Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockomondo
  • : L'audio-blog des musiques rock, pop, folk, électro du monde entier.
  • Contact

Rockomondo

Rockomondo est une émission diffusée en direct chaque jeudi soir de 21h00 à 22h00 sur Radio Primitive (92.4, Reims et la région) et rediffusée le même jour à la même heure sur Euradio (101.3, Nantes) la semaine suivante. La programmation en est principalement rock, pop, folk et électro, en majeure partie indépendante (mais pas seulement), et surtout axée sur les productions de pays autres que l'Angleterre et les Etats-Unis.

Ecoutez Rockomondo

Rockomondo est aussi un site internet en anglais relatif à l'émission www.rockomondo.com actuellement en sommeil dans l'attente d'un nouveau design. Mais vous pouvez toujours y consulter de nombreuses archives.

Enfin Rockomondo a une page facebook, où vous trouverez toute l'actualité de l'émission et où vous pourrez rejoindre nos amis.

Contact Courrier:

ROCKOMONDO

19 rue de Courcelles

51100 Reims

France

Recherche

Avertissement

Les morceaux figurant sur ces pages vous sont proposés à titre promotionnel par les artistes ou par leurs maisons de disques sur leurs propres sites. Rockomondo ne vous fournit que les liens vous permettant d'y parvenir plus facilement. Si vous aimez ce que vous entendez ici, soutenez les artistes : achetez leurs disques. Si vous détenez les droits de fichiers audio ou photo figurant sur ces pages et souhaiteriez qu'ils n'y figurent pas, informez nous-en par un simple mail à rockomondo(at)hotmail.com. Votre demande sera immédiatement prise en compte.

Articles Récents

Catégories

5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 22:11

Il doit exister un dieu pour les audio-blogueurs. Tenez, moi par exemple: lorsque je suis rentré à la maison tout à l'heure après une dure journée de labeur, je n'avais aucune idée de quoi j'allais bien pouvoir vous parler ce soir. Bon, ce n'est pas que je sois en panne d'inspiration - ce ne sont pas les bons groupes qui manquent - mais aujourd'hui, j'avais envie de faire léger, de ne pas passer deux heures à rédiger un article ( je sais, je suis un peu lent comme garçon). Et puis sur le coup de 19h00, coup de téléphone de Cyril. Cyril habite Toulouse où il a fondé Lizi says, une association qui s'occupe de promouvoir la musique indépendante Danoise en France ( ! ). Cyril est d'excellente humeur: " Ca va bien, me dit il, d'autant plus que ce matin j'ai reçu les deux albums de Bazookahosen"... De qui ? De quoi ? Je suis un peu vexé quand même de découvrir à cette occasion un groupe qui - en plus - a déjà sorti deux albums ! Quelques minutes plus tôt je me croyais encore incollable en matière de rock Danois ! Et Cyril de poursuivre: " C'est trop la classe ce groupe, leur musique ne ressemble à rien, ou à trop de choses à la fois, écoute seulement "Noerrebrogade", tu verras c'est aussi fort que Tys Tys". Aaah le coup de grâce, une référence à mon groupe préféré du moment ! Comment ai-je pu passer à coté de ça ?? Bon, inutile de vous dire que ce soir mon amour propre en a pris un coup. J'ai un peu le moral dans les chaussettes, mais d'un autre côté, j'ai découvert un sacré bon groupe. Et surtout j'ai trouvé un sujet en or pour mon audio-blog. Pas si mal en fin de compte....

Quelques influences de Bazookahosen, un vrai méli-mélo mais qui au final donne une idée assez juste de leur musique:

Captain Beefheart, Ornette Coleman, The Velvet Underground, Calexico, Pixies, Hank Williams Sr., Sonic Youth, Django Reinhardt, Lambchop, Lounge Lizards, Link Wray, Ennio Morricone, Charlie Mingus, 22 Pistepirkko, dEUS, Goran Bregovic, Son House, etc... etc...

