Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 15:17

Lester Bangs aurait sans doute adoré Pascal. Tout à fait le genre de truc qui excitait sa plume: bien cru, bien primitif, bien brut de décoffrage. Et rock n'roll pour sûr. Car Pascal a beau ne pas jouer bien vite, c'est quand même de ça dont il s'agit. Un son caverneux à souhait, un écho à couper au couteau, des vocaux captés par un micro gagné dans une baraque foraine: on dirait The Jesus & Mary Chain à leurs débuts enregistrés par un Phil Spector trash. Et pour tout arranger, ça chante en suédois. Ecoutez plutôt leur version live from the crypt du "Hungry heart" de Bruce Springsteen. De quoi faire se retourner le boss dans sa tombe (Quoi ? Il est toujours vivant ? Oops, désolé...)

 (photo: Stina Kättlng)

Au fait, Pascal ce n'est pas seulement le type qui regarde l'objectif sur la photo. C'est un groupe. Les deux filles derrière en font partie aussi.

PASCAL : "Hungrigt hjärta" (démo, 2004)

PASCAL : "Förbi fabriken" (démo, 2004)

PASCAL : "Jonnie" (extrait de l'album "Förbi Fabriken", 2006)

PASCAL : "Sjuk" (fichier MySpace. Cliquez une fois à gauche pour télécharger)

PASCAL : "Kom inte till mig" (idem)

PASCAL : "Do inte nu" (idem)

Visitez la page MySpace de Pascal.

Achetez les disques de Pascal.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 09:06

Il paraît que c'est normal. Qu'avec l'âge on devient sentimental. Peut-être qu'un jour je finirai moi aussi comme ces vieux acteurs qu'on voit périodiquement s'exhiber la larme à l'oeil sur les plateaux télés. A moins que je ne me décide à éviter définitivement les disques de chanteuses-pianistes suédoises. A peine remis du choc Frida Hyvönen, voilà que je replonge déjà pour une autre blonde scandinave au talent hors-pair. Révélée en France par Absolut Noise, Elina Johansson a commencé à écrire ses chansons à Los Angeles où elle poursuivait des études musicales. Après une courte expérience de groupe, c'est de retour en Suède qu'est vraiment né Dear Euphoria, avec l'aide du producteur/guitariste Sven Johansson et du contrebassiste Stefan Stenberg. Sorti l'année dernière en autoproduction, son premier album "For everything of worth" est un joyau brut, un diamant rendu plus tranchant encore par le dépouillement extrème des chansons. Dans ses moments d'exception ("Awaiting" "Something great"), il vous emporte et vous laisse pantelant, le souffle coupé. Le premier album de Dear Euphoria, épuisé depuis peu, vient d'être mis en téléchargement libre dans sa quasi-intégralité sur le site de l'artiste, avec un son d'une excellente qualité. Et à présent sur ce blog. Ne me remerciez pas, vous allez encore me faire pleurer...

 (photo: Freddie Sandström)

DEAR EUPHORIA : "For everything of worth"

01 - If I had the voice

02 - Glorious laughter

03 - Oh, the softness (fichier MySpace, cliquez à gauche pour télécharger)

04 - Not meant to have it

05 - Undamaged child

06 - Awaiting

07 - Something great

08 - Yet another goodbye

09 - Naked before you

Deux nouveaux titres sont disponibles sur sa page MySpace.

Il semblerait que l'album de Dear Euphoria soit en fait toujours en vente chez les américains de CDBaby.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 09:16

