Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 09:27

Mirel Wagner va droit à l'essentiel: une guitare, une voix, des chansons. A 23 ans, cette finlandaise d'origine éthiopienne vient de sortir un album qui surprend par sa radicalité. On avait perdu l'habitude d'un tel parti-pris de dépouillement, de lenteur, de refus de tout artifice qui font que certains comparent déjà la jeune artiste au Léonard Cohen des débuts. Mais la voix, vibrante - j'allais écrire "vrillante" tant elle vous cloue sur place - renvoie à quelque chose de beaucoup plus ancien, aux origines du blues, aux souffrances primitives du peuple noir. C'est en apnée qu'on écoute ces neuf chansons - la première, "To the bone" fait figure de manifeste - qui culminent avec "No Death", histoire d'amour gothique par-delà la mort que n'auraient pas renié Baudelaire ni Edgar Allan Poe. Mirel Wagner est là pour rester. Elle sera à Paris en showcase le 16 décembre et au festival Eurosonic (NL) début janvier.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 23:56

Elle est l'un des membres essentiels du groupe finlandais Treeball - à la fois chanteuse, auteur(e), compositrice, clavièriste - mais c'est surtout sous son nom qu'Astrid Swan fait parler d'elle depuis quelques années. Avec le recul, son premier album "Poverina" (Delphic, 2005) apparaît aujourd'hui comme le tribut obligatoire qu'Astrid Swan se devait de payer à ses modèles (Laura Nyro en tête), comme pour mieux pouvoir s'en affranchir ensuite. Ni ce rôle convenu de fille-qui-chante-en-s'accompagnant-au-piano, ni ce répertoire lyrique ne semblaient vraiment convenir à la finlandaise qu'on sentait ronger son frein, constamment en deçà de ses possibilités.
Lorsqu'elle est revenue tros ans plus tard, on a tout d'abord eu très peur: la blonde romantique en robe vaporeuse s'était transformée en amazone à crinière brune tout droit sortie de "Zardoz". On avait tort de s'inquiéter: l'album ("Spartan Picnic", Pyramid), plus rythmé, moins sophistiqué que son prédécesseur, balayait tous les doutes. Astrid Swan avait trouvé sa voie et, forte d'un répertoire irréprochable, délivrait l'air de rien l'un des meilleurs disques finlandais de l'année 2008.


Avec "Better than Wages" (Pyramid, sortie le 2 septembre), c'est de nouveau une Astrid Swan blonde qu'on retrouve, mais qui n'a rien perdu de sa combativité. Sur le recto de la pochette, elle semble se protéger de l'objectif d'un paparazzi. Au verso elle lui savate la tronche d'une svelte envolée de chaussure à talon ! La musique est au diapason de cette assurance et de cette belle détermination. Les morceaux sont courts, rythmés, immédiatement accrocheurs. Jamais sans doute les mélodies d'Astrid Swan n'avaient été plus évidentes et les douze titres de l'album apparaissent comme autant de hits potentiels. Trois décennies de rock n'roll s'y conjuguent: le début des sixties, lorsque les albums n'étaient pas encore conçus comme tels mais plutôt comme des compilations de singles, les seventies pour le coté glam-rock irrésistiible et flamboyant de mélodies comme "Your bitches" ou "Goodbye/Goodnight", et enfin les années quatre-vingts pour la tonalité générale à forte dominante synthétique (un courant très présent dans les pays scandinaves actuellement). Au delà de l'emballage musical, il reste au bout du compte l'étonnante facilité d'Astrid Swan à composer des chansons instantanément attrayantes et mémorables. Reste à vérifier si elles tiendront aussi bien sur la durée que celles de "Spartan Picnic".  

En guise de mise en bouche, ce "Unrelated" livré complet avec solo de gamelles et bidons façon "Masters & Servants"

ASTRID SWAN & THE DRUNK LOVERS : "Unrelated" (extrait de "Better than wages", 2009)

La page d'Allscandinavian.com qui propose ce titre.

