Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 08:16

Avez-vous déjà connu la sensation déprimante d'être devenu d'un seul coup très vieux ? Si la réponse est non, c'est que vous ne vous êtes jamais trouvé au premier rang d'un concert de rock au Danemark. Cela se passait vendredi dernier, et j'étais donc là, coincé entre un punk à crête d'environ onze ans et demie et un futur canon scandinave à peine plus agé, à méditer sur ma triste condition d'erreur de casting, quand Powersolo est entré sur scène. Bien que le trio soit venu souvent jouer en France depuis la parution de leur premier album, je n'avais encore jamais trouvé l'occasion de les voir sur scène. Et finalement ce n'était pas plus mal: cela me permettait de les découvrir ici "dans leur jus", devant cet incroyable public teenager, exactement le même qui chez nous (mais sans les crêtes) s'enflamme pour la Star Ac'. Différence de culture, que voulez-vous... Dés les premiers accords, une houle irrépressible agite le devant de la scène, et il ne faut pas plus de quelques minutes pour que d'audacieux risque-tout commencent à me passer par dessus la tête. Il faut dire que Powersolo est particulièrement en verve ce soir. Visuellement le groupe est impeccable, avec au premier plan les deux frangins Jeppersen taillés comme des ablettes dans leurs chemises sombres. A l'arrière, le batteur slacker au look J. Mascis coiffé de son inamovible casquette de plouc américain. Et puis le petit nouveau à l'orgue. Bien choisi celui-là. Il fallait trouver quelqu'un qui soit au diapason de la folie des trois autres: il est pire, agité de gesticulations incontrôlables et secouant son instrument comme si cela pouvait aider les notes à en sortir.

 
(Powersolo @ Officerspladsen, Spot 12, 2 juin 2006)

Le groupe va délivrer ainsi pied au plancher la quasi intégralité de son enthousiasmant troisième album "Egg". Tout y passe: bouffonneries à la Screamin' Jay Hawkins ("Think about it"), hymnes garage pour futures compiles "Nuggets" ("Knucklehead"), rhythm n' blues revisité façon mods ("Action"), rockabilly monté en mayonnaise ("Rocket 8"), imparables tubes en français ( "Dans les rues de Paris": Les Fleshtones rencontrent Bijou devant un bocal d'amphés), country millésimée ("Mr. Marsman") avec la chanteuse Dorthe Gerlach (Hush) en invitée surprise, et des choses bien plus bizarres encore ("Plasma Crystal Dope": improbable collision entre Redbone et Urban Dance Squad). Le groupe et le public se renvoient mutuellement leur énergie et à la fin tout part en vrille, Kim Kix avale son micro et ne s'exprime plus que par borborygmes, Atomic Child déjante avec élégance - on n'est pas chez des rustres - et JC Benz derrière ses fûts arbore un sourire béat. On appelle ça du rock n'roll. Ca fait vingt-cinq ans qu'on nous annonce sa mort....

Ecoutez Powersolo.

POWERSOLO : "Juanito" (vidéo)

POWERSOLO : "Mr Suit" (vidéo)

POWERSOLO : "Kat nazer" (vidéo)

Achetez le nouvel album de Powersolo.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article

commentaires