BAZOOKAHOSEN : " Noerrebrogade" ( extrait de " Bazookahosen")

BAZOOKAHOSEN : " Kran" ( extrait du nouvel album " Asfalt")

BAZOOKAHOSEN : " Zulutechno" ( extrait de " Bazookahosen")

BAZOOKAHOSEN : " Happy birthday" ( extrait de " Bazookahosen")

BAZOOKAHOSEN : " Per Arnoldi" ( morceau uniquement disponible sur le site du groupe)

Trois autres morceaux du nouvel album " Asfalt" sont en écoute sur la page Myspace de Bazookahosen.

Achetez les disques de Bazookahosen.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
4 janvier 2006 3 04 /01 /janvier /2006 23:10

L'Estonie n'est pas un endroit qu'on associe volontiers aux musiques qui nous intéressent ici. Et pourtant, cela fait déjà longtemps que les pays Baltes démontrent une belle vitalité en matière de rock, pop et électro. Dés le début des années 90, on avait pu assister dans la région à l'émergence d'une véritable scène indépendante, que ce soit à Vilnius (Lituanie) avec des groupes comme Bix (qui firent même quelques tournées françaises à l'époque), Siaures Kryptis, Merlin, ou Etash Tree, à Riga (Lettonie) avec New Moon, Nejauta et Otra Puse, et enfin à Tallin (Estonie) avec JMKE (le groupe de Villus Tame, le Henri Rollins estonien), Bizarre, Dallas ou encore Röövel Ööbik. Pour qui découvre ces groupes aujourd'hui, il est étonnant de constater à quel point l'influence Anglo-Saxonne y est présente. Et cela est particulièrement vrai en Estonie où, même lorsque le pays était encore sous la coupe Soviétique, les échanges avec le reste de l'Europe étaient les plus nombreux (Tallin n'est qu'à quelques encablures marines de Helsinki). Aujourd'hui, l'Estonie peut revendiquer une scène électro particulièrement dynamique et quelques groupes de rock d'excellente tenue, bizarrement très branchés noisy-pop à une époque où celle-ci revient justement en force. Röövel Ööbik existe toujours (un nouvel album vient juste de sortir), ainsi que Dallas, mais il faut aussi compter aussi maintenant sur leurs petits frères de Dreamphish, Les Diamants, Shelton San, et Pia Fraus.

Pia Fraus est un sextet fondé en 1998 par une bande d'élèves d'une même école d'art, alors agés de 17 ans, et qui partagaient une même passion pour des groupes tels que Sonic Youth, The Wedding Present, Stereolab et My Bloody Valentine. Aucun d'entre eux ne savait réellement jouer d'un instrument à leurs débuts, ce qui ne les a pas empéché de sortir un premier album autoproduit en 2001, ni même d'être adoptés par le label américain Clairecords pour leur seconde parution "In Solarium" l'année suivante. Depuis, la musique de Pia Fraus a voyagé un peu partout dans le monde: on la trouve à présent en Allemagne et aussi au Japon où est sortie en 2005 une compilation intitulée "Sailing on a grapefruit lake". Sur cette lancée, Pia Fraus en a profité pour ouvrir un studio d'enregistrement et inaugurer son propre label indépendant Seksound. Après le tout récent EP "Chromatic nights" (Khovirecords), le groupe nous annonce qu'un troisième album verra le jour dés qu'ils auront assez d'argent pour le terminer. Une bonne raison pour acheter les précédents.

PIA FRAUS : "Mooie island"

PIA FRAUS : "Condemnation"

PIA FRAUS : "Moon like a pearl"

PIA FRAUS : "Chromatic nights" ( extrait 35 secondes)

PIA FRAUS : "You look fine" (animation de Eleonora Marton sous le titre " The Shoegazer")

Achetez les disques de Pia Fraus. 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Estonie
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 21:44

Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui, mais la dernière fois que j'ai entendu parler de Hell On Wheels, ils exercaient la belle profession de musiciens-limonadiers, partageant leur temps entre leurs activités musicales et la gestion d'un café-concert format boite à chaussures au coeur du vieux Stockholm. Sinon, tout peut se résumer très vite: un premier album aux couleurs très pop en 2000 ( " There is a generation of handicapped people to carry on") , un second beaucoup plus rock trois ans plus tard ( " Oh my God ! What have I done ?"), un passage au festival Eurosonic 2003 salué par Mr. John Peel (RIP) himself, et depuis plus rien....

