Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 18:54

Je suis souvent frappé par l'incroyable arrogance des major-companies. Pour n'en donner qu'un aperçu, j'ai fréquemment constaté qu'elles font comme si les artistes n'avaient purement et simplement pas existé avant de signer chez elles. Que penser par exemple de RCA qui, sous le titre "Introducing Das Pop", écrit à propos du groupe belge en question: "Their Soulwax-produced debut album "Das Pop" will be released in Spring 2009" ? Car loin d'être un "debut album", ce disque est en fait la troisième parution du quartet gantois après les très réussis "I love Das Pop" (PIAS, 2000) et "The human thing" (Francorchamps, 2003). Du coup on se demande avec inquiétude si c'est bien le groupe qu'on avait aimé sur ces deux disques qu'on va retrouver le 26 janvier prochain - le printemps arrive de bonne heure pour RCA ! - et s'ils vont réussir à échapper au laminage musical qu'implique trop souvent la signature sur une "major". On l'espère bien sûr, même si le bondissant single "Try again" ne nous rassure qu'à moitié en sacrifiant sans remord les nuances à l'efficacité.  

 

 

DAS POP : "Try again" (extrait de "Das Pop", à paraître le 26 janvier 2009)

 

Un second morceau de l'album ("Fool for love") est offert si l'on souscrit à la newsletter du groupe.

 

Visitez la page MySpace de Das Pop.

 

Pré-commandez l'album de Das Pop.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 00:30

N'essayez pas de suivre Miam Monster Miam, et encore moins de le retenir ! Il y a bientôt dix ans que ce liégois hyperactif - Benjamin Schoos de son vrai nom - ne cesse d'accumuler les activités les plus diverses tout en brouillant les pistes, tour à tour chanteur, auteur de collages, chroniqueur radio, dessinateur, ou boss du label Freaksville. Rien que dans la musique - son domaine de prédilection -l'homme reste insaisissable. Que trouver de commun en effet entre la pop lo-fi bricolée de "Hey tank" (2000), le romantisme vibrant de "Forgotten ladies" (2003) ou de "Soleil noir" (2005), les folk-songs très roots de "William Buckner" (2006) ou les pastiches gainsbouriens du récent  "L'homme libellule" ? Pas grand chose sans doute, si ce n'est une formidable boulimie de musique et l'envie surtout de ne rien se refuser. Après... qu'on le suive ou pas, c'est notre problême, pas le sien. J'ai vu par exemple des critiques s'enthousiamer pour le dernier album et rester de glace devant le dyptique Forgotten Ladies / Soleil noir alors que j'en pense exactement le contraire. C'est l'un des atouts de Benjamin Schoos: à force de faire tout ce qui lui passe par la tête, il y a forcément un moment où ses envies rencontrent les vôtres. Que chacun choisisse donc son Miam Monster Miam personnel. Mais sachez bien qu'au même moment, il est sans doute déjà parti ailleurs.

MIAM MONSTER MIAM : "Sophie" ("Soleil noir", 2005)

MIAM MONSTER MIAM : "The castle freak" (live avec l'Orchestre Philarmonique de Liège)

MIAM MONSTER MIAM : "La rivière" ("Soleil noir", 2005, extrait)

MIAM MONSTER MIAM : "A million voices" ("Forgotten ladies", 2004, extrait)

MIAM MONSTER MIAM : "I called your name" ("Forgotten Ladies", 2004, extrait)

Visitez aussi la page MySpace de Miam Monster Miam.

Achetez les disques de Miam Monster Miam ici et .

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 15:37

Aujourd'hui, Sukilove et Rockomondo vous offrent une denrée qui se sera faite particulièrement rare en cet été 2007: du soleil, du soleil et encore du soleil ! Sorti à l'origine dans une version ultra-limitée de 100 exemplaires, ce nouveau single aurait dû par la suite être mis en vente sur les plateformes de téléchargements légaux. Finalement, le groupe Gantois vient de le mettre gratuitement à la disposition de tous sur son propre site. Et c'est tant mieux, car "Sun Sun Sun", loin de la déglingue grandiose du dernier album (que j'aime aussi beaucoup par ailleurs), est une délicieuse gâterie pop pleine de "Ouh ouh ouuuh" et de "Ah ah aaah". Une sorte de retour vers le Metal Molly hyper-mélodique de "The Golden Country", mais qui conserve aussi ce petit côté oblique sans lequel Sukilove ne serait plus Sukilove. Très fort.