Visitez le site d'Astrid Swan.

Et son blog.

Et aussi sa page MySpace

Astrid Swan est aussi sur Wikipedia.

Achetez "Better than wages".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 22:23
J'avais déjà évoqué ici le cas des électro-poppers finlandais Viola dont les chansons présentent une qualité rare: celle de pouvoir se danser tout autant que s'écouter. Si leur musique vous avait plu mais que vous n'aviez pas eu le temps, le courage ou bien l'argent pour commander leurs albums, sachez que leur discographie complête est à présent disponible en libre téléchargement sur le site du groupe. Ce dernier s'en explique dans le communiqué suivant:
"Grande nouvelle: à partir de maintenant, la musique de Viola est GRATUITE ! Cette décision a mis longtemps à prendre forme, mais elle est devenue à présent réalité: nous avons un nouveau site internet où vous pouvez écouter et télécharger tous nos disques gratuitement ! De plus, à partir d'avril 2009 nous sortirons une nouvelle chanson au début de chaque mois sur le même site. Encore une fois, elle sera disponible en téléchargement libre et gratuit, et ceci sans aucune autre contrainte ! Il existe de nombreuses raisons à cette décision, l'une des principales étant que sortir des disques sur un support physique n'a jamais été économiquement viable en ce qui nous concerne. Depuis qu'existe la possibilité de créer et d'enregistrer de la musique à peu de frais, nous avons décidé de nous passer de tous les agents intermédiaires, maisons de disques, usines de pressage, disquaires, afin que les gens puissent librement et facilement se procurer nos chansons. Cette façon de faire nous permet également plus de spontanéité dans la mesure où il n'existe plus de délai entre la création de la musique et sa mise à la disposition du public.
N'hésitez pas à nous faire part de votre opinion à ce sujet: tous les commentaires seront les bienvenus. Et faites passer l'info si vous en avez envie".

Comme promis, le premier avril (ce n'était donc pas un poisson !), Viola nous a offert sa première livraison mensuelle, un morceau très réussi intitulé "Cute Destroyer". Leur site mériterait de figurer désormais parmi vos "favoris" !
 
 (photo: Nina Merikallio)

VIOLA : "Cute Destroyer"

Téléchargez gratuitement la discographie complête de Viola sur leur site internet.

Pas de page MySpace pour Viola, mais on peut les retrouver sur last.fm ainsi que sur Facebook.

On peut également visiter leur ancien site.
Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 23:26

Le temps passe et j'avais presque oublié Astrid Swan. Il a déjà plus de deux ans que je l'ai vue sur scène au festival Music & Media, à l'époque où sortait son bel album "Poverina". Depuis, le disque est paru aux Etats-Unis (chez Minty Fresh), rencontrant au passage un excellent accueil critique, la belle Astrid a également continué sa collaboration avec le groupe Treeball en compagnie duquel elle a sorti en début d'année "I dream of eclectic sheep" (disponible en téléchargement gratuit ici), et après avoir signé sur l'important label indépendant finlandais Johanna Kustannus, la voici qui nous annonce enfin pour février 2008 son second album "Spartan Picnic". Espérons que le nouveau look "Xena la guerrière" de la demoiselle n'est pas le reflet visuel de ce que sera la musique: cette jolie reprise du "When you were young" des Killers tirée d'une session radio semble heureusement indiquer le contraire.

 (photo: Vuokko Salo)

ASTRID SWAN : "When you were young" (Killers cover)

Visitez aussi la page MySpace d'Astrid Swan.