Lorsqu'en juin dernier j'ai vu arriver Frida Hyvönen sur la scène de l'Aros, le très chic musée d'art contemporain d'Aarhus, j'ai tout d'abord cru que je m'étais trompé de concert. Alors que j'attendais une néo-baba un peu foldingue telle qu'elle apparaissait sur son site internet, voilà que j'avais devant moi une jeune fille BCBG au look d'executive-woman: coupe au carré, chemisier blanc, pantalon de flanelle grise. Rien de gênant s'il n'y avait eu aussi l'attitude de la demoiselle: un manque flagrant de naturel et une familiarité factice avec le public, le tout renforcé par une mise en scène un peu trop apprêtée, comme ce verre de vin, cette grappe de raisin (en juin !) et ce paquet de Marlboros négligemment posés sur le Steinway auxquels la suédoise faisait honneur entre chaque morceau. A l'heure où j'écris ces lignes, je ne sais toujours pas si Frida Hyvönen se la pête un peu ou si tous ces artifices ne servent en fait qu'à dissimuler un véritable trac et une bonne dose de timidité. Laissons lui le bénéfice du doute, d'autant plus que sa musique, elle, n'appelle aucune sorte de critique. Il est rare de voir pour la première fois sur scène un(e) artiste dont on ne connait rien, et d'avoir instantanément l'impression d'être familier avec sa musique, que ses chansons ont toujours fait partie de votre vie. Frida Hyvönen est de cette précieuse catégorie. Avec une étonnante économie de moyens (simplement sa voix et son piano), elle vous envoie ses chansons comme autant de banderilles dont on ne peut plus jamais se débarasser. The Concretes ne s'y sont pas trompés en signant Frida Hyvönen sur leur label Licking Fingers où son premier album est sorti il y a un peu plus d'un an. Sa récente ré-édition chez les américains de Secretly Canadian va permettre enfin de pouvoir se le procurer plus facilement. J'ai déjà passé ma commande..

 (photo: Frans Hällvquist)

FRIDA HYVÖNEN : "Drive my friend"

FRIDA HYVÖNEN : "You never got me right"

FRIDA HYVÖNEN : "DJuna !"

FRIDA HYVÖNEN : "Drive my friend" (vidéo-clip)

Frida Hyvönen sera en concert à Paris le 12 décembre (Divan du Monde)

Achetez l'album de Frida Hyvönen.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 00:00

Le jour où les poltergeists feront de la musique, cela s'appellera sans doute Midaircondo.

Formé il y a quatre ans à Gotebörg et composé de Lisa Nordström, Lisen Rylander et Malin Dahlström, Midaircando a sorti son premier album "Shopping for images" fin 2005. Le trio est sur le point de terminer une courte tournée française: le 19 octobre on pourra le voir à Rennes (Electroni(k)), et le 21 à Reims (La Cartonnerie).

MIDAIRCONDO : "Talk you into it"

MIDAIRCONDO : "As of grass after mowing"

MIDAIRCONDO : "Serenade (pavan rmx)"

Achetez les disques de Midaircondo.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 23:50

On connaissait déjà Monsieur (Rasmus Kellerman alias Tiger Lou), Madame (Andrea Kellerman alias Firefox A.K.), et aussi le groupe qu'ils forment ensemble (Las Puertas, Absolut Noise a très bien expliqué tout ça ici, ici et ). Dans la famille Kellerman, je demande maintenant... la soeur !

Jenny Kellerman a reçu la révélation en 2000, quelques minutes avant que Ryan Adams ne foule pour la première fois une scène suédoise: c'était décidé, elle allait former un groupe ! Il ne lui fallut pas bien longtemps pour embarquer dans l'aventure sa copine Emilie, puis un garçon nommé Martin, bien utile dans la mesure où il savait jouer à peu près de tous les instruments. Sont venus se greffer ensuite la petite soeur d'Emilie, le frangin de Martin, et un bassiste, Simon, arrivé sans doute là par erreur car apparenté à aucun des autres.

Avec Ryan Adams penché sur son berceau, pas étonnant que tout ce petit monde se soit orienté vers une musique folk-rock d'inspiration ouvertement américaine. Mais si l'ex-leader de Whiskeytown joue volontiers les caméléons et roule souvent un peu trop des mécaniques, Dexter's Moon au contraire ne dévie jamais de son univers ouaté et de sa sensibilité toute féminine, le tout décliné en deux démos et un album, "Come Rain", sorti l'année dernière sur Combat Disc, le label de... Rasmus et Andrea Kellerman.

DEXTER'S MOON : "Fucked-up love story" (extrait de "Come rain")

DEXTER'S MOON : "Voodoo girl" (idem)

DEXTER'S MOON : "Come rain" (idem)

DEXTER'S MOON : "Wish for the moon" (démo, 2004)

DEXTER'S MOON : "Promise" (idem)

DEXTER'S MOON : "Rebound bounce back" (idem)

DEXTER'S MOON : "Shelter" (idem)

DEXTER'S MOON : "Artificial heart" (démo, 2001)

Visitez aussi la page MySpace de Dexter's Moon.