 (photo: www.madelienwaegemans.be )

SUKILOVE : "Sun Sun Sun"

D'autres titres de Sukilove sont disponibles sur leur site internet.

Visitez aussi leur page MySpace.

Achetez les disques de Sukilove.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:45

Voilà déjà quelque temps que nous les avions à l'oeil, mais cette fois-ci, il semblerait que ce soit la bonne: le premier album de Soy Un Caballo, duo composé d'Aurélie Muller (ex-Melon Galia) et de Thomas van Cottom (ex-Venus), sortira le mois prochain chez Matamore. Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, ce sont trois morceaux qui sont venus s'ajouter au déjà connu "Lilia & Marius" sur le site du groupe.

SOY UN CABALLO : "La raison du plus fort"

SOY UN CABALLO : "La droiture"

SOY UN CABALLO : "Les vacances"

SOY UN CABALLO : "Lilia & Marius"

Visitez aussi la page MySpace de Soy Un Caballo.

Et celle de Melon Galia (où vous pourrez télécharger leur rare et indispensable "L'occasion de me taire")

Lisez la chronique de Blogonzeureux sur "L'occasion de me taire".

Et puis n'oubliez pas la page de Samir Barris, un autre ex-Melon Galia dont le premier album, "Le Fossé" est sorti au printemps.

Le moment venu, on pourra acheter l'album de Soy Un Caballo ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 20:24

Quelle bonne idée j'ai eu hier d'aller sur MySpace pour voir si les Chitlin' Fooks y avaient ouvert une page. Je n'ai rien trouvé les concernant, mais je suis tombé par contre sur celle d'Helder, un gantois presque trentenaire qui joue du banjo et de la mandoline chez Chitlin' Fooks, de la guitare chez Sukilove, et qui fait également de la musique sous son propre nom (ou plutôt son prénom puisqu'il s'appelle en réalité Helder Deploige). On peut penser ce qu'on veut de MySpace, mais un site qui permet de faire des découvertes de ce calibre, ce n'est quand même pas rien. Car la pop maligne d'Helder est tout simplement enthousiasmante. Elle me rappelle les premiers disques d'un des mes groupes préféré toutes catégories, les Mommyheads de San Francisco. Soit, je veux bien admettre que la référence est un peu obscure, mais pour moi - comme disait l'autre - ça veut dire beaucoup. Helder a déjà sorti deux albums ("The king lost his crown" en 2003 et "The ceiling is not the sky" cette année) où il joue de tous les instruments. Goûtez aux trois apéricubes proposés ici avant de cliquer, comme moi, sur la dernière ligne de cette page.

 (photo: Tim Broddin)

HELDER : "On a saturday night" (extrait de "The ceiling is not the sky", 2006. C'est l'excellent Steven de Bruyn - El Fish / The Rhythm Junks - qui souffle dans l'harmonica)

HELDER : "Zeppelin" (Chanson pour enfants traditionnelle flamande)

HELDER : "The king lost his crown" (extrait de "The king lost...", 2003)

Visitez aussi le site internet d'Helder.

Achetez les albums d'Helder.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 22:54

Avec un pareil nom, on aurait pu les croire danoises, mais les filles de Legoparty sont tout ce qu'il y a de plus belges. Je les ai dénichées dans le programme du festival "Ladyfest" qui se tiendra à la fin du mois à Rotterdam et qui, comme son nom l'indique, ne s'intéresse qu'aux artistes féminines. Une sorte de "Femmes s'en mèlent" à la sauce batave, quoique nettement plus féministe militant (et bruyant aussi) que son homologue français. Au milieu de toutes ces riot grrrls déchainées, les bruxelloises de Legoparty font presque figure de premières communiantes avec leur musique qu'elles qualifient elles-mêmes de "chaos harmonieux". Une solide base post-punk façon Au Pairs, une lichette d'électronique parce qu'on est au 21e siècle, un usage bien maîtrisé des dissonnances: le rock de ces presque débutantes a fière allure. A quand un album ?

