Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 00:00

Une photo noir et blanc légèrement surexposée montrant cinq garçons proprets et sages, à la mise un peu démodée: c'est la seule image qui me reste à présent de The Mole Session. Et existe-t-il seulement quelqu'un chez qui ce nom évoque encore un souvenir ? Pourtant, ce quintet de Gotebörg a signé entre 1993 et 1998 une série d'albums qui, en d'autres temps et en d'autres lieux (surtout en d'autres lieux...), aurait du faire d'eux un groupe de légende, un de ces noms qu'on s'échange comme un trésor, avec la certitude de tenir là un secret qui peut changer une existence. Quelque chose comme - et là j'ai bien conscience de ce que je vais écrire - LA réponse scandinave aux Go-Betweens: même écriture frémissante, même élégance dans les arrangements, même voix profonde et un peu lasse. Et surtout cette sensation troublante d'avoir trouvé chez de parfaits inconnus l'expression exacte de vos sentiments les plus intimes. Des trois albums enregistrés par The Mole Session, tous excellents, le second, "Favourite thing" (1995) reste un idéal insurpassable en matière de romantisme pop: un disque dont on sait dés la première écoute qu'il deviendra le compagnon d'une vie. La preuve réconfortante que les plus belles histoires d'amour peuvent aussi s'inscrire dans la durée.

Les morceaux suivants sont tous extraits de "Favourite thing":

THE MOLE SESSION : "Don't you think"

THE MOLE SESSION : "All it takes"

THE MOLE SESSION : "A big house"

THE MOLE SESSION : "Favourite thing II"

Le deuxième ("Favourite things", '95) et le troisième ("Late show", '98) album de The Mole Session sont toujours en vente à un prix ridicule ici. Tant que vous y êtes, regardez le reste de la liste de soldes, on y trouve de très jolies chose à un prix bradé: 6 albums ou EP's pour 100 couronnes suédoises (aux alentours de 13,50 €)

Un grand merci à Per Undenell (The Mole Session) et Jesper Kumberg (Roligan Records) qui m'ont donné l'autorisation de mettre ces morceaux en ligne.

(Commentaires bienvenus, merci)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 00:05

Ouh, la mauvaise langue ! Dans une précédente page consacrée à Hell On Wheels en janvier dernier, j'avais écrit qu'un nouvel album était annoncé mais que sa parution ne semblait pas pour autant imminente. En fait, on n'aura pas eu à attendre longtemps puisque "The odd church" est sorti le 22 mars dernier (j'ai donc mis quelques temps à m'en aperçevoir), tirant les suédois de trois ans de silence. Les deux extraits proposés à l'appréciation du public sur les sites internet de leurs labels suédois et danois ont parfaitement rempli leur rôle en ce qui me concerne: j'ai immédiatement commandé l'album.

HELL ON WHEELS : "As we play" (extrait de "The odd church")

HELL ON WHEELS : "Alexandr" (idem)

D'autres titres de Hell on wheels sont sur leur page MySpace.

Achetez le nouvel album de Hell On Wheels.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
20 mai 2006 6 20 /05 /mai /2006 00:30

On a presque envie de s'excuser de parler de Lotta Wenglén. On ne voudrait surtout pas déranger. C'est Adrian Recordings, le label fondé par David & The Citizens, qui m'a permis de faire connaissance avec cette suédoise de Malmö trop discrète. Ils avaient été les premiers à lui faire confiance en tant qu'artiste solo après qu'elle ait fait ses premières armes dans des groupes aujourd'hui oubliés comme Ba-Ba-Loo ou Bobby Ray. Lotta Wenglén y portait fort élégamment le chapeau de cow-boy, une manière comme une autre de laisser transparaître son goût pour les musiques roots américaines, folk et country, qui sont à la base de ses chansons. A présent, c'est sur son propre label Margit Music, ainsi nommé en hommage à sa grand-mêre, qu'elle poursuit son parcours musical riche aujourd'hui de trois albums et de quelques EP's. Une discographie dont le point commun pourrait être la sincérité et la simplicité: une (belle) voix nettoyée de tout artifice, un accompagnement spartiate de guitare ou de piano, parfois un léger surlignage de cordes, rien de plus. Et ces chansons, tellement intimes, comme autant de messages personnels qu'il ne nous viendrait jamais à l'idée de partager avec qui que ce soit.

 (photo: Ruhmich)

LOTTA WENGLEN ( & CLAES DORTHE) : "Sunken treasure" ("Scratch", 2002)

LOTTA WENGLEN : "Paintbrush" ( extrait de "Paintbrush", 2002)

LOTTA WENGLEN : "The cure that's killing me" (extrait de "Ask Harry", 2005)

LOTTA WENGLEN : "Overrated happiness" (extrait de "Ask Harry", 2005)

LOTTA WENGLEN : "For lost time" (vidéo)

De nombreuses autres chansons à télécharger sur le site internet de Lotta Wenglén. Vous pourrez également l'entendre sur le nouvel album de Christian Kjellvander, "Faya" (Startracks).