Ah, j'oubliais, il y a encore un autre frère Kellerman (Marten) qui fait de la musique sous le nom de Statemachine, mais c'est le moins intéressant du lot.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 07:14

Voilà déjà quelque temps que je le savais, mais j'avais complêtement oublié de vous le signaler: les suédois slow-core de Reverend Big O - dont on avait déjà parlé à plusieurs reprises ici et - ont sorti récemment un nouveau single en téléchargement libre sur l'excellent net-label Go-Jukebox ! (à visiter d'urgence !). Accrochez-vous: la plage principale fait plus de huit minutes, la routine chez Reverend Big O. Pour l'anecdote, c'est Magnus Bjerkert de David & The Citizens (et boss du label Adrian) qui y joue de la trompette.

REVEREND BIG O : "Hear you out"

REVEREND BIG O : "Just next to you"

Téléchargez la pochette.

Le temps que je rédige ce billet, et Go-Jukebox à déjà fait paraître aujourd'hui même un autre single de Reverend Big O !! Et hop, le voici aussitôt ajouté à ce post.

REVEREND BIG O : "Tonight"

REVEREND BIG O : "Words like clouds"

Téléchargez la pochette.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 11:37

Amis suédois, que vous repreniez dans votre langue les chansons de Plastic Bertrand ("Tout petit la planête" devenu "Den lilla planeten" chez bob hund), passe encore, mais celles de Pierre Bachelet, là, je trouve franchement que vous poussez le bouchon un peu loin....

THE HONEYDRIPS : "Ah Karolin" ("La chanson d'Emmanuelle", BO du film du même nom)

THE HONEYDRIPS : "I wouldn't know what to do" (emprunté à www.dancetothesun.com avec mes remerciements.)

The Honeydrips est le projet solo de Mikael Carlsson, ex-leader du groupe Dorotea. Pas facile de trouver ses disques, souvent tirés à très peu d'exemplaires sur de minuscules labels. Essayez quand même ici

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 11:20

On avait déjà parlé de Lotta Wenglen ici au printemps. Mais depuis, la belle suédoise a eu la bonne idée d'ajouter un titre inédit à ceux (déjà nombreux) qui figurent sur son site internet. Le voici, accompagné de deux extraits de son excellent album "Ask Harry" (Margit Music, 2005)

LOTTA WENGLEN : "Mother"

LOTTA WENGLEN : "Brother" (extrait de "Ask Harry")

LOTTA WENGLEN : "Half a life" (extrait de "Ask Harry")

De nombreux autres titres sont disponibles sur le site de Lotta Wenglen.

Consultez également sa page MySpace.

Achetez les diques de Lotta wenglen.

(photo: ruhmich)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 19:38

Et vous croyez peut-être que j'ai le temps de m'occuper de ce blog aujourd'hui ?? Rien du tout, oui ! Mais comme je suis un gentil garçon, je ne vous laisserai quand même pas complêtement tomber. Voici le célèbrissime "It's a man's man's world" de Maaster JaaaAAAAAMES BRROOWN, revu, corrigé et blanchi plus blanc que blanc par les talentueux (et hélas séparés depuis belle lurette) suédois de Ray Wonder.

RAY WONDER : "It's a man's man's world"

(Attention, les fichiers musicaux de ces posts d'été ne resteront en ligne que pendant 72 heures. Available for 72 hours only)

On dirait que les disques de Ray Wonder ne sont plus en vente nulle part. Si je me trompe, merci de me le faire savoir

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 11:55

C'est de la faute à la pub Volvic ! A force de ré-entendre sans arrêt leur "You and Me song", l'envie m'est venue de consacrer une page à ces vétérans de la pop suédoise (20 ans d'existence, quand même) que sont The Wannadies. Mais en adoptant un angle particulier, puisqu'il ne sera question ici que de reprises, un petit jeu auquel The Wannadies se sont souvent livrés sur leurs premiers singles, et qui finalement permet de cerner assez bien le groupe. Voici donc les Wannadies interprétant 1° The Stooges 2° The Go-Betweens 3° Violent Femmes 4° Depeche Mode....

THE WANNADIES : "I got a right"

THE WANNADIES : "Lee Remick"

THE WANNADIES : "Blister in the sun"

THE WANNADIES : "New life"

(Attention, les fichiers musicaux de ces posts d'été ne resteront en ligne que 72 heures. Available for 72 hours only)

Achetez les albums des Wannadies.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article