Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 16:01

Ah, ca y est: je vais encore passer pour le pervers pépère de service ! Mais dites-moi, comment résister, COMMENT RESISTER au charme et à la fraîcheur de ces cinq teeny-girls suédoises originaires de la banlieue de Stockholm ? A leur chanteuse Linnea (17 ans), so cute avec sa coupe de douilles Oh No Ono ? Et leur bassiste Mimmi qui se ronge les ongles comme une malade, même avec du vernis dessus ? Et la brune Lisa (claviers) qui danse dans l'escalier de l'immeuble avec ses ballerines lamées dont la semelle se décolle ?

Those Dancing Days ne se produisent sur scène que le week-end. En semaine, deux d'entre-elles vont encore à l'école pendant que les autres travaillent. Leur premier EP vient de sortir et le buzz ne fait que commencer. Album prévu l'année prochaine. S'il est à la hauteur de cet irrésistible "Hitten", il ne fait aucun doute qu'on en reparlera....


Those Dancing Days - Hitten

On peut voir aussi ce clip en grand format sur le site de son réalisateur Daniel Eskils.

Achetez l'E.P. de Those Dancing Days.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 20:56

Je ne me rappelle pas avoir déjà vu quelqu'un paraissant s'emmerder sur scène autant que Victoria Bergsman avec les Concretes à Eurosonic 2005. Eh ! Si ça ne lui plaît pas de chanter, qu'elle fasse autre chose ! Mais non, ça doit lui plaire car après avoir quitté les Concretes, elle a continué, d'abord chez ses copains de Peter Björn & John (et pour un vrai tube avec "Young Folks"), et puis à présent en solo sous le nom de Taken By Trees. Pourquoi tirer cette tronche d'enterrement, alors ? Peut-être que Victoria Bergsman fait partie de ces nanas qui font continuellement la gueule, comme l'héroine de "Ghost World". Ou bien alors elle veut ravir le titre de chieuse patentée à Hope Sandoval. Et là c'est le travail d'une vie. Certains affirment qu'elle serait en fait tout simplement paralysée par le trac en concert. Pas impossible.... En tout cas, même si je ne la reconnais plus avec sa nouvelle tête d'Agnès Varda jeune, je fonds pour les mélodies douces-amères et délicatement arrangées de son premier album "Open Field". Les suédois en profitent depuis juin, et pour nous ce sera le 16 octobre. Mais il faudra se passer du concert parisien qui était prévu pour soutenir la sortie de l'album. Motif: pas assez de réservations ! Allez, un petit sourire quand même, Victoria ?

 (photo: Helena Blomqvist)

TAKEN BY TREES : "Tell me" (extrait de "Open field", 2007)

TAKEN BY TREES : "Lost and found" (idem)

TAKEN BY TREES : "Sincerely yours" (vidéo-clip)

On peut écouter l'intégralité de l'album de Taken By Trees sur sa page MySpace et quelques extraits ici.

Achetez l'album de Taken By Trees.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 10:15

