à la disposition de qui veut bien l'écouter, que ce soit sur son propre site internet, ou sur celui des labels avec lesquels elle collabore.

 ( photo: Daniel Bergström)

On lui doit aujourd'hui cette chanson de Noêl N°5 absolument délicieuse:

BOBBY BABY : " Santa Claus is coming to town"

Découvrez d'autres titres de Bobby Baby sur www.bobbybaby.net ainsi que sur www.dive-records.de .

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 20:51

Est-ce la rigueur des hivers scandinaves qui en est la cause ? Depuis quelque temps, on assiste en Suède à un retour des musiques chaudes et cuivrées, teintées de soul et de gospel. Après Hakan Hellström en digne émule des Dexy's Midnight Runners, après The Fine Arts Showcase qui lorgnent plutôt du coté du E-Street Band, et alors qu'on avait à peine digéré Moneybrother, "Sensation de l'année" dans toute la presse musicale suédoise ( ils enregistrent depuis 2002 quand même !), voici déjà l'arrivée de The Carny.

 

Originaires de Halmstad et sapés comme des princes ( de l'Honorable Société, s'entend...), ces neuf musiciens ( parmi lesquels des cuivres et des choristes) sont une découverte bien trop récente pour que j'aille déjà leur consacrer une thèse. Mais les quelques morceaux glanés sur le net et les photos fièvreuses de leurs concerts ne laissent aucun doute sur le fait qu'il s'agit de sérieux clients, experts dans l'art de faire briller les cuivres et de chauffer une salle.

C'est tout tranquillement qu'on commence avec notre chanson de Noël N°2:

THE CARNY : " This Christmas ( I'll be staying here with you")"

Puis les choses se corsent avec le nouvel EP du groupe:

THE CARNY : " Bestseller"

THE CARNY : " Blame it on the rich man"

THE CARNY : " The monster sleeps alone tonight"

 
 ( photo: Karolina Norman)

Enfin, on termine avec un extrait de l'album " Money makes us":

THE CARNY : " Let me sleep with you tonight"

Album que vous pouvez télécharger dans son intégralité et gratuitement ICI. C'est déjà Noël ! Merci Rockomondo ! ( et merci The Carny !)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 22:24

Cette jeune fille à l'allure très BCBG années '60 s'appelle Sarah Assbrin et habite Göteborg. Il y a quelques heures à peine, j'ignorais tout de son existence. Mais, arrivé par hasard sur son site internet, ce que j'ai pu y entendre m'a décidé immédiatement à lui consacrer une page. J'en ai appris aussi un peu plus à son sujet : que sous le nom de El Perro Del Mar elle a sorti tout d'abord deux CD-R autoproduits, puis quelques titres éparpillés sur divers singles et compilations, le tout étant rassemblé un peu plus tard ( avec un inédit en prime) sur un album intitulé " Look ! It's El Perro Del Mar". J'ai appris aussi que Sarah Assbrin est une trés bonne amie de Jens Lenkman, avec qui elle a enregistré un split-single et partagé une tournée. Ca ne vous suffit pas comme recommandation ? Moi, si.....

 

Hybris Records vous propose de télécharger les deux premier singles d'El Perro Del Mar librement.  Si ce que vous écoutez vous plait, l'artiste et le label apprécieraient cependant que vous versiez une participation laissée à votre libre choix  ( via Paypal, code vendeur Hybrys HYBR015 HB)

EL PERRO DEL MAR : " Baby I've been in a bad place" ( 19/04/2004)

- 01 - " Candy" / 02 - " Party"    Téléchargez la pochette.

Téléchargez la totalité du single en un seul fichier zip.

EL PERRO DEL MAR : " I've got no news" ( 02/06/2004)

- 01 - " Dog" / 02 - " Coming down the hill"     Téléchargez la pochette.

Téléchargez la totalité du single en un seul fichier zip.

EL PERRO DEL MAR : " God knows"

EL PERRO DEL MAR : " It's all good"

Et pour finir, une petite chanson de Noël, la première d'une série qui nous mènera jusqu'au 25 décembre:

EL PERRO DEL MAR : " Oh, what a Christmas !"

Achetez les disques de El Perro Del Mar.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article