Lotta Wenglén a aussi sa page MySpace.

Achetez les disques de Lotta Wenglén.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 23:02

Lorsqu'on parle de David Fridlund (avec ou sans ses Citizens), Sara Culler n'est jamais loin. Avec une parfaite synchronisation, alors que les premiers nous sortent un nouvel E.P., la seconde, elle, nous livre sa troisième démo "Wolflike they are". En voici deux extraits: le tout nouveau "Jupiter and I", et "At least like Melissa" que la blonde américaine avait déjà mis en ligne en guise de cadeau de Noël 2005.

 

SARA CULLER : "Jupiter and I"

SARA CULLER : "At least like Melissa"

Visitez le blog de Sara Culler et sa page MySpace.

Achetez "Wolflike they are" et les autres démos de Sara Culler.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 23:09

C'est la grand chambardement chez David & The Citizens: le groupe a quitté le label qu'il avait fondé (Adrian) pour rejoindre les rangs de Bad Taste, et deux des musiciens sont partis, transformant ainsi le sextet en quatuor. Cela ne les empèche pourtant pas de travailler d'arrache-pieds à la réalisation de leur troisième album (dont on peut suivre l'évolution ici). Histoire de nous faire patienter, Bad Taste sortira le 17 mai prochain un E.P. cinq titres intitulé "Are you in my blood ?".

 
 (photo: Roger Ahr)

Et pour ceux qui auraient du mal à attendre jusque là (moi, par exemple)., ils nous en filent même le morceau principal:

DAVID & THE CITIZENS : "Are you in my blood ? "

Pré-commandez le nouvel EP de David & The Citizens (cliquez sur la bannière au nom du groupe pour voir apparaître le pop-up de commande). Les disques précédents sont disponibles chez Adrian (voir plus haut).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
7 mai 2006 7 07 /05 /mai /2006 23:35

Après avoir admis une fois pour toute que les Suédois de Reverend Big O ne feront jamais mieux que leur extraordinaire premier E.P. "Small town chants" (A West Side Fabrication, 2000), on peut peut-être commencer à les aimer pour ce qu'ils sont, et non pas pour ce qu'on aurait voulu qu'ils soient. Déjà distingués dans ces pages à l'occasion de la sortie de leur précédent single "Let the air in"" (toujours disponible en téléchargement gratuit chez Realease), le quintet de Malmö récidive avec ce nouvel EP (Go, Jukebox !), sensiblement plus bruyant et remuant que ne l'étaient leurs disques précédents . Et déjà on voit se faufiler le mot "shoegazer" dans les communiqués de presse et les chroniques en ligne. Il faudra vous y faire: la noisy-pop est de retour, et ça va bien durer jusqu'à l'été (tonguegazer ?)...

 

REVEREND BIG O : "Inside your land"

REVEREND BIG O : "Car nights"

REVEREND BIG O : "Walk inside"

Téléchargez la pochette (clic droit puis "enregistrer la cible sous...").

Visitez la page Myspace de Reverend Big O.

Achetez les premiers disques de Reverend Big O.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
1 mai 2006 1 01 /05 /mai /2006 18:01

Comme je ne lis pratiquement jamais la presse musicale anglaise (française non plus d'ailleurs), il m'arrive de passer à coté de groupes européens qui font le choix stratégique de travailler à Londres. C'est le cas des suédois Jeniferever, dont apparemment tout le monde parle outre-manche bien que très peu d'échos soient parvenus jusqu'ici, sinon ceux relayés récemment par Indie-Boy Traqueur (lui-même alerté par Tyler's one, merci à tous deux).  Les choses risquent cependant d'évoluer très vite avec la prochaine tournée du groupe en France . Le quatuor d'Uppsala - dont les envolées épiques ont souvent été comparées à celles de Sigur Ros ou d'Efterklang - sera notamment le vendredi 12 mai au Tryptique en compagnie de Gregor Samsa (USA) et de Barzin (Canada). Mais pas en ma présence, car le même soir (c'est malin !) Camilla Munck et Moogie Johnson passent à la Flèche d'Or avec Tamara Williamson. Entre qui que ce soit et le duo Munck/Johnson, mon choix est fait sans même que j'ai à y réfléchir plus d'un dixième de seconde. Dommage pour Jeniferever. Vous me raconterez ?