Celui-là, je l'attendais avec impatience, et je n'ai pas été déçu. "Night falls over Kortedala" est le second "véritable" album de Jens Lekman ("Oh, you're so silent, Jens" se contentait de compiler des morceaux déjà parus) et cette fois-ci le suédois a sorti le grand jeu. Adeptes du "less is more" et des recettes allégées, passez votre chemin: ce disque n'est pas fait pour vous. Jens Lekman vous en donne plus: avec lui, c'est les trois boules de glace ET le coulis de framboise ET la chantilly ET la fameuse cerise pour couronner le tout. Bourratif ? Même pas, et pour dire la verité, lorsque le disque s'arrête on reprendrait bien un chouilla. Car cet album bricolé (les samples y abondent) mais baroque, grandiose, luxuriant, bien trop grand pour les frèles épaules de son créateur, est aussi un disque formidablement généreux. Alors oui, il y a sans doute une bonne part de nostalgie dans le bonheur qu'on prend à revisiter des lieux qu'on pensait à jamais disparus. Comment ne pas frissonner d'émotion par exemple en retrouvant évoqués ici le romantisme exacerbé d'un Scott Walker, la soul chatoyante d'un Curtis Mayfield, les arrangements baroques d'un Jim Webb ou d'un Van Dyke Parks ? Quand ce ne sont pas la pop pur-sucre d'un Barry Manilow, ou le kitsch d'un Jack Jones (l'immortel créateur du générique de "La croisière s'amuse"), le tout assaisonné d'effluves disco 70's et de saxophone balloche. Car Jens Lekman ne recule devant rien pour se - et nous - faire plaisir, pas même devant les limites généralement admises du soi-disant "bon goût". Et il a raison. Son album est sans doute - parmi ceux déjà sortis en 2007 - celui qui procure le sentiment le plus immédiat d'intense jubilation. Quand à la cerise, vous la trouverez en N° 4 sur le CD. Le morceau s'appelle "A postcard to Nina", une rencontre inespérée entre la soul de Philadelphie (Delfonics, Stylistics) et la pop scandinave. A coup sûr, une des meilleures chansons de l'année.

En pré-commande, ceux qui achetaient "Night falls over Kortedala" sur le site internet de Jens Lekman se voyaient offrir un second album de chansons acoustiques enregistrées à la bonne franquette. Une sorte de petit concert privé et sympa pour les amis. Malheureusement, la soeur de Jens qui s'occupait de sa webshop a repris ses études et laissé tomber momentanément cette activité. Dommage...

JENS LEKMAN : "The opposite of Hallelujah" (extrait de "Night falls...", 2007)

JENS LEKMAN : "Friday night at the drive-in bingo" (extrait de "Night falls...", 2007)

On peut écouter "A postcard to Nina" et d'autres morceaux de l'album sur differents blogs ayant déjà parlé de ce disque.

Achetez "Night falls over Kortedala".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 08:25

Décidément, le titre du fameux opéra de Bellini aura beaucoup inspiré les rockers: on trouve des Norma en Belgique, en Grèce, en Argentine, et donc à présent en Suède. Cet ambitieux trio de Hägersten rève de réinventer "L'Art Total" tel qu'on le concevait à la fin des années 60 en ajoutant à leurs concerts light-shows, danseurs et acteurs. Pour célébrer la sortie de leur premier EP, c'est d'ailleurs dans une galerie d'art que s'est produit le groupe. On y exposait des oeuvres réalisées par différents artistes à partir de ce que leur inspirait leur musique. Norma se situe dans cette mouvance qui renoue actuellement avec les longues pièces épiques du krautrock, du space-rock, et du psychédelisme bien sûr, le but ultime de tout ceci étant de recréer les sensations dues aux substances psychotropes. Plus calme et moins cahotique que ceux de leurs homologues norvégiens Serena Maneesh ou 120 Days, le premier disque de Norma affiche une belle gueule d'atmosphère. Même si, à l'évidence, c'est avant tout sur scène que le groupe trouve sa véritable dimension.

NORMA : "The storm" (extrait de "Norma 1", 2007)

Attention, vous en prenez pour plus de huit minutes !

Visitez aussi la page MySpace de Norma.

Achetez l'EP de Norma. Conseil: évitez la version mp3: le disque est sorti chez Novoton, label d'Existensminimum, des Antennas et de Black Belt, et comme toujours sur ce label, l'emballage est largement à la hauteur du contenu.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 07:52