Jusqu'à l'année dernière où le label North Of No South sortait une compilation de vieilleries, de raretés et d'inédits ressemblant fort à un solde de tout compte. De fait, le trio ne figure plus dans la liste des groupes du label, mais cette parution a eu pour effet apparent de sortir Hell On Wheels de leur hibernation. Les voilà maintenant qui nous annoncent un nouvel album dont on connait déjà le titre ( "The odd church") mais pas encore la date de parution, pas vraiment imminente semble-t-il..

Pour nous faire patienter, le groupe a offert aux italiens de Kirsten's Postcard un très réjouissant EP comprenant en avant première une chanson du prochain album, une version inédite d'un de leurs vieux morceaux " The soda", une reprise des Pixies ( on sait que ce sont des grands fans), et une - plus inattendue celle-là - de Supertramp. Tout ça légal, gratuit, et avec la pochette s'il vous plait.

HELL ON WHEELS : " Heard you on the radio"

HELL ON WHEELS : " The soda"

HELL ON WHEELS : " Holiday song"

HELL ON WHEELS : " The logical song"

Cover ( jpg) : Front / Back

Achetez les disques de Hell On Wheels.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Suède
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 00:08

Le festival Eurosonic/ Noorderslag aura lieu cette année du 12 au 14 janvier inclus à Groningen, au nord des Pays-Bas. Groningen ( on dit " Groningue" en français) est une charmante ville d'environ 200.000 habitants, qui propose un nombre ahurissant de salles de concerts en plein centre-ville. Donc un lieu idéal pour ce festival qui est sans doute ce qui se fait de mieux en matière de musique Européenne. C'est là que les programmateurs des festivals d'été viennent faire leurs courses pour la saison à venir, et que quelques labels audacieux signent les nouveaux groupes qui vont compter demain. Pour ne citer qu'un exemple, les Danois Under Byen, dont je parlais hier, ont vu leur carrière démarrer vraiment suite à leur passage à Eurosonic, et c'est sans doute pour beaucoup grâce à ce festival si vous pouvez trouver leurs disques dans les bacs français aujourd'hui.

Chaque année, Eurosonic braque ses projecteurs avec plus d'insistance sur un pays particulier. Après la France en 2005, c'est au tour de l'Allemagne d'être à l'honneur en 2006, ce qui nous permettra de mieux faire connaissance avec une scène qui reste encore à quelques exceptions largement méconnue de ce coté-ci du Rhin. Mes préférés ne seront malheureusement pas de la partie, à l'exception de The Robocop Kraus qui méritent à eux seuls le déplacement, mais la sélection est intéressante et pourra peut-être révéler quelques surprises. Le webzine www.tonspion.de a eu l'excellente idée de compiler les groupes et artistes allemands qui se produisent cette année à Eurosonic, et c'est cette compilation que je vous propose à mon tour, ( jolie) pochette incluse.

 Masha Qrella, cette année à Eurosonic.

1. SPITTING OFF TALL BUILDINGS : " Gotta hey"

2. THE ROBOCOP KRAUS : " All the good men"

3. BLACKMAIL : " Moonpigs"

4. GODS OF BLITZ : " Full time half-nelson"

5. DER TANTE RENATE : " 666 Deluxe"

6. NACHLADER : " Fett"

7. FETTES BROT : " Emanuela ( live) "

8. DEICHKIND : " Electric Superdance Band ( Toktok Pickelface rmx) "

9. 2RAUMWOHNUNG : " Spiel mit"

10. JAHCOOZI : " Fish"

11. MASHA QRELLA : " Everything shows"

12. NAPOLI IS NOT NEPAL : " L'univers c'est toi"

13. WERLE & STANKOWSKI : " Sound of my guitar ( EP edit) "

14. BARBARA MORGENSTERN : " Aus heiterem himmel"

15. 17 HIPPIES : " Ifni ( live) "

16. CORVUS CORAX : " Dulcissima"

Téléchargez la pochette ici.