 (photo: Rikkard Häggborn)

JENIFEREVER : "You only move twice" (extrait de "Iris EP", 2004)

JENIFEREVER : "For the world is hollow and I have touched the sky" (idem)

JENIFEREVER : "Kap farvel" (extrait de "The next album soundtrack", 2003)

Le premier album de Jeniferever "Choose a bright morning" est sorti le 13 mars dernier (Drowned In Sound). Achetez le ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 22:59

Jeudi soir, dans Rockomondo (l'émission): le suédois Existensminimum dont on avait déjà parlé ici après avoir vu son formidable concert à Eurosonic. L'album était annoncé avant l'été, il sortira le 5 mai sous le titre à rallonge de "Last night my head tried to explode and I wrote everything down" (Novoton). Et en guise d'hameçon, le label vous propose d'en découvrir le premier single "Changing lines".

 

EXISTENSMINIMUM : "Changing lines"

Vous aimeriez la même chose en version hi-fi ? Pas de problême, ça se passe ici.

Pour acheter le premier single d'Existensminimum et l'album (dès sa sortie), c'est ici.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 23:37

Comment ? Je ne vous ai pas encore parlé des Moonbabies ? Mais comment est-ce possible alors que leur second album "The Orange Billboard" (disque du mois dans Rockomondo en juin 2004) reste un de mes disques suédois préférés toutes catégories confondues ? Réparons ça tout de suite dans l'urgence. On aura bien l'occasion d'y revenir... Formé en 1996 à Malmö, ce duo composé de Ola Frick et de Carina Johansson prend tout son temps lorsqu'il s'agit de sortir un nouvel album. On comprend mieux pourquoi lorsqu'on sait qu'ils font tout eux-même sur leurs disques, et que leur musique qui mélange avec bonheur les années soixante (Beatles, Beach Boys) aux années 90 (la noisy-pop) en saupoudrant le tout d'une bonne dose de psychédélisme n'est pas spécialement du genre lo-fi. En attendant que paraisse leur troisième livraison, annoncée depuis des lustres, le groupe nous a quand même gratifié l'année dernière d'un mini-album intitulé "War on Sound". Avec un peu de chance, la suite devrait arriver avant la fin de l'année. On croise les doigts.

 (photo: Martin Olson)

MOONBABIES : "War on sound" (extrait du mini-album du même titre, 2005)

MOONBABIES : "Stars of Warburton" (idem, reprise de Midnight Oil)

MOONBABIES : "Sun A.M." (extrait de "The Orange Billboard", 2004)

MOONBABIES : "Over my head" (idem)

MOONBABIES : "We're layabouts" (extrait de "June and Novas", 2001)

Moonbabies est aussi sur MySpace.

Achetez les disques de Moonbabies.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 22:44

Pour être honnète, je ne comprends pas grand chose à son site internet rédigé entièrement en suédois, mais Emil Jensen serait à la fois poête et slammeur, chroniqueur radio, artiste dramatique et bien sûr chanteur, musicien, auteur et compositeur, puisque c'est principalement ce qui nous intéresse ici. A l'écoute de son nouvel album "Orka daa" (Adrian), je suis complêtement tombé sous le charme de ces chansons à l'élégance un peu surrannée, à tel point que j'en ai fini par me demander ce que j'avais bien pu louper sur les disques précédents, l'EP "Jag har splittrats" et l'album "Kom em som naan annan" (2004). D'autant plus qu'en redécouvrant les extraits offerts sur la page web de Jensen, je les ai trouvé infiniment supérieurs au souvenir que j'en avais gardé. Après une ré-écoute attentive, il apparaît pourtant que mon impression initiale était la bonne: pour plaisantes qu'elles soient, et malgré quelques titres forts, ces premières oeuvres sont encore loin de la quasi-perfection de ce nouvel album. Emil Jensen se situe en fait un peu à la marge des sujets habituellement proposés ici. Teintée de rock et de pop, sa musique n'en n'est pas moins beaucoup plus proche de ce qu'en France on définit sous le terme de  "chanson". A la fois classique et intemporelle, la plupart du temps acoustique (piano, contrebasse, accordéon, glockenspiel, harpe, cordes), la musique d'Emil Jensen s'avance en mode mineur, chaleureuse et tendre. Et il fallait la douce nostalgie des mélodies (co-signées par Marcus Cato) pour nous consoler de ne pas en comprendre les paroles.

 (photo: Paul Ström)

EMIL JENSEN : "Naken ner paa knae" (extrait de "Kom hem som naan annan")

EMIL JENSEN : "Naken ner paa knae" (le même sous forme de single, avec un second titre "Hela vagen ner" et la pochette en dossier zippé)

EMIL JENSEN : "Längs hörnen" (extrait de "Jag har splittrats EP")

EMIL JENSEN : "Igen" (extrait de "Jag har splittrats EP")

Achetez les disques d'Emil Jensen ( le nouveau sort le 3 mai).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article