Il existe quelques labels dont les parutions frisent le sans faute. Chapeau bas par exemple pour les britanniques de Stereo Test Kit et leur catalogue 100 % suédois, qui ont su rassembler autour de leur nom des artistes aussi délicats, sensibles et talentueux que Audrey, Boy Omega, et We Are Soldiers We Have Guns, en attendant Logh (nouvel album le mois prochain) et Dear Euphoria (second album en 2008, réédition du premier en attendant). Et ce n'est certainement pas la nouvelle signature du label qui viendra entacher l'excellence de cette jolie promotion. Comme souvent chez Stereo Test Kit, Band In Box est en fait le groupe d'une seule personne: Siri af Burén, une jeune artiste de Malmö qui sur sa page MySpace se dit influencée par "l'infantilisme, les hopitaux et les animaux, la junk-food et le whisky". Pour composer sa musique, Siri s'est fixée quelques règles à la façon du "Dogme" de Lars von Trier. Celle par exemple d'explorer chaque mois un nouvel instrument avant de composer un morceau pour le mettre en pratique. C'est ainsi qu'en décembre 2006, Siri af Burén a découvert les joies de la clarinette, en janvier celles du ukulélé, en février le tambourin (ce qui a du lui laisser un peu de temps pour faire autre chose) et en mars le violon. Tout ceci relève cependant de la simple anecdote lorsqu'on écoute les gracieuses chansons de Band In Box, faites de fragile mélancolie et portées par la voix simple et touchante de Siri. Très joli, et peut-être moins lisse qu'il n'y parait: que penser en effet de quelqu'un qui se fait photographier en compagnie d'un pigeon mort ?

BAND IN BOX : "Leaving smears"

BAND IN BOX : "Lost and foundland"

Deux autres morceaux, au moins aussi beaux que ceux-ci et d'une excellente qualité sonore, sont disponibles en téléchargement gratuit sur la page MySpace de Band In Box.

Band In Box sortira un split-single en novembre prochain (avec qui, au fait ?) et un album l'année prochaine.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 10:31

Un petit rappel pour les étourdis:

TAXI, TAXI ! : "To hide this way"

TAXI, TAXI ! : "Old big trees (MySpace demo)"

Retrouvez Johanna et Miriam sur le précédent post que nous leur avions consacré.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 10:47

L'album de Gitbox ! hier ne vous a pas suffi ? Vous voulez toujours plus de musique gratuite ? Eh bien, réjouissez-vous: le label pop suédois Labrador (The Radio Dept., Club 8, Sambassadeur...), jamais avare en mp3 gratuits, vient de mettre gracieusement en ligne sa compilation d'été. Soit - tenez-vous bien - 68 morceaux extraits de son catalogue à télécharger gratuitement sur le site du label. Heureusement que ce sont les vacances, sinon on se demande bien où vous trouveriez le temps d'écouter tout ça !

 (The Radio Dept: 3e album à la rentrée. photo: S. Karlsson)

VARIOUS ARTISTS : "Labrador: summer 2007 (part 1) " (fichier Zip)

VARIOUS ARTISTS : "Labrador: summer 2007 (part 2) "

VARIOUS ARTISTS : "Labrador: summer 2007 (part 3) "

VARIOUS ARTISTS : "Labrador: summer 2007 (part 4) "

Visitez le site de Labrador.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 00:03

Evidemment, lorsqu'on habite la Suède, on est plus enclin à tenir correctement sur des patins à glaces que lorsqu'on vit en Grêce ou au Portugal. De là à enregistrer un clip sur le terrain (et dans les costumes !) d'Holiday on Ice, il y a un pas que les hurluberlus de Forest and Crispian ont allègrement franchi. Leur chanson, "Linda", mêle habilement efficacité pop suédoise et funk blanc façon Talking Heads et comme nos trois chevelus en justaucorps ne se prennent visiblement pas au sérieux, on signe des deux mains pour leur premier album, "Modern sensation", sorti il y a quelques semaines chez EMI Denmark.

FOREST AND CRISPIAN : "Linda" (vidéo-clip, extrait de "Modern Sensation")

Forest and Crispian seront au festival Spot où ils joueront le vendredi 1er et le samedi 2 juin. Ils s'en excusent par avance auprès des gens qui voulaient les voir jouer trois fois.

Visitez leur page MySpace.