Achetez son album "Poverina".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 16:35

On trouve dans les courtes chansons des Rollstons un curieux mélange d''indie-rock américain façon Guided By Voices, de distinction toute britannique à la Monochrome Set (est-ce le chant distancié de Mikko Valo qui en est la cause ?) et de douce-dinguerie typiquement finnoise. Sur leur troisième album "Song Folks" (si l'on ne compte pas les deux CD-R qu'ils avaient enregistrés à leurs débuts), ils se paient en plus le luxe d'ajouter à leur palette des influences africaines (la rythmique en boucle de "Desert for dessert"), de saupoudrer le tout d'électronique, et même de faire un titre de plus de 8 minutes, eux chez qui les chansons dépassent rarement 120 secondes.  Et comme il y avait du rab' de morceaux, le groupe vient de les mettre en téléchargement libre sur son site internet sous le titre fort logique de "Song Folks Xtras". Soit huit chansons inédites expédiées en moins de vingt minutes, qu'on peut se procurer contre une contribution volontaire à verser au label du groupe, Brunamosse IF (Nordea Bank Plc, Helsinki, BIC/SWIFT: NDEAFIHH, IBAN # F 114 1 745 3000 0356 93, ou - plus simple mais théoriquement interdit - un petit billet envoyé à Brunamosse IF, c/o Tontti, Toinen linja 31 b 41, 00530 Helsinki, Finland).

THE ROLLSTONS : "Song Folks Xtras" (fichier zip - contribution à votre choix)

THE ROLLSTONS : "Art of running" (session radio acoustique, 2002)

THE ROLLSTONS : "Summerbee" (session radio acoustique, 2002)

Les deux titres en formation réduite et acoustique de 2002 sont assez éloignés de ce que fait le groupe à présent.

Visitez la page MySpace des Rollstons.

Et aussi cette page de fan à qui j'ai emprunté les deux morceaux acoustiques (avec mes remerciements).

Achetez le dernier album des Rollstons. Achetez les albums précédents.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 09:43

Les finlandais de Black Audio fêtent cette année leurs dix ans d'existence. Afin de célébrer comme il se doit l'évènement, ils en profitent pour ajouter un nouvel album à leur déjà conséquente discographie. Pour peu qu'on fasse preuve d'un certain intérêt pour  la scène finnoise, on se retrouve avec "Catapult" en terrain familier. Black audio pratique en effet un mélange d' Americana et de garage-rock saupoudré d'électronique qui le place en héritier direct de pionniers comme 22-Pistepirkko, Jolly Jumpers ou Larry & The Lefthanded. Une école spécifiquement finnoise et qui semble décidément loin d'avoir tout dit.

BLACK AUDIO : "Only human" (extrait de "Echo hill", 2003)

BLACK AUDIO : "Brother Carlos" (extrait de "A million stars are burning", 2004)

BLACK AUDIO : "Crossing the plain" (extrait de "Video store EP", 2005)

D'autres titres sont disponibles sur le site du groupe.

Ceux du nouvel album sont en écoute sur leur page MySpace.

Achetez "Catapult".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 22:10

Au début, ils étaient deux (Riku, guitare et chant, et Esa, basse). puis ils furent trois (avec l'arrivée d'Anu, claviers), et enfin quatre (avec celle de Tommi, batterie). Ceci jusqu'en 2005 où Riku et Tommi décident de se séparer de leurs acolytes pour former un nouveau tandem. Mais qu'importe: en quatuor, en trio ou en duo, les finlandais de Viola font partie des quelques groupes qui savent conjuguer un songwriting de haute volée avec les exigences des pistes de danse. Un exercice pas si facile, résumé en un seul mot par le titre d'un de leurs albums: "Melancholydisco". De quoi redonner espoir à tous ceux que la séparation de New Order a laissé orphelins.

 (photo: Nina Merikallio )

Le troisième album de Viola, "Wonderabilia", est sorti récemment chez Jupiter.

VIOLA : "Since forever now" (extrait de "Wonderabilia", 2007)

VIOLA : "I don't know how to party" (extrait de "Anything can stop us", 2005)

VIOLA : "Lovelights" (extrait de "Melancholydisco", 2005)

VIOLA : "Sad eyed disco dancers" (extrait de "Tearcandy", 2005)

VIOLA : "Leaving on Christmas eve" (extrait de "A Christmas 45 for you"", 2004)

D'autres titres de Viola (notamment l'intégralité de leur premier EP "Only Pop Music can break your heart") sont disponibles sur leur site internet.