 (Un intrus s'est glissé au sein de Legoparty. Sauras-tu le retrouver ?)

LEGOPARTY : "Third eye"

LEGOPARTY : "Nihilist"

LEGOPARTY : "Tiefscheiss"

LEGOPARTY : "Mefisto"

LEGOPARTY : "Frederic"

Il existe pour l'instant deux EP's de Legoparty. Pour se les procurer, le mieux est sans doute de s'adresser directement au groupe.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 08:19

Encore une histoire de hasard. C'est en cherchant sur le web ce que devenait le groupe gantois Barbie Bangkok (apparemment pas grand chose...) que je suis arrivé de fil en aiguille au site de Mrs Hyde, un groupe formé autour des chansons, de la voix et du piano d'Esther Lybeert. Le site m'a emmené ensuite sur leur page MySpace,  et c'est là que j'ai découvert les quatre titres de leur démo "Spare Key". A vrai dire, le terme de "démo" semble bien réducteur tant on à l'impression que  - des compositions à l'interprétation en passant par les arrangements et jusqu'à la pochette - Mrs Hyde nous offre ici une oeuvre aboutie et un talent déjà affirmé. Comparée souvent à An Pierlé, Kate Bush ou Tori Amos (mais on pourrait en dire autant de bon nombre des chanteuses s'accompagnant au piano), Esther Lybeert n'en dévoile pas moins une belle personnalité. Pour preuve, ce superbe et jazzy "Satchel" (et son joli solo de bugle signé Bart Maris) que je vous envie de découvrir aujourd'hui.

 (photo: Marieke Verfaillie / artwork: www.sittingonacornflake.be )

MRS HYDE : "Satchel" (extrait de "Spare key")

Les autres liens mênent vers les morceaux figurant sur la page MySpace de Mrs Hyde. Cliquez une fois à gauche pour télécharger.

MRS HYDE : "Easier to conceal" (extrait de "Spare key")

MRS HYDE : "Alone" (idem)

MRS HYDE : "The virgins" (idem)

On peut aussi commander l'EP de Mrs Hyde en s'adressant ici

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 22:17

On ne compte plus les groupes auxquels a participé le belge Pascal Deweze: Metal Molly version rock (1995), Metal Molly version pop (1999), Chitlin' Fooks, son escapade country avec la chanteuse de Bettie Serveert Carol Van Dijk, Mitsoobishy Jacson avec Peter Houben (Nemo) et l'ex-Evil Superstars (et actuel dEUS) Mauro Pawlowski, Shadowgraphic City avec Carol Van Dijk ET Mauro Pawlowski, et enfin Sukilove, sans doute son projet le plus personnel. Après un prometteur mini-LP acoustique enregistré seul dans son home studio début 2002, c'est à la fin de cette même année que Sukilove - devenu entre temps un groupe - sort son premier véritable album. Mais bien qu'on y retrouve la même veine acoustique et pastorale et quelques jolies pépites, on a l'impression que cette orientation mêne Deweze et ses acolytes tout droit dans une impasse. Heureusement, la parution de "You kill me" en 2004, tout en brouillant un peu plus les pistes, replace Sukilove parmi les meilleurs groupes d'une scène belge qui ne manque pourtant pas de talents. Le quintet y renoue avec l'electricité et n'hésite pas à tirer un trait sur son côté le plus mélodique pour y délivrer un rock convulsif et obsessionnel, souvent proche du Krautrock, qui offre à Deweze l'occasion de flamboyants solos de guitare et de quelques impressionnants rugissements Lennoniens. Une vraie réussite. A l'heure où j'écris ces lignes, il est encore trop tôt pour vous dire si le tout nouvel album "Good is in your bones" sera à la hauteur de son prédécesseur: je n'en connais pour l'instant que le single "Blood and milk makes holy". Mais ce petit avant-goût me donne déjà très envie de découvrir la suite.