Achetez l'album de Forest and Crispian.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 00:01

De très nombreux blogs ont déjà parlé de Taxi Taxi ! dont la parution des deux premières démos avait créé un véritable émoi sur MySpace. Mais en France (et à ma connaissance), seul Libération les a brièvement évoqué en Octobre 2006 dans un très intéressant article de Bruno Masi et Matthieu Decarte intitulé "Les années folk". Folk, le soeurs jumelles Miriam et Johanna E. Berhan (34 ans à elle deux !) ne le sont pourtant que par la forme: instrumentation acoustique, climats intimistes, mélodies dépouillées. Avec pour porter ces dernières des voix fragiles et bouleversantes, sans cesse à la limite de la brisure, qui rappellent par de gentils coups de poignard que l'adolescence n'est pas, n'a jamais été, ne sera jamais l'âge de l'insouciance.

Le premier EP de Taxi Taxi ! vient de paraître sous les auspices de deux bonnes fées: Efterklang pour commencer, qui ont accueilli le duo sur leur irréprochable label Rumraket (où il sera en bonne compagnie: Slaraffenland, Erik Levander, Cacoy...). Björn Yttling ensuite (celui de Peter Björn & John) qui a produit leur premier EP dans un respect total de leur personnalité, n'intervenant que pour apporter un peu plus de lisibilité à l'ensemble. Le résultat - plus que prometteur - place d'ores et déjà Taxi Taxi ! parmi les artistes qui vont compter cette année. Et sans doute aussi pour les années à venir.

TAXI TAXI ! : "To hide this way"

TAXI TAXI ! : "Old big trees (MySpace demo)"

Taxi Taxi ! sera en concert au festival Spot le jeudi 31 mai.

Visitez leur page MySpace.

Achetez l'EP de Taxi Taxi !

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 08:15

L'histoire ne date pas d'hier. Ca se passait au début des années 80 et, déjà accroché par le rock européen, j'étais en train de fouiller avec délectation dans les bacs de Boudisque, célèbre disquaire et distributeur amstellodamois. Et là, surprise: je tombe sur le premier album des suédois Perfekt Alibi. Je connaissais déjà Perfekt Alibi pour les avoir précédemment découverts sur la cassette "Mun mot mun metoden", une compilation qui fut un peu à la new-wave suédoise ce que fut plus tard la cassette "C 86" à l'anorak-pop (pas de panique les néophites, traduction ici et ). Naturellement, j'achête l'album, et c'est seulement rentré à l'hôtel que je découvre le meilleur de l'histoire: une lettre insérée dans la pochette et envoyée par le label de Perfekt Alibi (Kakaphone, ça ne s'invente pas...) aux propriétaires de Boudisque. On y lisait une biographie et diverses information sur le groupe, et surtout l'auteur du courrier s'inquiétait de savoir si le disquaire/label/distributeur serait intéressé par un contrat de licence ou une éventuelle distribution de l'album. Le peu scrupuleux taulier de Boudisque avait tout simplement mis en rayon au prix fort ce disque-promo qu'il avait reçu gratuitement, en oubliant juste d'en retirer la lettre qui l'accompagnait !

Né des cendres du groupe punk Rottweiler et basé à Malmö, Perfekt Alibi exista de 1980 à 1894. Durant cette période, ils réalisèrent plusieurs singles et un album avec un son bien caractéristique de l'époque influencé par Joy Division, Echo and the Bunnymen, Hunters and Collectors ou Public Image Limited. Leur seul et unique album, enregistré à Londres sous la houlette du musicien/producteur Dennis Bovell (Matumbi) reste tout à fait recommandable pour peu qu'on arrive à mettre la main dessus. Sinon, le groupe dispose toujours d'un site internet où l'on peut télécharger de nombreux titres, bons et moins bons, avec un son malheureusement assez médiocre où - absence de basses dues au mp3 oblige - on a bien du mal à retrouver la patte dub/reggae caractéristique de Bovell.

PERFEKT ALIBI : "Såg nanting" ("Perfekt Alibi", 1984, bien que ceci me paraisse en fait une version démo)

PERFEKT ALIBI : "Pilgrim" (idem)

PERFEKT ALIBI : "Gryning" (2nd single, 1982)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article