Achetez les disques de Viola.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 23:58

"The healer"... c'est justement de ça dont j'avais besoin ce soir. Le nouvel album de Sister Flo est une splendeur - mais en est-il parfois autrement avec ce groupe d'exception - et c'est haut la main qu'il est devenu "Disque du mois" dans Rockomondo.

Découvrez trois titres de "The healer" sur la page MySpace de Rockomondo.

Lisez le précédent post consacré ici à Sister Flo, avec les liens vous permettant de télécharger gratuitement l'album "Boy of Cat" et l'EP "Landcrabs".

Achetez "The healer".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 18:12

Malgré tout le respect que je porte aux vieux sages du rock, il faut bien reconnaître une chose: lorsqu'il s'agit de se payer une bonne tranche de rigolade et de se bouger le fessier, rien ne vaut les jeunes kékés. Exemples récents, les ébouriffants danois Duné (déjà signalés ici) ou les finlandais I Was A Teenage Satan Worshipper: moins d'un demi-siècle à eux trois (en fait je n'en sais rien, mais la photo pourrait le laisser penser...) et une facilité déconcertante pour produire à la chaîne de réjouissantes bombinettes techno-pop. Le contraire des chaises musicales: ici, c'est le dernier qui reste assis qui a perdu.

I WAS A TEENAGE SATAN WORSHIPPER : "Scandinavian boy"

I WAS A TEENAGE SATAN WORSHIPPER : "Call the cops"

Un mini-album de I Was A Teenage Satan Worshipper, "Bees & honey" est sorti à la fin de l'année dernière avec des titres alléchants du style "Botox zombies".

On peut télécharger sept (7 !) autres morceaux de I Was A Teenage Satan Worshipper sur leur page à mikseri.net. Ou encore se procurer la totalité des neuf titres en un seul clic grâce à un fichier zip au même endroit

Visitez aussi leur page MySpace.

Achetez "Bees and honey" de I Was A Teenage Satan Worshipper.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 21:33

Bookends... le titre d'un album de Simon & Garfunkel considéré par certains comme leur meilleur. Et aujourd'hui, le nom de ce trio finlandais qui ne l'a sans doute pas choisi par hasard. Non pas que leur musique renvoie explicitement à celle des Tom & Jerry new-yorkais: d'autres - Tunng ou les Kings Of Convenience - s'en sont sans doute plus approchés. Mais tout de même, il y a dans ces mélodies parfumées à la fleur d'oranger, ces guirlandes de guitares acoustiques, ces harmonies vocales moelleuses ou ces cuivres fanfarons comme un doux parfum d'innocence typiquement sixties. Qu'on ne saurait d'ailleurs réduire aux seuls créateurs de "Mrs Robinson". Sans se forcer, on percevra également ici l'ombre bienveillante des Beatles (évidemment !), d'America, de Love, ou des trop méconnus Thunderclap Newman. Tant qu'à avoir des maîtres, autant en avoir des bons !  Après un EP ("Lovechainletter") en 2004, et un album ("Seventh for the song") en 2006, le groupe prend actuellement une année sabbatique en l'absence d'un des leurs parti travailler au Japon. En attendant de revenir aux affaires - ce qui est prévu à la rentrée - il vous propose de télécharger gratuitement son premier EP, pochette comprise. Ce que vous allez faire, bien sûr, avant d'acheter l'album, encore meilleur.

(photo: Mikko Leskinen)

BOOKENDS : "Lovechainletter EP" (auto-production, 2004)

- 01 - Instamatic

- 02 - These hands

- 03 - It takes a man to be Elliot

- 04 - Theme for the last scene

- 05 - Let you in

Téléchargez la pochette.

Des extraits de morceaux de "Seventh for the song" sont disponibles sur le site du groupe.

Achetez "Seventh for the song".

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Finlande
commenter cet article