Plus de renseignements sur les artistes et les morceaux ( en anglais) ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Allemagne
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 18:57

Si vous êtes en panne de bonnes résolutions 2006, je vous suggère celle-ci:

" Conseiller ce blog à 1, 2, 3 ( voire plus, c'est vous qui décidez) de mes amis que ça pourrait intéresser. Application immédiate, car on sait ce qu'il arrive des bonnes résolutions lorsqu'on les laisse traîner..."

Merci, fallait pas, j'apprécie, vraiment...

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 18:26

Histoire de bien commencer l'année, voici un clip magnifique sur une musique qui ne l'est pas moins: " Plantage" des Danois Under Byen:

UNDER BYEN : " Plantage" ( vidéo-clip par www.amanitadesign.com )

 ( photo: Casper Vildrik Justesen)

Le troisième album d'Under Byen intitulé " Samme stof som stof" sortira au Danemark en mars 2006 et en France le mois suivant, précédant ainsi de peu le retour du groupe sur le sol français dans le cadre - pour la seconde fois mais à présent en tête d'affiche - du festival itinérant " Les Femmes s'en Mêlent"..

D'après le principal compositeur du groupe, Thorbjorn Krogshede, ce nouvel album, enregistré en partie dans des conditions " live", révèlerait une nouvelle facette du groupe, plus brute et spontanée que ce que l'on connaissait sur les disques précédents. Ca va être dur d'attendre avril, alors histoire de patienter, une petite piqure de rappel avec deux extraits de leur premier album "Kyst", étant bien entendu que vous possédez tous déjà le second " Det er mig der holder traerne sammen". Quoi ? Ce ne serait pas le cas ?... Vous n'êtes pas raisonnables non plus.... Bon, deux extraits du second aussi, alors...

UNDER BYEN : " Kyst" ( extrait de " Kyst", 1999)

UNDER BYEN : " Hjertebarn" ( extrait de " Kyst", 1999)

UNDER BYEN :  " Det er mig der holder traerne sammen" ( extrait de l'album du même titre, 2002)

UNDER BYEN : " Legesag" ( extrait de " Det er mig...", 2002)

Le site d'Under Byen n'étant mis à jour que de façon très irrégulière, il faut aussi aller voir ce site de fan très bien fait et approuvé par le groupe.

Le second album d'Under Byen est disponible partout en France. Pour " Kyst", on peut le trouver via www.cdskiven.dk ( où le prochain album est d'ailleurs déjà en pré-commande).

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Danemark
commenter cet article
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 00:00

Décidément, rien ne vous sera épargné sur ces pages: après les chansons de Noël, voici le palmarès de fin d'année. Vous remarquerez que j'ai attendu le dernier moment pour vous en faire part. On ne sait jamais, des fois qu'un chef d'oeuvre sorte durant les tous derniers jours de 2005 ( je suis un incorrigible optimiste). Autre chose, j'ai délibérement laissé de côté les artistes Anglo-Saxons, ce qui vous évitera de retrouver une nouvelle fois Sufjan Stevens, Anthony and the Johnsons, Arcade Fire ( nia nia nia, 2004, je sais...) et Cie: dans cette catégorie, j'ai bien peur d'avoir été été très peu original. Alors voilà pour le reste:

1. THE ROBOCOP KRAUS (D): " They think they are The Robocop Kraus"

On aurait envie de renommer cet album " They think they are The Talking Heads" tellement l'influence du groupe de David Byrne est manifeste sur ce dernier album des bavarois. Mais bizarrement, ce mimétisme n'enlève rien au plaisir qu'on prend à l'écoute de ces chansons irrésistibles, dont ( presque) toutes auraient pu faire un excellent single. Un disque d'une efficacité rare. Et il paraît que le groupe est encore meilleur sur scène, ce que je me réjouis d'aller vérifier le mois prochain au festival Eurosonic

THE ROBOCOP KRAUS : " All the good men"

2. DIEFENBACH (DK): " Set and drift"

D'anciens post-rockers découvrent les joies du chant et des mélodies. Et ils font ça si bien qu'on se demande comment cette idée ne leur est pas venue plus tôt.