 (photo: www.madelienwaegemans.be)

SUKILOVE : "Blood and milk makes holy" (extrait de "Good is in ...", 2006)

SUKILOVE : "Start a life" (extrait de "You kill me", 2004)

SUKILOVE : "1 2 3 4" (extrait de "You kill me, 2004)

SUKILOVE : "As long as I survive tonight" (extrait de "Sukilove", 2002)

SUKILOVE : "Make sure my grave = kept clean" (extrait de "Talking in the dark" 2002)

D'autres morceaux de Sukilove sont disponibles sur leur site internet. Et aussi sur leur page MySpace.

Achetez les disques de Sukilove.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 20:18

Au rayon des super-groupes, on avait eu Super tout court (FIN), Superelvis et Supersonics (E), Superbonbon (CH), Superheroes (DK), Supergrass (GB), Super 8  Group (S), Superstar Disco Club (F), Super Furry Animals (Pays de Galles), Super..... (mettez ici le groupe que j'ai forcément oublié s'il ne s'agit pas de Supertramp), et enfin Superbox. Ce trio de Hasselt (une fille et deux garçons) n'est sans doute pas le plus connu des groupes belges, et pourtant c'est loin d'être le plus mauvais. Leur problème - si c'en est un - c'est qu'il n'ont pas le son qui va avec leur nationalité. Faites le blind-test: on jurerait entendre un groupe américain des glorieuses années indie-rock. Et pour en avoir la coeur net, il suffit de jeter un oeil sur leurs références musicales: Husker Dü, The Replacements, Dinosaur Jr., Weezer, Lemonheads, Buffalo Tom, Blake Babies, Posies, n'en jetez plus, ils sont tous là. L'hommage que leur rend ces lointains cousins européens ne s'adresse pas seulement aux nostalgiques. Superbox n'invente rien sans doute, mais fait preuve de bien d'autres qualités:  la simplicité, la fraîcheur, l'énergie, des mélodies qui font mouche. Juste ce qu'il faut pour garder le moral alors qu'arrive l'automne...

Superbox vient de sortir une démo de onze titres intitulée "Song stick mine" dont on peut découvrir quelques titres sur la page MySpace du groupe. En novembre 2005 était paru le double album "Deterioration/ Schoolnights: Songs and stories"".

SUPERBOX : "Sissy Boy" (single 2002)

SUPERBOX : "Getting better" (single 2003)

SUPERBOX : "Half a cow" (single 2003)

SUPERBOX : "Summerchicks" (single 2005)

Achetez les disques de Superbox. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article
26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 14:32

Triste constatation: aujourd'hui dEUS en est arrivé à plagier les groupes belges à qui il avait autrefois ouvert la voie. On en oublierait presque qu'à leurs débuts les anversois se montraient pourtant capable de tout. Y compris de nous sortir un mini-album complètement brindezingue de 13 titres enchainés, le tout enveloppé dans une invraisemblable pochette conceptuelle. A l'époque Rudy Trouvé et Stef Camil Karlens (Zita Swoon) faisaient encore partie du groupe, le disque s'appelait "My sister = my clock", c'était inégal, bordélique, inabouti, mais aussi autrement plus créatif et stimulant que ce morose "Pocket revolution" qui prend déjà la poussière sur mon étagère.

dEUS : "Little ghost" (extrait de "My sister = my clock")

dEUS : "How to row a cat" (idem)

dEUS :"Only a colour to her" (idem)

(Attention, les fichiers musicaux proposés dans ces posts d'été ne resteront en ligne que pendant 72 heures. Available for 72 hours only)

Achetez "My sister = my clock". Bonne affaire: téléchargez "My sister = my clock" pour 0,99€ (pour les plateformes de téléchargement, 13 morceaux enchainés = un seul morceau).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Belgique
commenter cet article