Ecoutez quatre extraits de cet album sur www.myspace.com/diefenbachmusic

3. DAVID FRIDLUND (S) : " Amaterasu"

Son disque est sorti peu avant Noël 2004, et il était matériellement impossible de le faire entrer dans les listes de l'année dernière. Donc, David Fridlund, le chanteur du groupe David & the Citizens - qu'on adore et dont on va reparler bientôt - se lance en solo ( en fait avec son frère et sa petite amie) et troque la guitare pour le piano sur un album inépuisable. Un an après sa sortie je le réécoute encore régulièrement, avec la même émotion qu'au premier jour. Intense.

DAVID FRIDLUND : " April and may"

4. ZITA SWOON (B) : " A song about a girls"

Un pari risqué pour Stef Camil Carlens: abandonner le rock indé pour la chanson, l'électricité pour la chaleur des instruments acoustiques, et parfois l'anglais pour le français. Même moi, je n'y croyais pas au début. Et pourtant, tout doucement, sans se presser, " A song about a girls" a fini par s'imposer comme l'un des disques les plus émouvants et touchés par la grâce de l'année 2005. Pari plus que gagné .

Quelques vidéos de Zita Swoon sur le site de 3 voor 12

5. TOCOTRONIC (D) : " Pure Vernunft darf niemals siegen"

Vous en connaissez beaucoup, vous, des groupes qui sortent leur meilleur album après 10 ans de carrière ? C'est pourtant l'exploit que vient de réaliser ce quatuor hambourgeois qui n'a cessé de s'améliorer depuis ses débuts. Avec " Pure vernunft...", Tocotronic réalisent enfin l'album parfait dont on les savait capables depuis longtemps.

TOCOTRONIC : " Mein prinz ( single edit) "

6. EMILIANA TORRINI (IS) : " Fisherman's woman"

C'est en rentrant à la maison après l'émission le soir où Junko Nishimura ( Mondialito) était venu y chanter, qu'en allumant la télé on est tombé sur Emiliana Torrini, interprètant " Sunnyroad" dans l'émission " Campus Musique". Quel joli moment: Emiliana Torrini s'y révélait aussi délicate, gracieuse et touchante que sa musique peut l'être, et de la voir ainsi a tellement ému la sensible Junko qu'elle en a versé quelques larmes. Tout l'album, acoustique et intimiste, est splendide. Et contrairement à certains, j'aime aussi beaucoup son disque précédent.

EMILIANA TORRINI : " Frank Mills" ( extrait de la comédie musicale " Hair" et chanté en Islandais: une bizarrerie qui n'a rien à voir avec le disque qui nous intéresse ici.)

7. REFREE (E) : " La matrona"

Encore un garçon ( Raül Fernandez) venu du rock indé et passé à la chanson. Si l'on sentait qu'il se cherchait encore sur ses albums précèdents ( " Quitamiedos", le premier était sorti en France), celui-ci est une réussite totale: mélodies, arrangements, textes ( en castillan) et cette voix chaude et prenante forment un tout indissociable qui révèle un peu plus ses richesses à chaque nouvelle écoute. La plus belle sortie du mythique label Acuarela en 2005.

8. NACHO VEGAS (E) : " Desaparezca aqui" / REMATE (E) : " On Junk"

Le problême avec Nacho Vegas, c'est qu'il sort des disques à une telle cadence qu'on n'a même plus le temps de les apprécier à leur juste valeur. La preuve, cet album était à peine paru qu'apparaissait déjà un nouveau mini-album 6 titres ( long de 40 minutes, quand même !). Oumpf, laissez-nous un peu digérer. D'autant que les disques du Dylan castillan ne sont pas de ceux dont on peut se débarasser en quelques écoutes rapides ! Ils méritent mieux que ça. Remate, de son coté, réalisait un album de folk barré passionnant et, comme plusieurs autres artistes de cette sélection, achevait enfin ce qu'il avait déjà tenté sans parfaitement réussir sur ses précédentes productions.

REMATE : " Born with a stranger inside" ( vidéo)

9. SYDÄN, SYDÄN (FIN) : " Auto"

Les OVNIS du lot. Un groupe qui ne ressemble à rien, qui joue du hardcore sur des instruments acoustiques en y ajoutant de douces harmonies vocales, incorpore à sa musique des bribes d'airs folkloriques, de rock finlandais, d'expérimentations diverses, et commence ses morceaux d'une façon dont on peut être sûr qu'elle n'aura rien à voir avec la manière dont ils la termineront. On attendait que le rock finlandais donne enfin une descendance à son groupe culte des années 80, Sielun Veljet. La voici !

10. FIGURINES (DK) : " Skeleton"

Un chanteur à rouflaquettes dont la scène semble l'élément naturel, une brochette de chansons qui n'inventent rien sans doute mais ont retenu le meilleur du rock indé américain des années 90 ( écoutez seulement " Ambush" pour en avoir la preuve), une énergie qui semble décidément le point commun à bon nombre de groupes Danois actuels: les Figurines ne changeront sans doute pas la face du monde, mais ils auront toujours bien trusté les platines de Rockomondo cette année. Et à juste titre. On en reparle bientôt.

FIGURINES : " The wonder"

HORS CONCOURS parce que découverts en 2005 alors que leur album était sorti en 2004 :

- THE CONCRETES (S) : " The Concretes"

Le cas rare d'un groupe découvert en concert, où ils m'avaient déçu, et dont j'ai a-do-ré l'album par la suite. A mon humble avis, l'un des meilleurs groupes du moment. Mais je peux me tromper.

THE CONCRETES : " Foreign country" ( vidéo)

THE CONCRETES : " Say something new" ( vidéo)

- THE NATIONAL BANK (N) : " The National Bank"

On pouvait douter du succès de cette entreprise qui réunit des artistes aussi différents que Thomas Dybdahl ( au chant), les frères Hornveth de Jaga Jazzist ( composition), des musiciens de Big Bang et d'autres de Susanna & the Magic Orchestra. Erreur, ça fonctionne, et ça fonctionne même tellement bien que si je n'avais pas découvert cet album avec un an de retard, il aurait sans doute été, comme celui des Concretes, dans les premières places de la catégorie précédente.

THE NATIONAL BANK : " Tolerate" ( vidéo)

- THE SHEER (NL) : " The keyword is excitement"

Encore un chanteur-guitariste à rouflaquettes pour ce groupe de power-pop qui réussit l'exploit de ne pas sonner une seconde passéiste sur les 13 impeccables chansons de leur premier album " The keyword is excitement". The Sheer sont signés sur une major. Mais qu'est-ce qu'ils attendent donc pour en faire profiter le reste du monde ?

- TYS TYS (DK) : " Go get some"

J'allais oublier l'album qui m'a quand même le plus marqué cette année, celui de Maria Laurette Friis et de ses acolytes de Tys Tys. Jazz ? Pas jazz ? Sur scène, je dirai jazz, indéniablement. Sur disque, je serai plus nuancé. Mais quel fantastique album ! A noter que Maria Laurette fait une apparition sur le nouveau disque de Howe Gelb, sorti sous le nom d'Arizona Amp & Alternator.

Extraits de l'album ici.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans rockomondo
commenter cet article
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 00:00

C'est en fouillant l'autre jour dans les greniers du net pour y dénicher quelques mp3 de The Free French que je suis tombé sur ce site anglais, See Thru, apparemment sans activité, mais qui a conservé valides quelques très bons fichiers mp3. Parmi ceux-ci, quatre morceaux des charmantes Norvégiennes Ephemera, dont je vous avais déjà parlé il y n'y a pas longtemps.

 

Et hop, aussitôt trouvés, aussitôt partagés :

EPHEMERA : " Happy, grateful, aware" ( extrait de " Sun", 2000)

EPHEMERA : " Saddest day" ( extrait de " Sun", 2000)

EPHEMERA : " Perfect" ( extrait de " Sun", 2000)

Achetez les albums d'Ephemera.

 

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Norvège
commenter cet article
29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 00:00

Comment résister à l'envie de faire suivre sur ce blog The Free French par The Vichy Government ? En fait, les deux groupes se connaissent bien et partagent parfois la même affiche dans les clubs londoniens où ils se produisent. Composé de Jamie Manners ( voix) et Andrew Chilton ( claviers) The Vichy Government pratique une sorte de slam nonchalant d'une distinction très britannique, soutenu par d'aigrelettes mélodies synthétiques. Rien qu'au nom du groupe, on peut deviner que leurs textes font preuve d'un humour au second degré à la fois caustique et politiquement incorrect. C'est d'ailleurs en partie de leur compréhension que dépend l'intérêt que l'on peut porter à ces deux dandys un rien cyniques. Mais la musique n'est pas pour rien non plus dans la réussite de ce projet hors-norme, à mi-chemin entre Suicide pour la provoc' et Erasure pour le coté kitsch revendiqué, Jamie Manners n'hésitant pas à arborer sur scène robes de chambres en brocart, vestes en lamé, voire même parfois de très séyantes jupettes.

 ( photo: Iona Bateman, www.soulfluff.com )

The Vichy Government vous offrent leur dernier single via leur page Myspace, et comme toujours dans ce cas, c'est un peu long à charger:

THE VICHY GOVERNMENT : " Elvis and The Beatles"

THE VICHY GOVERNMENT : " Luke Haines is dead"

Téléchargez la pochette.

Egalement cet autre single:

THE VICHY GOVERNMENT : " Rubbish" ( edit)

THE VICHY GOVERNMENT : " The Reichstag is on fire"

THE VICHY GOVERNMENT : " Death on the instalment plan"

Artwork : Front / Back / Disc

D'autres titres de The Vichy Government figurent sur " Have yourself a filthy little Christmas", la récente compilation 24 titres que vous offre en téléchargement libre leur label Filthy Little Angel.

Achetez les disques de The Vichy Government.

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Grande-Bretagne
commenter cet article
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 00:00

Parmi tous les mystères auxquels on est un jour confronté sur cette fichue planête, il en est un, futile sans doute, mais qui me laisse sans voix: comment se fait-il que The Free French ne soient pas plus connus ? Qui ça ?? The Free French !  Vous voyez que personne ne les connaît !! ... Et pourtant voilà un groupe qui devrait marcher du feu de Dieu. D'abord, malgré leur nom, ils sont Anglais... On a beau dire, ça aide ! Et si ce n'était que çela, mais ils sont aussi pleins d'humour, intelligents et surtout très très doués. Que leur manque-t-il alors ? Un peu de glamour peut être, d'être un peu plus dans l'air du temps, un peu plus jeunes aussi même s'ils ne sont pas très vieux, et puis la capacité de savoir se faire mousser, ce dont ils se contrefichent manifestement. Parce que question talent, là, tout va bien. La preuve: les quelques trop rares critiques reçues pour leur trois albums ( "Running on batteries" en 2002, et les indispensables "It's not me, It's you" en 2003 et "A place of our own" cette année) les ont à juste titre comparés à XTC et à Prefab Sprout. Il y a pire, non ?

 ( photo: Red James )

Mais bon, le très pince-sans-rire Rhodri Marsden, maître d'oeuvre de ce groupe d'exception ressemble plus à un courtier en assurances qu'à votre rock-star favorite. C'est comme ça. Dommage pour ceux qui s'en tiendront aux apparences. Les autres pourront toujours se délecter de cette pop légèrement de guingois qui fait tout le charme de The Free French, le dernier grand groupe Anglais inconnu.

THE FREE FRENCH : " Ghost writer" ( extrait de " It's not me, it's you")

THE FREE FRENCH : " Running on batteries" ( extrait de l'album du même titre)

THE FREE FRENCH : " Do you come here often ? " ( le tout premier single du groupe en glorieuse mono)

THE FREE FRENCH : " Mode=off" ( Rhodri en live et en solo)

THE FREE FRENCH : " A brief high and a deep sigh" ( face B du 2e single)

THE FREE FRENCH : " Swigging Echinacea" ( extrait de " It's not me, it's you")

Et aussi ces deux morceaux extraits du nouvel album, disponibles sur la page myspace du groupe et un peu longs à s'afficher, un peu de patience...:

THE FREE FRENCH : " Living together"

THE FREE FRENCH : " Fireman"

Achetez les disques de The Free French.

A voir aussi: le blog de Rhodri Marsden, son site internet en tant que journaliste ( son véritable métier), son émission de radio ( Arrêtez cet homme !!)

Repost 0
Published by J.P. Moya - dans Grande-Bretagne
commenter cet article